[Validé] Entak, Contes et légendes Chapitre I : Prélude

Présentation du Seigneur des Enfers et de ses Spectres.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles d'Hadès

Entak
Apprenti-guerrier
Messages : 77
Inscription : mar. mai 17, 2005 12:09 am

[Validé] Entak, Contes et légendes Chapitre I : Prélude

Messagepar Entak » mar. mai 17, 2005 6:31 pm

La brulure du froid sur sa joue se faisait de plus en plus forte. Son mal de tête était persistant. Entak se sentait encore extrêmement faible. Une lueur étrange filtrait de ses paupières clauses.
Le froid, toujours le froid, étais ce la mort ?
La douleur se faisait de plus en plus forte, utilisant tout son courage et la force qu'il pu rassembler, il tenta d'ouvrir les yeux. Une vue fortement brouiller lui fit découvrir l'endroit sombre où il se trouvait. Il reconnu d'abord la pierre sombre et dure de la montagne, avec très peu de végétation signifiant simplement qu'il n'y avait que très peu de soleil et de chaleur à cet endroit.
Entak perçut le vent, de plus en plus, fort ... ses sens lui revenait. Ce vent sec lui vrillait le crâne mais lui permit de reprendre de plus en plus ses esprits.
Voila, maintenant il distinguait des formes étendues non loins de lui. Regardant autours de lui, il s'apperçut qu'il était proche de la parroi montagneuse. Il posa alors un main sur une infractuosité et commença à se relever. Totalement absorber à cette tache, il s'accrocha et lutta pied à pied. Une fois debout, il passa une main sur son visage en sueur et y vit des traces de sangs séchées. Que faisait il donc la ? Que se passait il ? Puis, une terreur irraisonné le transperça. Qui était il ? Il se força à se souvenir, son mal de tête lui vrilla le cerveau, prennant sa tête à deux mains, il glissa le long de la parroi pour se retrouver assis par terre.
Mais l'adrenaline de la peur et de la douleur lui avait permis de retrouver de nouvelles forces. Après quelques instants, il se releva et observa la scène.
Une dizaine de corps jonchait le passage montagneux sur lequel il se trouvait. C'était l'aube et le soleil diffusait au loin quelques lueurs dirrière de montagnes plus hautes. Le passage menait visiblement vers un col ou redescendait à flan de montagnes suivant la direction.
Entak perçut alors un faible mouvement à l'orée de sa vision, sur ses gardes, il s'immobilisa. Le vent tomba. Une faible voit lui parvins.
- 'Entak ... entak ... entak ...'
Entak se retourna donc vers la silhouette allongée à quelques metres de la. S'approchant prudemment, il vit un vieillard étendue sur le dos qui le regardait l'appelant visiblement.
Il s'appelait Entak ... oui se nom lui disait quelques choses, de même que le visage du vieillard. Il s'approcha. Il vit alors plus distinctement ce qui était arriver au vieillard, il semblait avoir été rouer de coups et gisait les bras et les jambes brisés. Il respirait faiblement.
- 'Va au temple Entak ... continue .. souviens toi de moi ... promet moi ... va au temple'
Les propos du viellard était incohérent et proche du délire tellement il souffrait.
Entak le regarda sans comprendre, croisant son regard, il vit du désespoir dans ses yeux. Avec un effort surhumains pour quelqu'un dans son état, le viellard pointa le col de doigt. Entak suivit du regard la direction indiquée puis revint vers le vieillard. Celui ci gisait maintenant mort.
Stupéfait, Entak regarda intensemment le cadavre comme paralyser. Une ordre de chauves souries passa alors à tire d'ailes proche de son visage fuyant les premiers rayons du soleil. Cela eu pour effet de tirer Entak de sa torpeur.
Tous les autres étaient déjà morts depuis des heures, le vent avait pris de plus belle. Il rassembla les corps et ne sachant que faire les aligna essayant de les recouvir de leurs vêtements comme d'un linceul. Tout n'était fait que de roche, il ne pouvait rien faire d'autre et il n'était pas questions de jeter les cadavres dans le précipice.
Le soleil commençait à le rechauffer lorsqu'il décida de partir. Il ne s'arrêta qu'une fois pour regagner en arrière lorsqu'il eut atteind le col.

Il marcha toute la journée et passa plusieurs cols sur cette route étrange sans jamais rencontrer ame qui vive. Le soir, il trouva une infractuosité et s'y installa pour la nuit. Il dormit comme une souche. Au matin, il reprit son chemin pour arriver sur un cul de sac. Le chemin se retreçissait pour ne laisser place qu'à une parroie vide.
Regardant dans le vide, il apperçut des trous régulier, probablement fait par l'homme, il ne se posa pas de questions et utilisa se chemin précaire. Après plus d'une heure de trajet inconfortable, il atteind un chemin plus large à flan de montagne, visiblement plus fréquenter.
Mu par une intuition, il continua vers le soleil. Il parcourut comme cela la montagne plusieurs jours de suite. Enfin, affamé et épuiser, il apperçut un temple. Il s'y dirigea et arriva sur son parvies, devant la porte plus mort que vif.
Il allait s'effondrer lorsque la lourde porte s'ouvrit devant lui révèlant un homme en armure noire.
'- Qui es tu ?' le somma l'homme
'-Entak' répondit il
Chose étrange, l'homme s'écarta invitant Entak à entrer, il le suivit et sans un mot fut accompagner aux cuisines pour qu'il mange.,l'homme le regardant faire toujours silencieusement. Une fois restauré, il l'accompagna à une cellule pour le laisser se reposer.
Entak s'endormit en proie à de nombreuses questions ... son sommeil fut perturbé de rêves incohérents, il voyait des combats, des hommes en armures de toutes sortes, il voyait ... Il se réveilla. regardant autours de lui, il se leva et sorti de la cellule, l'homme l'attendait.
'- Tu n'as que deux choix : continuer ton chemin ou apprendre. Que choisis tu ?'
Entak répondit sans reflechir
'- Apprendre !'.
'- Bien ' repris l'homme, ' alors commençons, suis moi.'
Ils sortirent du temple puis traverserent un pont qu'il n'avait pas remarquer arrivant sur une espace plat. En face se trouvait une arêne en pierre surrelever ou des hommes s'opposait manuellement selon des schémas compliqués. Entak se surpris à penser qu'il avait des notions de combat car sinon comment avait il perçut qu'ils s'entrainaient.
L'homme le regardait satisfait et pris la parole :
'- L'arène tu devras y faire tes preuves ' puis montrant la batisse à gauche
'- L'armurerie' Entak s'y senti étrangement attirer
'- La salle d apprentissage' reprit l'homme lui montrant un batiment ressemblant à un temple.
'- Quant tu te sentiras prêt tu passeras la portes et tu y trouveras ton destin. Prépare toi car tu peux y trouver la Mort' fit l'homme.
'- La mort n'est que le commencement !' reprit impulsivement Entak.
'- Nous verrons ... elle te sera de toute façon plus douce que la honte si tu abondonnes ....'
Entak reporta son attention sur le temple, il reconnut le symbole d'Hades, le dieux du Royaume des Morts. Il lui avait montré la voix, ainsi en serait il !
D'un pas décider, il se dirigea vers l'armurerie y voir ce qu'il l'attirait...

............

[Entak était assis sur les marches du parvis du temple d'Hadès machouillant une herbe entre les dents. Il regardait en révassant le duel se déroulant dans l'arene au loin devant lui appreciant le calme et la sérénité des lieux, en paix avec lui même, en harmonie avec son environnement.
Aussi loins qu'il s'en souvienne, Entak n'avait jamais connu une telle paix intérieure. Cela faisait déjà plusieurs semaines qu'il était la, à s'entrainer durement apprennant énormement chaque jour, à tel point qu'il croyait être là depuis des mois.
Il se rappelait son arrivée et son accueil par l'oracle Mandos, il connaissait maintenant son nom, choqué par ce qui lui était arrivé sur le chemin pour venir ici. Bizzarement, il ne se rappelait absolument de rien de cet évènement, par contre, nuit après nuit, il avait réussi à se remémorer les évènements antérieurs de sa vie.

Son premier souvenir était plutôt une sensassion, sparthe de naissance, il n'avait bien sûr jamais connu le luxe et l'oisiveté. Cependant, habitant des montagnes reculées, la vie était dûr même pour des spartiates. Appartenant à l'une des castes les moins biens loties, il se rappelait les cavernes dans les montagnes où il passa son enfance à travailler la pierre. Très vite, il quitta le giron de sa mère pour se retrouver avec les autres enfants du village dans l'espece de pensionnat d'apprentissage de la tribut. En effet, chaque être devait trouver sa place et être utile au plus tôt. Pendant quelques années, il effectua toutes les tâches difficiles qu'un enfant puisse réaliser dans l'exploitation d'une mine, ne soufflant qu'aux heures de repas, attablés avec les enfants de sa génération. ce traitement ne lui avait pas permis de développer les différents sentiments tels que l'affection, la peur, la joie ou d'autres encore. Malgré tout, il n'était pas malheureux car il était aussi bien traiter que la tribut pouvait se le permettre. Tous les enfants étaient traités sur un pied d'égalité ... du moins ceux qui survivaient. Entak s'était vite apperçut qu'il grandissait plus vite que ses camarades et qu'il arrivait à travailler plus longtemp, résistant plus facilement aux charges. A tel point que rapidement, il fut intégrer au groupe de la génération précédente. Ce fut d'autant plus dur mais il s'accrocha surement par fierté, peut être par nature.
Après quelques années, son groupe atteignit l'age de l'apprentissage de la chasse et du combat. Il appris donc les techniques de bases spartiates de combat mais étant plus jeune, il pris plus souvent de coups qu'il n'en donna. Il utilisa ce fait plutôt pour s'endurcir que pour se plaindre. Il développa cet aspect si bien qu'il lui arriva de gagner des combats d'entrainement en fatiguant son adversaire qui s'échinait à le frapper, attendant un moment de manque de lucidité pour le frapper de toutes ses forces pour le terrasser. Il faut bien dire que malheureusement, il se retrouvait plus souvent au sol à mordre la poussière que ses adversaires.
Malgré tout année après année, il progressait, il apprenait. Or, il advint un jour que l'ancetre, l'homme le plus vieux du village, vint leur parler.
'- Jeunes gens,
Comme pour chaque génération, 10 d'entre vous seront choisis pour aller servir notre dieu Hadès au temple de Nekyomanteion. La bas, peut être aurez vous une vie meilleure, peut être que non. Vous pourrez servir de grands combattants ou les prêtres de notre vénéré dieu Hadès si vous vous en montrez digne. Peut être même deviendrez vous un servant du grand Hadès voir aussi impossible que cela puisse paraître un spectre. Nous nous acquittons de ce devoir avec fierté, honneur et courage depuis des générations.
Demains, sera le jour du test, nous organiserons le tournoi et les 10 premiers me suivront au temple.
Honorons une fois de plus le grand dieu Hadès qui dans sa grande mansuetude nous a toujours protéger et guider.'

Entak n'avait pas bien dormis cette nuit là, tout exiter de pouvoir faire quelque chose ayant visiblement de l'enjeu mais il ne se faisait pas trop d'illusions, maints de ses comparses étaient plus fort que lui. Il savait qu'il donnerait le meilleur de lui même tout comme eux, et, adviendrait ce qu'il adviendrait. Cette nuit la il reçut la visite d'une chauve souris, c'était fréquent dans les cavernes, Entak adorrait ses animaux capables de se déplacer dans le noir, il les admirait aussi. Le jour s'était levé et il rejoingnit son groupe sur le lieux de l'entrainement. Pour une fois, quelques adultes étaient venus les voir abandonnant leur travail et montrant de ce fait l'importance de l'évènement. Les combats se déroulant pas tirage au sort, Entak se souvenait que le matin la chance lui avait réussit, il était tombé sur ses compagnons les plus faibles, si bien qu'à midi, il était toujours en course pour être dans les 10. Il se souvint avec amusement qu'il avait penser être favoriser par son dieu, qui lui envoyait peut être un signe. Confiant et gonfler à bloc, il était arrivé en début d'après midi pour son premier combat sur de lui. Il fut balayé. Accusant le coup .. et les coups, il ne se souvenait que globalement de l'après midi, ou il perdit plus qu'il ne gagna. Si bien que le soir arrivant, il ne savait plus très bien où il en était et où il était. Après sa dernière défaite, il sut qu'il était éliminé. Cependant, la chance lui sourit une fois de plus. Alors que les combats se terminaient deux combattants sur de finir dans les 10 premiers se blesserent grâvement mutuellement. Des discussions commencerent pour savoir quoi faire, il fut alors décider de l'envoyer ainsi qu'un autre éliminé à la place des deux infortunés. Voila comment tout avait commencer.
Il se souvenait du matin où il était parti, il était aller voir sa mère qu'il n'avait pas vu depuis longtemps, non pas pour des adieux larmoyant mais pour la remercier et lui rendre de la fierté comme il en était l'usage. Il avait cependant gravé son visage dans sa mémoire.
Ils étaient donc partis suivant l'ancien, suivant sentiers, cols, montagnes, qu'il serait bien en peine de retrouver ... puis plus rien, juste la froideur de la pierre à son réveil.

Que c'était il passé au col ?
Avait il été épargner ou du fait de sa résistance avait il été laissé pour mort ?

Entak reporta son regard vers les montagnes, il chercherait à savoir mais pour l'instant, il porterait à lui seul l'honneur de sa tribut, il s'entrainerait donc comme 10 hommes.]
Dernière modification par Entak le ven. mai 20, 2005 3:34 pm, modifié 9 fois.
Mandos
Guerrier Légendaire
Messages : 1849
Inscription : dim. oct. 31, 2004 12:19 pm
Localisation : Proche du Styx

Messagepar Mandos » mar. mai 17, 2005 8:26 pm

On se laisse bien prendre par ton histoire,, très bien construite je trouve. Elle a l'avantage de pouvoir se developper aisement par la suite.

Petit hic, quand tu dis Hades m'a ramené à la vie, evites stp. hades ne ramene les morts à la vie que très rarement.

Pour l'armurerie, je préfère prévénir que tant que tu n'auras pas d'armures dans le jeu qui te sera attribuée, ne dis pas que tu va en avoir une.

Vu que ton perso est amnésique, du moins pour l'instant, je ne peux te faire de remarques sur ce qui suit, mais saches que dans une BG classique, on aime trouver les details de ton entrainement, les raisons du choix d'Hades, une descriptions de ton perso (son enfance, son caractère...). De plus il faut éviter les trucs genre "c'est le meilleur".

Je dis ca au cas où tu souhaites continuer ta BG, qui pour l'instant me staisfait bien mise à part la "résurrection". Autre petite chose, quand il retrouvera la mémoire, evite les massacres, les viols, les villages brûlés....

A toi Nieb. En tout cas bienvenue parmis nous
Image
Entak
Apprenti-guerrier
Messages : 77
Inscription : mar. mai 17, 2005 12:09 am

Suite ....

Messagepar Entak » mar. mai 17, 2005 9:01 pm

...
Dernière modification par Entak le jeu. mai 19, 2005 5:28 pm, modifié 1 fois.
Bucéphale
Guerrier Légendaire
Messages : 1650
Inscription : ven. juil. 02, 2004 10:54 pm

Messagepar Bucéphale » mar. mai 17, 2005 10:16 pm

Je me permets d'intervenir: amnésie? Réveil sur une montagne? Signes évident de combat qui viennent de survenir? Temple d'Hadès? Mission non achevée et dont les buts n'ont pu être transmis de façon correcte? "Résurrection éventuelle par Hadès"?

Je ne sais pas pourquoi, je retrouve 80% de ma BG dans cette BG!(la fin diffère quelque peu et un ou deux détails) >_<

D'un autre côté, ça change du traditionnel vengeur de village brûlé et puis, Entak aune bonne écriture... Mouais allez. :roll:
Entak
Apprenti-guerrier
Messages : 77
Inscription : mar. mai 17, 2005 12:09 am

Messagepar Entak » mar. mai 17, 2005 11:37 pm

...
Dernière modification par Entak le jeu. mai 19, 2005 5:29 pm, modifié 3 fois.
Niebelungen
Guerrier Mythique
Messages : 3070
Inscription : ven. juin 11, 2004 12:33 am
Localisation : Toujours près des miens

Messagepar Niebelungen » mer. mai 18, 2005 12:37 am

Tout d'abord Bu, mieux que quiconque tu sais que cette partie est réservée aux Oracles, donc si tu as un grief à l'encontre d'une bg tu contact l'auteur par mp, merci.

Pour toi Entak je suis content de voir que tu as donné suite à mon message sur le jeu.
Ta bg est comme le dit Mandos agréable à lire car écrite comme un récit, mais ce qui me gène et rejoins là aussi la réponse que t'as donné Mandos c'est que tu décris une période très courte de l'histoire de ton perso. Par conséquence il nous manque la jeunesse de ton perso, d'où il vient, pourquoi est il choisi.
Je n'accepte plus les amnésies qui permettent de passer outre cette nécéssité.

Bref il va nous falloir un peu plus "à manger" dans ta bg pour que je puisse te valider.
Bon courage et n'hésite pas, là aussi, à sollicter tes oracles pour toutes aides qui te sembleraient utiles.
Image

La vie est une lutte, alors je lutterai à vie...
Entak
Apprenti-guerrier
Messages : 77
Inscription : mar. mai 17, 2005 12:09 am

Messagepar Entak » mer. mai 18, 2005 11:19 pm

... Vala, c'est suffisant (19/05/205, 21h30) ?
Dernière modification par Entak le jeu. mai 19, 2005 9:31 pm, modifié 2 fois.
Niebelungen
Guerrier Mythique
Messages : 3070
Inscription : ven. juin 11, 2004 12:33 am
Localisation : Toujours près des miens

Messagepar Niebelungen » jeu. mai 19, 2005 2:30 pm

Impec !
Oubli pas que tu peux éditer ton texte afin que ta bg reste sur un seul post.
Par contre ne mentionne pas que tu as vu Hadès, peu d'élus peuvent le voir.
J'attent l'avis de Mandos avant de te valider.
Image

La vie est une lutte, alors je lutterai à vie...
Mandos
Guerrier Légendaire
Messages : 1849
Inscription : dim. oct. 31, 2004 12:19 pm
Localisation : Proche du Styx

Messagepar Mandos » jeu. mai 19, 2005 7:36 pm

Pareil que Nieb, impecc'. Tu t'es fort bien sorti de nos remarques. Tu as intégré nos remarques dans ton récit notament ton enfance, tout en gardant une pointe de mystère. C'est bien écrit, j'ai juste vu quelques fautes (rien de bien méchants, en plus je suis pas le mieux placé pour ca).

Par contre, pour chipoter, ton texte manque d'aération, quand tu le regarde comme ça ca fait un gros pavé. Après, peut être mettre aussi de la couleur pour distinguer les dialogues de différents persos, des pensées et du récit.

Enfin c'est vraiment pour trouver la petite bête. Pour moi aussi tu peux être validé. bienvenue parmis nous
Image

Revenir à « Les Spectres d'Hadès »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité