[VALIDE V3] Bennairo

Présentation du Seigneur des Enfers et de ses Spectres.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles d'Hadès

bennairo
Apprenti-guerrier
Messages : 96
Inscription : mar. janv. 03, 2006 11:27 pm

[VALIDE V3] Bennairo

Messagepar bennairo » mar. janv. 03, 2006 11:29 pm

derniere version

Né dans un petit village à côté d'Athènes, j’ai vécu une enfance des plus agréable dans une famille relativement pauvre. Nous avons été élevés, mon petit frère Picci et moi, par notre mère. Nous n’avons jamais connu notre père et tout le monde évitait de nous en parler, même notre mère. Etant donné l’attachement que nous portions a celle ci, nous n’avons jamais osé lui demandé pourquoi on avait pas de papa comme les autres. Avec Picci, nous nous sommes très vite intéressés aux arts martiaux et nous nous entraînions près d’une rivière non loin de la maison. De nous deux, j’ai toujours été le plus doué mais il ne se décourageait jamais, il persévérait et cela me motivait d’autant plus.
Un jour, alors que nous étions en train de nous entraîner, nous avons vu une dense fumée en provenance de la maison. Arrivés sur la seuil de notre maison en feu, notre mère était inanimée dans l’allée avec du sang sur tous ses vêtements. Un groupe de chevaliers d’Athéna, reconnaissable à leurs casques, s’éloignait en direction de la cité d’Athène. Mon frère s’occupa alors de notre mère, il l’allongea auprès d’un arbre et lui donna quelques soins assez rudimentaires. Je partis en direction du village pour demander de l’aide. A mon retour, elle avait retrouvé ses esprits. Elle avait demandé à mon frère de nous laisser seuls, elle ne voulait parler qu’à moi pour ses derniers moments de vie:
- Bennairo…, je sens que … il ne me reste plus longtemps …
- Non Maman , on va te guérir, j’ai demandé à un habitant de venir te soigner, il…
- Ecoute moi …, prend ce médaillon …
Elle plaça alors le médaillon avec un sceau étrange dans le creux de ma main et la sera avec le peu de force qu’il lui restait.
- Pars loin d’ici Bennairo … et prend soin de ton petit frère…
- Mais qu’est-ce que l’on va faire sans toi ? Personne ne voudra nous héberger, tu…
- Ecoute moi… Nekyomanteion… allez la-bas… montre leur le médaillon… c’est…
C’est alors que sa respiration s’arrêta et sa tête s’inclina sur le côté. Picci, qui avait vu toute la scène commença a pleurer. Je me retenais et une étrange sensation de force m’envahit. Petit à petit, une aura violette commença à m’entourer, plus je voulais hurler mon désespoir plus cette aura grandissait. Après m’être calmer, l’aura avait disparue et je me sentais soudain un peu lourd. Mon frère me regarda, cessant de pleurer et me demanda :
- qu’est-ce que c’était ???
- je ne sais pas, c’est la première fois. C’est comme si la haine que j’ai ressentie envers ces chevaliers s’est transformée en énergie à l’intérieur de mon corps…
- eh ben, tu m’as fait peur, on aurait dit que ce n’était pas toi…
- je suis désolé, je ne me contrôlais pas. Viens Picci, allons enterrer maman et partons.
A partir de ce jour, nous avons quitté notre village pour aller vers ce lieu mystérieux : le Nekyomanteion. La route était relativement calme le jour mais la nuit était particulièrement dangereuse, des voleurs pouvaient vous faire la peau pour moins que rien. Picci en avait une peur bleu et pour le rassurer, je veillais la nuit pour monter la garde. De temps en temps, des fermiers nous hébergeaient mais c’était souvent en échange d’un service quelconque et cela ne nous intéressait pas. Plusieurs jours passèrent sans que rien ne se passe, nous marchions d’un pas las et fatigué. Nous n’avions pas d’argent et notre seule nourriture était les fruits trouvés en chemin.
Un après midi, alors que Picci venait juste de se renseigner sur notre itinéraire à prendre, quatre ivrognes nous encerclèrent. A première vue, ils voulaient s’amuser :
- Ben alors les enfants, on se promène ??? Ses compagnons rirent en cœur.
- Ils ont l’air costaud ces ptits gosses hein les gars !!!
- Laissez nous tranquille ! dis-je d’un air de défi. Allez vous- en !!!
Ils se regardèrent d’un air amusé et tout à coup, un des hommes attrapa mon frère par derrière en lui tordant le bras.
- Lâchez le espèces de sauvages, il ne vous à rien fait !
Mon frère hurlait de douleur, l’homme lui avait visiblement cassé le bras. Un autre m’avait déchiré le haut de ma tunique en essayant de me frapper, et le médaillon alors visible les intéressa tout de suite.
- Où as-tu trouvé ça ptit ??? allé, donne le nous et on te rend ton frère !!!
- Jamais de la vie !!! plutôt me battre que me faire voler le seul bien que nous avons !
- Dans ce cas là, tu l’auras voulu ptit vaurien!
L’homme qui tenait mon frère le lâcha et ils m’encerclèrent tous les quatre. Sachant leur supériorité aussi bien physique que numérique, je me trouvais dans une très mauvaise posture. Le chef de cette bande se lança le premier et me frappa en plein visage. Je fus directement projeté par terre. C’est alors qu’un aura violette m’entoura. Plus je laissais ma haine m’envahir, plus cette aura grandissait. Les hommes, impressionnés par ce changement, se regardèrent avant de repartir à l’assaut. Mais, contrairement au premier coup que j’avais reçu, je pouvais sans difficulté esquiver leurs coups. Ils s’énervaient et n’arrivaient toujours pas à me toucher quand je décida de contre-attaquer. Lorsque je frappa le premier venu en plein ventre, je compris que ma force s’était décuplée. L’homme fit un bond de plusieurs mètres avant d’atterrir sur le sol inconscient. Les trois hommes se regardèrent une nouvelle fois et décidèrent sans plus tarder de s’enfuir en courant. Mon frère, dont le bras pendait le long de son corps, resta bouche bée, il n’en croyait pas ses yeux .
C’est alors qu’un homme âgé vint à notre rencontre. Il avait vu toute la scène et s’est dit impressionné par la puissance de mon attaque. Il nous invita chez lui et soigna mon frère comme il pu. Lorsqu’il su où nous voulions aller, il décida de nous accompagner en charrette car il devait lui aussi aller dans cette direction pour vendre quelques poteries. A la tombé de la nuit, nous étions quasiment arrivés et il décida de faire un petit détour chez un ami de longue date. Ce dernier nous accompagna dès le lendemain matin au temple d’Hadès. Il raconta notre histoire aux oracles en précisant bien ce que son ami avait vu : l’aura violette et le médaillon. Les oracles, interpellés par ces signes, souhaitèrent nous voir.
- jeunes enfants, que venez vous faire ici ? demanda l’oracle du nom de Mandos.
- Notre mère est morte et sa dernière volonté fut que l’on vienne ici, dis-je.
- Et pourquoi devrions nous vous accueillir ?
- Elle m’a donné aussi donné ce médaillon… Je lui montrais le médaillon et les oracles comprirent tout de suite pourquoi nous étions là.
- C’est en effet une preuve irréfutables pour nous jeunes enfants, nous allons nous occuper de vous. Toi le plus grand !!! dit-il en me désignant, quel est ton nom ?
- Bennairo …
- Que faisais-tu de tes journée avant ta venue ici ?
- Je m’entraînais aux arts martiaux avec mon petit frère. Il s’appelle Picci. Mon frère se cacha derrière moi. Il est timide mais il se bat très bien !
- Je vois…
L’oracle discuta un instant avec l’autre oracle du nom de Niebelungen et nous demanda :
- voulez vous poursuivre votre entraînement ?
- Oui bien sûr !!! dis-je en même temps que mon frère.
- Avant de commencer, nous souhaitons savoir ce qui vous motive à rester ici… ?
- Notre mère nous a dit a sa mort que nous serions accueillis ici. Maintenant, je ressens une telle haine envers les chevaliers d’Athéna et j’ai décider de venger la mort de notre mère en m’entraînant le plus durement possible. Je pense que mon petit frère est du même avis, nous en avions parlé avant de venir ici…
- Vous allez alors devoir vous séparer, vous suivrez chacun un entraînement avec un maître différent. Toi , Bennairo, tu iras avec Cartos. Tandis que toi, Picci, ce sera Altran.
- Mais… pourquoi nous séparer, nous avons toujours vécu ensemble ???
- C’est justement là un problème, vous vous connaissez trop et donc vous savez exactement vos points faibles respectifs. Il est important aussi de développer des qualités différentes.
C’est ainsi que nous nous séparâmes pour aller chacun de notre côté. La vie qui nous attendait sera bien plus dure que celle que nous avions connue jusque là.
Deux années passèrent, j’avais 19 ans et Cartos, mon maître, décida que je devrais poursuivre ma route pour acquérir de l’expérience. Avant de partir, il me conseilla d’aller voir les oracles du temple d’Hadès qui me donnerais peut être des missions à accomplir pour servir notre dieu.
C’est alors que je fus accompagné vers le guerrier du nom de wolflord. Il était le responsable d’une légion appelée Styx. Il me posa toutes sortes de question, notamment si j’étais prêt pour me battre. Il m’indiqua les éventuelles missions qu’il me donnerais et me donna quelques jours pour réfléchir. Pour moi, le décision était toute faite : m’engager dans cette légion.
Je fus accepté sans problème dans cette légion. Je fus la rencontre de Gogkaste, un spectre vaillant et courageux, et Vachaldo, qui portait un amour sans limite pour Scrala et avait des talents de diplomate hors normes.
C’est alors que les évènements prirent une tournure dramatique. Le chef de notre légion fut renvoyé pour haute trahison. Vachaldo prit le commandement du Styx en attendant que les évènements s’arrangent. Une nouvelle équipe vit le jours avec l’arrivée de pascaline et d’Albéric. Tandis que Scrala devint le nouveau responsable de légion.
Quelques mois passèrent paisiblement, jusqu’au jours ou je fus attaqué par un rebelle du nom d’Aztoth. C’était un ancien spectre que je connaissais de vu. Le combat ne dura pas longtemps mais avant sa défaite évidente, ce guerrier me confia qu’il savait quelque chose à propos de ma famille :
- Va voir du côté des anges, ils ne sont pas ce que l’on croit. Ils recherchaient un objet qui leur était précieux…
et il perdit connaissance. Il fallait absolument que je sache de quoi il s’agissait. Je prit alors une grave décision : quitter les spectres pour infiltrer les anges, savoir pourquoi ils ont tuer ma mère et ME VENGER.
J’ai donc erré dans les montagnes à la recherche du mont olympe à la recherche d’anges. Je fit alors la rencontre de mon ancien équipier Gogkaste. Je ne pouvais lui expliquer ma mission et je fus contraint de me battre contre lui. Malheureusement pour lui je pris l’avantage du combat et je ne pouvait lui venir en aide, je devais absolument poursuivre ma route.
J’ai ensuite rencontré des responsables Anges sur le mont olympe. Ils me connaissaient déjà, et à ma grande surprise, on aurait dit qu’ils m’attendaient !
- Bienvenu à toi, Bennairo ! Que nous vaut cette visite ?
- Je suis venu ici pour rejoindre votre clan…
- Et pourquoi j’accepterais une telle requête ?
- Je ne suis plus le spectre que vous avez connu. En combattant plusieurs anges, j’ai compris qu’ils défendaient une cause beaucoup plus juste que les spectres.
Bennairo avait préparé son plan très méticuleusement. Il ne pensait pas un mot de ce qu’il venait de dire, mais c’était nécessaire.
- je ne sais pas si je dois te faire confiance. Mais on peut essayer. Tu ne feras pas parti d’une légion pour le moment mais tu combattra comme un ange.
C’était exactement ce que je voulais, je pouvais commencer ma quête. J’ai donc questionné beaucoup d’anges avant de tomber sur le bon. Il m’avait parlé d’une vieille mission assez importante près d’Athènes. Elle avait pour but de récupérer, coûte que coûte, un mystérieux médaillon… Il m’assura qu’il n’en connaissait pas l’utilité. Ce médaillon était très certainement celui que j’avais en ma possession. Mais pourquoi avait-il tant d’importance aux yeux de tout le monde. En regardant de plus près les inscriptions sur le médaillon, je remarqua un signe. Un homme portant un éclair dans la main. Zeus sans aucun doute. A ce moment là, Je compris tout de suite sa signification : c’était l’emblème d’un temple des anges. En le volant, mon père avait provoqué la colère des anges. Etant donné qu’il faisait parti d’une légion du clan Hadès, cela avait du être une de ses missions. Voilà pourquoi Mandos ne fut pas étonné que je lui montre de médaillon, il savait très bien que mon père l’avait volé aux anges. Il savait aussi que sans cet objet, les anges serait affaiblis d’une manière ou d’une autre.
Un soir, à ma grande surprise, ils me convoquèrent au temple. Je ne savais pas pourquoi ils voulaient me voir mais quand prirent le peine de m’escorter avec une dizaine de soldats. A mon arrivé, ils me demandèrent :
- Alors Bennairo, il paraîtrait que tu es en possession d’une chose qui m’intéresse?
- Non, à ma connaissance, je n’ai rien qui puisse vous intéresser…
Je savais très bien qu’il parlait du médaillon et cette situation ne me plaisait guère.
- ne fais pas l’innocent veux tu ? donne moi la clé tout de suite !
Une clé ? le médaillon était une clé ?
- ne m’oblige pas à faire intervenir les gardes !
- Je ne vous la donnerais jamais …ceci m’appartient et représente tout ce que j’ai sur cette terre.
- Cette clé ne t’appartient pas !!! elle nous a été volé par les spectres voici maintenant 30 ans …
- Et pour quelle raison la voulez vous ?
- Cela ne te regarde pas ! rend moi cette clé tout de suite, ne m’oblige pas à te tuer !
J’étais cerné, je ne pouvais pas donner cette clé, il ne me restait qu’une solution : fuir ! C’est alors que les gardes s’interposèrent. Ils étaient trop nombreux, je ne pouvais pas tous les battre. Je courus à travers le temple cherchant une issue. C’est alors que je vis un trou d’ aération juste au dessus de moi.
Passer par là était la seule solution, mais je serais bloqué ensuite : le temple était entouré de falaises. Le cours d’eau était 300m plus bas mais je n’avais pas le choix, c’était ça ou la mort.
J’ai donc sauté en échappant de justesse aux gardes. Ensuite, je n’ai plus beaucoup de souvenirs, je me suis réveillé sur la rive d’une rivière, entouré d’un paysage que je ne connaissais pas. Une chose était sûre j’avais échappé aux anges . Il faillait maintenant que je rentre au nekyomanteion et que fasse part de mes découvertes à mon frère Picci.
Un long voyage à travers la Grèce suivit cet épisode. J’étais très faible, je perdai la plupart de mes combats et mes blessures ne cicatrisaient pas assez vite. Une seule chose comptait : rentrer au nekyo.
Non loin des terres d’Hadès, tandis que je me remémorai mes souvenirs d’enfance, je reconnus un guerrier. Ce même guerrier que j’avais affronté lors de mon départ chez les anges : Gogkaste. C’est alors que je vint à sa rencontre. Il me reconnut tout de suite. Lorsque je lui expliquai la raison pour laquelle je suis parti, il comprit aussitôt. Mais avant de me laisser passer, Gogkaste voulait sa revanche. Je ne me fit pas prié...
Le combat dura quasiment deux semaines, ni l’un ni l’autre n’arrivait à prendre l’avantage. Ce fut finalement Gogkaste qui gagna ce combat de très peu grâce à son adresse hors du commun. Voyant que je perdai connaissance suite à notre long duel, il me ramena au temple où je fus soigné.
A mon réveil, je vis on jeune frère à mon chevet. Il devait être là depuis longtemps car il s’était endormi à même le sol. En prenant soin de ne pas le réveiller, je sortai de la pièce et me dirigeais vers le temple. Il faut que je demande aux oracles ma réintégration chez les spectres. Ensuite j´irais dans les quartiers de Scrala, la responsable de la légion styx à mon départ. Je justifierais mes actes, c’est la seule chance qu’il me reste pour retrouver mes anciens compagnons d’armes.
Dernière modification par bennairo le ven. févr. 02, 2007 6:38 pm, modifié 3 fois.
Image
Niebelungen
Guerrier Mythique
Messages : 3070
Inscription : ven. juin 11, 2004 12:33 am
Localisation : Toujours près des miens

Messagepar Niebelungen » mer. janv. 04, 2006 12:19 am

J'ai un sentiment de deja lu, tout comme ton pseudo, c'est un second essai ?
Image

La vie est une lutte, alors je lutterai à vie...
bennairo
Apprenti-guerrier
Messages : 96
Inscription : mar. janv. 03, 2006 11:27 pm

Messagepar bennairo » mer. janv. 04, 2006 9:14 am

dois-je en déduire que tu es celui qui m'a tant aidé?
Niebelungen
Guerrier Mythique
Messages : 3070
Inscription : ven. juin 11, 2004 12:33 am
Localisation : Toujours près des miens

Messagepar Niebelungen » mer. janv. 04, 2006 12:19 pm

Le hic c'est que j'en ai tellement lu que je ne me souviens pas vraiment, mais tu me confirme donc avoir deja posté une bg ?
Image

La vie est une lutte, alors je lutterai à vie...
Mandos
Guerrier Légendaire
Messages : 1849
Inscription : dim. oct. 31, 2004 12:19 pm
Localisation : Proche du Styx

Messagepar Mandos » mer. janv. 04, 2006 12:43 pm

Non il n'a pas posté de Bg. Celui qui t'a aidé est surement Illidan ou Mr Crossover.

L'histoire est bien. Cependant j'aurais juste deux remarques :
-N'utilise pas Shion pour nommer ton maître; Nous nous situons aux temps mythologique. Shion et Cie n'existent pas. pour eviter toute confusion, ca serait bien de changer de nom
-Il manque juste une phrase ou deux pour dire pourquoi tu acceptes de suivre l'entrainement des spectres et donc quitter ton frère.

Quand ca sera modifié pour moi ca sera bon
Image
bennairo
Apprenti-guerrier
Messages : 96
Inscription : mar. janv. 03, 2006 11:27 pm

Messagepar bennairo » mer. janv. 04, 2006 7:13 pm

j'ai effectivement été aidé par illidan pour le BG. sinon c'est la première fois que j'en poste un et j'espère qu'il est satisfaisant...
au fait Mandos , j'ai rajouté qq lignes à la fin pour justifier les entrainements séparés :wink:
Mandos
Guerrier Légendaire
Messages : 1849
Inscription : dim. oct. 31, 2004 12:19 pm
Localisation : Proche du Styx

Messagepar Mandos » jeu. janv. 05, 2006 1:32 pm

C'est mieux ainsi. Pour moi c'est bon.

nieb?
Image
Niebelungen
Guerrier Mythique
Messages : 3070
Inscription : ven. juin 11, 2004 12:33 am
Localisation : Toujours près des miens

Messagepar Niebelungen » ven. janv. 06, 2006 11:10 pm

Désolé du retard, même avis que Mandos, validé :D
Image

La vie est une lutte, alors je lutterai à vie...
bennairo
Apprenti-guerrier
Messages : 96
Inscription : mar. janv. 03, 2006 11:27 pm

Messagepar bennairo » dim. janv. 14, 2007 5:56 pm

effacé
Dernière modification par bennairo le ven. févr. 02, 2007 6:38 pm, modifié 1 fois.
Image
Mandos
Guerrier Légendaire
Messages : 1849
Inscription : dim. oct. 31, 2004 12:19 pm
Localisation : Proche du Styx

Messagepar Mandos » mar. janv. 16, 2007 10:53 am

Pour l'instant, j'ai pas grand chose à dire, tu justifies plus ou moins tes différents passages dans le jeu. Donc j'attend la suite après le combat contre Gogkaste, puis ta reconvertion en spectre (aussi bien dans le jeu que la facon dont tu reviens au Nekyo dans ton BG). Pour l'instant c'est bon
Image

Revenir à « Les Spectres d'Hadès »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité