[VALIDE] BG Cooboolt

Présentation de la Protectrice de la Terre et de ses Chevaliers.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles d'Athéna

Avatar de l’utilisateur
cooboolt
Élève
Messages : 12
Inscription : mer. sept. 10, 2008 3:41 pm

[VALIDE] BG Cooboolt

Messagepar cooboolt » mer. sept. 10, 2008 3:54 pm

C'est par une journée pluvieuse que le jeune combattant tourmenté Cooboolt arriva près du sanctuaire d'Athéna.
Il avait marché longtemps et il était au bord de l’épuisement.
Pourtant, il en était toujours à se demander comment cette histoire, qu'un mourant lui avait raconté, pouvait avoir autant put l'emplir de rêve et de bonheur.
Il n’osa pas entrer dans le sanctuaire tout de suite.
Lui qui était un combattant froid, n'éprouvant ni peur ni pitié, sentait sont cœur battre bien trop fort en lui.
Il lui fallait se mettre à proximité pour se calmer.
Alors, Il alla se cacher à l'hombre d’une forêt et se plongea dans la réflexion.
Fils d'un chevalier Sparte, il n'avait pas connu son père.
Sa mémoire marchait par séquence, ne situant pas vraiment les évènements dans le temps.
Il revoyait cette femme qui fuyait sans arrêt, lui disant qu'elle n'était pas sa mère et qu'il fallait se méfier de tout et de tout le monde.
Elle le lui avait tant de fois répétée que ses paroles avaient finis par se graver en lui.
Vivant comme un animal sauvage bien loin des hommes, elle se battait avec la force du désespoir contre le peut d'entre eux qui l'approchaient.
C’est d’elle qu’il avait vu que l’on pouvait se battre à mort sans jamais lâcher prise.
Et quant elle ne se battait pas, elle inspirait tellement la crainte qu’on lui libérait vite le chemin pour qu’elle parte.
Il n’avait jamais éprouvé d’affection pour elle et à présent il s’en rendait compte.
Un jour dans un gué tapant ou plusieurs archers la tuèrent, elle avait quant même brandit son épée en hurlant comme un démon avant de s’abattre dans la boue terrassé par les flèches qui continuaient à la transpercer.
Dans son dernier regard, vitrifié par la mort, il avait vu tout l’amour d’une mère qui offrait sa vie en sacrifice.
Mais il était trop jeune pour avoir compris cela, ce qui lui avait sauvé la vie, car il n’avait pas bronché devant le spectacle de sa mise à mort.
Qu’aurait-il bien put faire ?
Quant un des archers était venu la décapiter juste devant lui pour emporter sa tête, son âme avait perdu toutes sensibilités.
Il fut prisonnier et commença par porter les armes de ses geôliers qui n’étaient que des mercenaires navigants entre guerres, pillages et chasse à l’homme sur contrat.
Il apprit à s’occuper d’eux, à gérer leurs logistiques, puis à utiliser leurs armes.
Ayant assisté à tant de violence et de barbarie que pour survivre, il du lui aussi prendre part à leurs actions, se transformant en machine de combat.
A travers les affrontements, il gagna peut à peut leur confiance et fut accepté comme un des leurs.
La réalité autour de lui était tellement impitoyable que ceux qui avaient faits de lui ce qu’il était, avaient tous fini tués les uns après les autres.
Ne sachant faire autre chose à la mort de son dernier père d’arme, il continua à vendre ses talents de combat jusqu’au jour ou il rencontra un vieil Hermite mourant dans sa grotte.
Cet homme était un puissant magicien et possesseurs d’une immense propriété terrienne convoitée par des familles de la noblesse Sparte.
Bien payé pour ce contrat, Cooboolt avait pour mission d’éliminer l’homme pour que ses commanditaires puissent récupérer ses terres.
Alors qu’on lui avait dit qu’il risquait de rencontrer de grandes forces magiques qui le repousseraient, il avait été surpris par le peut de résistance de ce grand magicien quant il était entrée dans sa grotte.
Il n’y avait là qu’un grand feu de bois qui réchauffait un malade recroquevillé sous une couverture en peau de bête.
L’homme l’avait prié de s’asseoir, lui assurant que rien ne lui arriverait, mais qu’il devait écouter ce qu’il avait à lui dire.
Cooboolt qui n’avait rien à faire des histoires d’un vieil homme mourant n’avait tout de même pas envie de tuer cet homme qui semblait promis à la mort.
En plus, ce magicien connaissait son nom et semblait l’attendre, ce qui avait suscité sa curiosité et l’avait influencé un peut plus à l’écouter.
L’histoire qui sorti de la bouche du vieil homme était celle de Cooboolt.
C’est là qu’il su que son père assoiffé de gloire avait perdu sa vie au combat contre des clans rivaux pour la possession d’un royaume.
Et que sa mère avait passé le plus claire de son temps à fuir pour le protéger lui, car un contrat exigeait la mort de toute la famille ainsi que des héritiers s’il y en avait.
Dans le face à face qui opposait les forces positives et négatives, le vieux magicien luttait pour que les hommes connaissent Athéna.
Il lui narra toute l’histoire de cette déesse fille de Zeus et de Métis.
Cooboolt ne s’était pas vraiment rendu compte que le vieil homme livrait son dernier combat et que la magie de ses paroles allaient l’envouter jusqu’au plus profond de son être.
De son cœur de pierre jaillit pour la première fois un sentiment d’amour pour cette déesse.
Elle représentait ce qu’il n’avait jamais rencontré et qui le faisait à présent rêver.
Le vieil homme avait disparut à la fin de sa narration sans même que Cooboolt ne s’en aperçoive.
Il ne put donc pas tuer cet homme et fut mit en fuite par la force de ses mots.
Il dut aussi s’éloigner de cette région pour avoir échoué à son contrat.
Même s’il était un bon combattant, il y en avait de meilleur que lui et il passa un moment à se cacher.
Mais il se cachait aussi de ses sentiments nouveaux qui l’affaiblissaient car ils suscitaient en lui bien trop de réflexions, ce qui n’était pas bon pour le combat.
Tout cela le poussa à chercher au-delà de l’horizon le sanctuaire d'Athéna.
Il pensait que cet endroit lui apporterait la paix.
Pourtant, ici il prit conscience qu’avec ce sentiment d’amour, il éprouvait aussi de la peur.
Et avant de partir vers le sanctuaire, il eu pour la première fois, le regret de n’avoir pas connu et aimé cette mère si vaillante.
Cordialement Cooboolt.
Avatar de l’utilisateur
Atmos
Guerrier Légendaire
Messages : 1098
Inscription : mer. sept. 13, 2006 8:48 pm
Contact :

Messagepar Atmos » mer. sept. 10, 2008 9:04 pm

Bonjour Cooboolt

Pour bien faire un RP va voir ici, tout est expliqué ;)

http://www.godwarriors.com/forum/viewtopic.php?t=3488

Tu écris bien, cela ne devrait pas être un problème pour te faire valider ;)

Suffit de mettre un peu d'ordre ;)

je repasse dès que tu as modifié ton post, ou bien tu peux poster à la suite de mon post ton histoire modifié, c'est comme tu veux ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
cooboolt
Élève
Messages : 12
Inscription : mer. sept. 10, 2008 3:41 pm

Messagepar cooboolt » jeu. sept. 11, 2008 4:21 am

Bonjour. :)

Merci pour ta réponse.
En fait mon héros est pour pour l'instant muet.
Choqué par les conditions de sa vie, il réagit mais ne parle pas.
Dois-je mettre tout mon texte en italique ?
Dois-je rajouté des paroles ?
Quelques conseils seraient les bien venu, s'il te plait.

Merci d'avance pour ton aide.
Cordialement Cooboolt.
Avatar de l’utilisateur
Atmos
Guerrier Légendaire
Messages : 1098
Inscription : mer. sept. 13, 2006 8:48 pm
Contact :

Messagepar Atmos » jeu. sept. 11, 2008 9:06 am

Merci pour ta réponse.


de rien, c'est normal ;)

En fait mon héros est pour pour l'instant muet.
Choqué par les conditions de sa vie, il réagit mais ne parle pas.
Dois-je mettre tout mon texte en italique ?


il peut être muet, ce n'est pas un problème, d'ailleurs à ma connaissance, ça serait le 1er futur Chevalier muet (s'il le reste), mais cela n'empêche pas de le faire penser ;) pour cela tu met pa exemple un * et le texte qui le fait parler dans sa tête, ensuite tu donnes une couleur à cela, c'es tune couleur que tu garderas, ça sera la couleur des paroles ou pensées de ton personnage.

Dois-je rajouté des paroles ?


Il est muet, si tu veux le garder comme ça garde le, s'il doit reparler tu le feras plus tard, car d'après ce que j'ai compris, c'est pas pour tout de suite, n'est ce pas ?

Quelques conseils seraient les bien venu, s'il te plait.


Ce que tu dois savoir sans trop te prendre la tête est simple, tu dois parler de:

- Ton enfance, comment as tu été élevé, tes parents (si tu en as)
- Comment est tu amené à te battre, qui est ton maitre si tu en as un, quelles relations as tu avec lui.
- Ce qui te pousse à te rallier à la cause d'Athéna, pourquoi veux tu venir au sanctuaire ?

voila c'est à peu près tout ;)

Si tu as des questions,n'hésite pas, je suis là pour ça ;)

J'attends ta modification du BG avec impatience voir comment on perso évolue ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
cooboolt
Élève
Messages : 12
Inscription : mer. sept. 10, 2008 3:41 pm

Messagepar cooboolt » jeu. sept. 11, 2008 2:01 pm

Salut.

J'ai réfléchi longuement et je ne vois pas d'autre solution que de tout refaire pour ne pas mettre tout en italique.
Au lieu de raconté l'histoire, il me faut être dedans.
Cela va prendre du temps, mais je vais voir ce que je peux faire.

Merci et bonne après-midi.
Cordialement Cooboolt.
Avatar de l’utilisateur
cooboolt
Élève
Messages : 12
Inscription : mer. sept. 10, 2008 3:41 pm

Messagepar cooboolt » jeu. sept. 11, 2008 3:01 pm

Nouvelle version :

C'est par une journée pluvieuse que j’arrivais près du sanctuaire d'Athéna.
J’avais marché longtemps et j’étais au bord de l’épuisement.


*Comment cette histoire, qu'un mourant m'a raconté, peut-elle m'avoir autant emplit de rêves et de bonheur.

Je n’osais pas entrer dans ce sanctuaire.
Moi qui suis un combattant froid, n'éprouvant ni peur ni pitié, je sentais mon cœur battre bien trop fort en moi.
Il me fallait m’éloigner et me calmer.
Alors, je me cachais à l'hombre d’une forêt et me plongeais dans la réflexion.


*Fils d'un chevalier Sparte, je n'ai pas connu mon père.

Ma mémoire marchait par séquences, ne situant pas vraiment les évènements dans le temps.
Je revoyais cette femme qui fuyait sans arrêt, me disant qu'elle n'était pas ma mère.


-Méfie-toi de tout et de tout le monde !

Elle me l’avait tant de fois répétée que ses paroles avaient finis par se graver en moi.
Vivant comme un animal sauvage bien loin des hommes, elle se battait avec la force du désespoir contre le peut d'entre eux qui l'approchaient.
C’est d’elle que j’avais vu que l’on pouvait se battre à mort sans jamais lâcher prise.
Et quant elle ne se battait pas, elle inspirait tellement la crainte qu’on lui libérait vite le chemin pour qu’elle parte.
Je n’avais jamais éprouvé d’affection pour elle et à présent je m’en rendais compte.
Un jour dans un gué tapant où plusieurs archers la tuèrent, elle avait quant même brandit son épée en hurlant comme un démon avant de s’abattre dans la boue terrassé par les flèches qui continuaient à la transpercer.
Dans son dernier regard, vitrifié par la mort, j’avait vu tout l’amour d’une mère qui offrait sa vie en sacrifice.
Mais j’étais trop jeune pour avoir compris cela, ce qui m’avait sauvé la vie, car je n’avais pas bronché devant le spectacle de sa mise à mort.


*Qu’aurait-je bien put faire ?

Quant un des archers était venu la décapiter juste devant moi pour emporter sa tête, mon âme avait perdu toutes sensibilités.
Je fus prisonnier et commençais par porter les armes de mes geôliers qui n’étaient que des mercenaires navigants entre guerres, pillages et chasse à l’homme sur contrat.
J’appris à m’occuper d’eux, à gérer leurs logistiques, puis à utiliser leurs armes.
Pour survivre, ayant assisté à tant de violence et de barbarie, je dû moi aussi prendre part à leurs actions, me transformant en machine de combat.
A travers les affrontements, je gagnais peut à peut leur confiance et fut accepté comme un des leurs.
La réalité autour de moi était tellement impitoyable que ceux qui avaient faits de moi ce que j’étais, avaient tous fini tués les uns après les autres.
Ne sachant faire autre chose à la mort de mon dernier père d’arme, je continuais à vendre mes talents de combattant jusqu’au jour ou j’ai rencontré un vieil Hermite mourant dans sa grotte.
Cet homme était un puissant magicien et possesseurs d’une immense propriété terrienne convoitées par des familles de la noblesse Sparte.
Bien payé pour ce contrat, j’avais pour mission d’éliminer l’homme pour que mes commanditaires puissent récupérer ses terres.
Alors que l’on m’avait dit que je risquais de rencontrer de grandes forces magiques qui me repousseraient, j’avais été surpris par le peut de résistance de ce grand magicien quant j’étais entré dans sa grotte.
Il n’y avait là qu’un grand feu de bois qui réchauffait un malade recroquevillé sous une couverture en peau de bête.
L’homme m’avait prié de m’asseoir, m’assurant que rien ne m’arriverais, mais que je devais écouter ce qu’il avait à me dire.
Je n’avais rien à faire des histoires d’un vieil homme mourant, mais je n’avais tout de même pas envie de tuer cet homme qui semblait promis à la mort.
En plus, ce magicien connaissait mon nom et semblait m’attendre, ce qui avait suscité ma curiosité et m’avait influencé un peut plus à l’écouter.
L’histoire qui sorti de sa bouche était la mienne.
C’est là que j’appris que mon père assoiffé de gloire avait perdu sa vie au combat contre des clans rivaux pour la possession d’un royaume.
Et que ma mère avait passé le plus claire de son temps à fuir pour me protéger à cause d’un contrat exigeant la mort de toute la famille ainsi que des héritiers s’il y en avait.
Le vieux magicien continua inlassablement à m’expliquer que dans le face à face qui opposait les forces positives et négatives, lui luttait pour que les hommes connaissent Athéna.
Il me narra ensuite toute l’histoire de cette déesse fille de Zeus et de Métis.
Je ne m’étais pas vraiment rendu compte que le vieil homme livrait là son dernier combat et que la magie de ses paroles allaient m’envouter jusqu’au plus profond de mon être.
De mon cœur de pierre jaillit pour la première fois un sentiment d’amour pour cette déesse.
Elle représentait ce que je n’avais jamais rencontré et qui me faisait à présent rêver.
Le vieil homme avait disparut à la fin de sa narration sans même que je ne m’en aperçoive.
Je n’ai donc pas put le tuer et je fus mit en fuite par la force de ses mots.
Je dus aussi m’éloigner de cette région pour avoir échoué à mon contrat.
Même si j’étais un bon combattant, il y en avait de meilleur que moi et je passais un moment à me cacher.
Mais, je me cachais aussi de mes sentiments nouveaux qui m’affaiblissaient car ils suscitaient en moi bien trop de réflexions, ce qui n’était pas bon pour le combat.
Tout cela me poussa à chercher au-delà de l’horizon le sanctuaire d'Athéna.
Je pensai que cet endroit m’apporterait la paix.


*Pourtant, ici je prends conscience qu’avec ce sentiment d’amour, j’éprouve aussi de la peur.

Avant d'entrer dans la voie sacrée qui mène au sanctuaire, j’eus pour la première fois le regret de n’avoir pas connu ni aimé cette mère si vaillante.

___________
Dernière édition par cooboolt le sam. sept. 13, 2008 9:39 am, édité 2 fois.
Cordialement Cooboolt.
Avatar de l’utilisateur
Atmos
Guerrier Légendaire
Messages : 1098
Inscription : mer. sept. 13, 2006 8:48 pm
Contact :

Messagepar Atmos » ven. sept. 12, 2008 7:46 pm

Nickel !! :)

Quelques petites choses cependant, mis à part des fautes que tout le monde fait, je ne vais pas t'ennuyer avec ça :p , il faudrait que sépares bien quand tu parles ou on te parle, ainsi que tes pensées ;) exemple, tu parles, tu mets un tiret (-) devant ta phrase ainsi qu'une couleur qui t'es dédié , et quand tu penses, met un astérisque(*)

Sinon sur la fin ou le début comme le début dit où tu es à la fin :p met que tu es au pied de la voie sacrée, c'est cette voie que tu devras gravir pour arriver au sanctuaire, tu traverseras alors pendant ce petit périple les 12 maisons, mais pour l'instant personne ne sait à quoi elles servent pour l'instant ;) enfin tu vas voir, tout ça tu le feras sur le forum privé d'Athéna ;)

Tu n'as plus qu'à t'inscrire sur le forum privé d'Athéna ;)

http://athena-forum.forumactif.com/forum.htm

Une fois inscrit, je te donnerais accès au forum ;)

A tout de suite ;)

EDIT: Tu as accès, je n'avais pas vu que tu t'étais inscris quand j'ai écris ce post ;) t'es un rapide :p
Image
Avatar de l’utilisateur
cooboolt
Élève
Messages : 12
Inscription : mer. sept. 10, 2008 3:41 pm

Messagepar cooboolt » sam. sept. 13, 2008 9:36 am

Bonjour.

Merci, pour votre validation.
J'ai modifié encore ce qu'il y avais à modifié.
Actuellement je relis pour voir si je peux arranger et je vais voir si je peux y apporter des modifications au début et à la fin.

Excellente journée à toi.

Cordialement.

:)
Cordialement Cooboolt.
Avatar de l’utilisateur
Atmos
Guerrier Légendaire
Messages : 1098
Inscription : mer. sept. 13, 2006 8:48 pm
Contact :

Messagepar Atmos » sam. sept. 13, 2008 10:23 am

Tu peux apporter des modifications, pas de soucis, dis moi ce que tu changes, comme ça je pourrais regarder ;)

maintenant tu es attendu sur le forum privé d'Athéna ;)
Image

Revenir vers « [BG] Les Chevaliers d'Athéna »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités