BG Gahu ( MC d'Héléades) [Validé]

Présentation de la Protectrice de la Terre et de ses Chevaliers.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles d'Athéna

Avatar de l’utilisateur
Heleades
Héros
Messages : 674
Inscription : lun. mai 15, 2006 1:04 pm

BG Gahu ( MC d'Héléades) [Validé]

Messagepar Heleades » lun. août 24, 2015 3:49 pm

Image




J'eus la chance de naître dans la plus belle des cités de la Grèce une pleine nuit étoilées d'Avril au sein de celle qui portait le nom d'une Déesse : Athènes. J'étais le fruit de l'union d'un père paysan de métier influant nommé Sarpédon faisant parti de la plèbe qui autrefois était un grand général respecté au sein de l'armée Athénienne parce qu’il avait mené dans sa jeunesse ce qu'il restait d'une légion d'une dizaine d'hommes en déroute à la victoire face à des barbares Thraciens en surnombre et d'une mère nommée Bérénice qui était l'héritière d'une puissante famille fabriquant de l'huile d'olive fournissant une grande partie de la région.

Il allait s'en dire que je vécu une enfance des plus heureuses en compagnie de mes deux autres grands frères, Talion et Kerès, vieux de respectivement deux et trois ans de plus que moi, je me rappel encore de ses souvenirs jouissifs ou je me pavanais dans l’immensité des champs d'oliviers en pleine production, jouant à des parties de loups avec les enfants des servants du domaine de mes parents avec cette odeur d'huile d'olive qui me vivifiait les narines, sous ce soleil de plomb qui réchauffait la moindre parcelle de ma peau blanche et de mes cheveux éparpillés dans tous les sens possibles.

Bien entendu, mon enfance ne se résumait pas à juste à de l'amusement, non, bien que je vivais sur un gigantesque domaine situé au pied de la cité mère, logé dans une grande villa ou vivaient ma famille et les servants qui étaient très bien considérés, j'allais en journée recevoir les enseignements de grands philosophes et de maîtres d'armes qui m'apprirent respectivement les rudiments des lettres, des mots, des calcules, l'histoire des dieux Olympiens, de la façon de manier une épée ou un bouclier ainsi que développer un esprit stratège ou encore que de servir la déesse Athéna.

Il était utile de préciser que j'étais un enfant turbulent qui aimait amuser la galerie au plus grand damne des instructeurs mais pour le plus grand bonheur de mes petits camarades, ce qui me sauvé était le fait que j'étais un garçon doué. D'ailleurs, les seuls cours qui m’intéressaient étaient les cours concernant l'histoire des dieux et ceux de l'art de la guerre. D'ailleurs, c'est à cette période que je tomba dans l'admiration envers la déesse symbole de la cité, Athéna, elle était celle des douze qui me fascinait le plus, sa grande sagesse et ses actes durant les légendes m'inspiraient en leçon d'héroïsme, je me rêvais alors d'être le nouvel Héraklès, ou encore Ulysse. Cette motivation me permit d'être l'élève le plus doué dans les domaines sportifs et dans l'art de la guerre.

Mais mes journées ne se résumaient pas la, le soir quand je rentrais sur mon étalon que j'avais appelé Xanthos en référence au grand Achille, j'aidais mes parents à entretenir la production d'huile d'olive et la vendre, tous cela était physique, mais mon père ne voulait pas d'enfants faignants et était dur mais juste, même si j'étais fatigué, il exigeait ma présence au travail dans les champs qui était comme un jeu pour moi malgré la dureté de l'exercice contrairement à ma mère qui était au petit soin et s'inquiétait même pour une petite éraflure. Et puis cela avait développer une certaine force en moi, malgré mon jeune âge, j'étais plus résistant et portais beaucoup plus lourd que tous le monde, y compris que mes deux frères et mon père qui étaient pourtant de véritables montagnes comparé à moi. Cela me valait même d'être suivi par des gens importants faisant parti de la caste des chevaliers, l'élite d'Athènes et de la déesse Athéna en personne. Et quand j'avais fini, je retrouvais secrètement ma petite amie, Anais qui était la fille d'une servante et que j'aimais passionnément.. Amour interdit ? Possible ... On ne mélangait pas les torchons et les serviettes si on écoutait la plupart des gens de ma caste..

Mais toute cette petite vie bien sympathique fut balayé comme un fétu de paille lorsqu'un beau jour, alors que j'avais 15 ans et que nous étions tous dans le champs d'olivier à travailler dans la bonne humeur, une troupe armée et chevauchant des cheveux armurés d'une cinquantaine d'hommes vinrent saccager notre propriété, mettant à feu et à sang tout ce qu'ils voyaient. Le sol tremblait de peur sous les sabots des cheveux, les chants et rires se transformèrent alors en cris de panique et en pleurs, l'odeur subtile que dégagée les éloquents Oliviers avait laissé place à cette odeur de mort, de déjection et d'hémoglobine qui donné cette vision d'horreur. Alors que j'étais complètement perdu et apeuré, je fis néanmoins sauvé par mon père qui m'évita d'être écraser par les sabots d'un de ces chevaux que rien ne semblait arrêter.

Mais le pire restait à venir, ce qui allait se passer allait me marquer à tout jamais. Alors que mon père s'était saisi d'armes venant de ses guerriers qu'ils venaient d'abattre grâce à sa fourche, il donna deux haches à chacun de mes frères ainsi qu'une épée pour moi, et il nous intima de former un cercle et de se défendre. Paniqué, je fis vite désarmé par le premier guerrier venu qui me frappa en pleine tête. A terre, j'étais complètement sonné. C'est à cet instant que le pire se produit, devant mes yeux, je pouvais contempler, impuissant, au meurtre de mon père tout d'abord qui après avoir mis à mort une dizaine d'hommes, fut accablé de flèches, mourant sur le coup, l'épée à la main, puis se fut le tour de mes deux frères. Le premier à tomber fut Kerès qui, après s'être fait couper l'avant bras, fut transpercé d'un coup d'épée dans le coeur. Quand à Talion lui, il se fit décapité d'un coup de hache par un de ces colosses barbus comme un grizzli.

Mon sang ne fût alors qu'un tour dans mes veines, j'entrais dans une telle rage que je ne ressentais plus ni la douleur, je n'étais que haine et colère. Sans prendre la moindre arme, je frappais encore et encore sans m'arrêter tous ces envahisseurs qui croisaient mon chemin que je m'étais au tapis au premier coup de poing. J'étais immaculé d'une lueur blanchâtre qui semblait émaner de mon corps. Mes mains étaient en sangs à force de frapper à coup de direct et d'uperçut, j'avais du terrasser facilement dix de ces barbare mais une flèche vint me stopper net dans mon courroux, transperçant mon épaule droite, je tomba alors à terre, inerte avant de sombrer dans le chaos.


- * Vais-je mourir .. ? Est-ce cela la mort ? Que deviennent mère et Anais .. ? * Voila quelles étaient mes pensées avant de perdre connaissance.

Quelques temps plus tard, alors que je me réveillais dans de la boue ensanglantées, je ne pouvais que constater le cauchemar dans lequel je me trouvais. Tous ces corps pour la plupart démembrés sans vie faisant le festin des charognards que je tentais de chasser sans grande réussite et le feu qui finissait de consumer ses proies .. J'étais encore abasourdi, je ne réalisais pas vraiment ce qu'il venait de se passer. Je décidais alors de chercher ma mère et ma petite amie maintenant que ces monstres avaient déserté l'endroit. Mais hélas, je ne retrouvais que le cadavre de ma mère, qui avait été sans aucun doute violé comme toutes les femmes avant d'être exécuté comme des chiens. Par contre, impossible de retrouver Anais, elle avait du être capturé par ses misérables et je n'arrivais pas à m'imaginer le sort qui allait lui-être réservé ...

Anéanti, je m’essaya à côté des cadavres de mes proches et j'attendais que la mort vienne me chercher pour que je puisse rejoindre ceux que j'avais perdu, bien que je pensais à ma petit amie qui était tout ce qu'il me restait, et qui elle, était encore vivante ... c'est alors la que je décidais de lutter contre cette blessure à l'épaule qui me faisait si mal .. j'avais repris mes esprits et j'avais en tête de retrouver ces maudits barbares pour les anéantir pour venger mes proches, et de sauver celle que j'aimais.

Quelques temps après, je ne savais plus si c'était quelques heures ou quelques jours à vrai dire je n'avais plus la notion du temps, des hoplites Athéniens lourdement armés arrivèrent, bien que trop tard, et ils me retrouvèrent bien mal au point au milieu de tous ces cadavres putréfiés. Tous les morts eurent le droit à un rituel de passage dans l'autre monde avec le fameux drachme pour le passeur. De mon côté, je fus emmené à Athènes ou j'y fus soigné. Très perturbé psychologiquement, je ne parlais plus depuis mon sauvetage, ces images d'horreurs ne faisaient que passer et repasser dans ma tête accompagnés de ces cris, je ne dormais plus, et mon âme était rongée par ce que ces barbares pouvaient faire de Anais ...

C'est alors qu'un chevalier, une de ces élites de la garde d'Athéna vint à ma rencontre. Il se faisait appeler Atrahasis, et il semblait vouloir m'aider selon ses mots. Perdu dans les ténèbres, les mots et l'aura de cet homme illuminaient ma vision de la vie, était-ce cela la force d'Athéna ? Cet homme vêtu d'une longue toge m'expliqua qu'il avait perçu en moi une force spéciale, et de ce fait il me proposa de le suivre pour devenir un chevalier d'Athéna. Il fallait dire que cela avait toujours été mon rêve, et en devenant un saint, j'obtiendrais la force nécessaire aider par Athéna elle-même me permettant de retrouver ma bien aimée et de la délivrer de ces monstres dont je ne savais encore rien pour l'instant ..
Image
Ninsouna
Admin
Messages : 7765
Inscription : dim. juin 26, 2011 6:41 pm
Localisation : Partout !

Re: Gahu ( à valider) ( MC d'Héléades)

Messagepar Ninsouna » lun. août 31, 2015 10:20 pm

Mis à part le fait que Atrahasis est humble et garde le plus souvent des habits tout aussi humble, il lui arrive de devoir porter les habits d'Oracle par obligation.
J'allais te demander de modifier cette partie, mais finalement, laissons ça comme ça, ça peut passer.
Le reste est parfait aussi. Je demande aux Oracles de le valider.
Bien sûr, tu ne peux pas être validé chez les Chevaliers, mais au moins, le BG peut rester tel quel et valable comme base de l'histoire de ce perso.
Pardon d'avoir tardé pour te répondre.

EDIT :C'est validé.
**
CLIQUEZ SUR LES LIENS POUR ACCÉDER PLUS RAPIDEMENT AUX :
LIENS QUÊTE Vengeance des Pierres
:arrow: Discussions HRP la vengeance des Lithiques (poste au 27 mai)
:arrow: Mont Hihi (RP au 10 mai)
Avatar de l’utilisateur
Heleades
Héros
Messages : 674
Inscription : lun. mai 15, 2006 1:04 pm

Re: BG Gahu ( MC d'Héléades) [Validé]

Messagepar Heleades » ven. sept. 04, 2015 1:02 am

Content que cela t'est plu, merci Nin ! :wink:
Image

Revenir à « Les Chevaliers d'Athéna »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités