[Validé V3] Kynmara

Présentation du Seigneur des Enfers et de ses Spectres.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles d'Hadès

Kynmara
Élève
Messages : 3
Inscription : mer. juil. 29, 2009 2:24 pm

[Validé V3] Kynmara

Messagepar Kynmara » mer. juil. 29, 2009 2:36 pm

Je me nomme Kynmara, je suis un spectre d’Hadès et je vais vous compter mon histoire.


Je suis né il y a maintenant 22 ans dans le somptueux palais de Yamuna. Mon père le prince de la région m’éleva dans la plus pure tradition du pays, dans le but de lui succéder un jour sur le trône. Il me donna le nom de Kyn ce qui signifie, dans notre ancienne langue « le glorieux ». Pendant de nombreuses années, je goutai aux plaisirs de la vie de château allant même jusqu'à ignorer ce qui se passait en dehors de l’enceinte fortifiée. Je m’adonnais principalement aux études des lettres et du combat me préparant à prendre en main la destinée de mon peuple.


A la l’âge de 20 ans je fus marié à ma promise Talamy, la fille d’un prince d’une région lointaine comme le veut la tradition. Talamy était à la fois douce, gentille et intelligente et même si notre mariage avait été organisé par nos parents j’éprouvais de la profonde affection pour elle. Elle tomba rapidement enceinte et nous nous mîmes alors à attendre l’enfant avec impatience.


Cependant deux accidents perturbèrent le bon déroulement de ma vie. Le premier fut le suivant :


Alors que je m’amusai avec le chat de ma compagne, celui-ci s’échappa de ma vigilance et parti dans le village le plus proche. Je le poursuivi avec acharnement jusqu'à ce qu’il s’arrêta devant un homme bizarre. Il était sale, vieux et très certainement malade et pauvre. Vieux ? Pauvre ? Jamais de toute ma vie je n’avais vue cela. Vraisemblablement le chat rendait visite au vieil homme pour recevoir une ration de nourriture supplémentaire. Ayant récupéré l’animal je me hâtai de retourner au palais demander a mon père ce que signifiait tout cela. Sa réponse me surpris, il m’apprit que ans le monde tout le monde n’avait pas la même destinée certains naissaient riches d’autres pauvre. Il fallait tout simplement accepter cela. Je ne sais pas si sur le coup je l’ai vraiment accepté !


Le second accident fût encore plus terrible. La veille de l’accouchement de ma femme, les médecins m’ont annoncé qu’elle risque de ne pas survivre ! Evidemment ils ne s’étaient ma femme décéda ainsi que l’enfant. Accablé de tristesse mais déterminé je partis en quête du remède qui me permettrait de les faire revivre. J’étais fort, intelligent et riche qui d’autre que moi pouvait réussir.


Je partis donc seul à la recherche d’une personne pouvant m’aider. De nombreuses rencontres m’ont permis d’apprendre qu’il existait un grand sage qui vivait en ermite dans la forêt. Le « Grand barbu », certainement à cause de son apparence. Je partis donc à sa rencontre.


Après l’avoir rencontré il me dit rapidement qu’il connaissait un moyen de faire revivre ma femme et mon enfant. Il me dit : « Si tu veux faire revivre ta femme et ton fils tu dois me rapporter trois bouteilles de vin provenant de la cave d’une famille ou il n’y a jamais eu de mort ».


Je partis donc à la recherche de ces bouteilles. Mais après de long mois de recherche je compris que c’était vain. Toutes les familles avaient dans leur rang un ou plusieurs morts. N’ayant trouvé ce que je cherchais je me mis assis épuisé contre le mur d’une vieille ruine. Je pense que je me suis endormi rapidement.
Dans ce que je croyais être mes rêves je reçus la visite d’un Mara, ce sont dans ma culture des esprits soit disant perturbateurs qui troublent le sommeil et la méditation. Il me dit la chose suivante : « Tu as beaucoup voyagé Kyn et tu viens de découvrir plusieurs vérités sur le monde. Quel que soit son rang, prince ou mendiant, les hommes finissent toujours par mourir et ceci est irrémédiable. Ce qui compte n’est pas de vivre ou de mourir, mais de donner un sens à sa vie. Tu es fort et intelligent et en plus je sens en toi une grande énergie. Tu pourrais être utile à celui qui règne sur les morts, le seigneur Hadès »


Et c’est ainsi que je partis vers un lieu étrange cherchant à donner un sens a ma vie. Si je ne peux contrôler la vie alors je règnerais sur la mort. En remerciement à ce spectre qui me recruta je pris le nom de Kynmara.

Voila j'espère que ça vous à plu et j'attends vos critiques !!!
Astrélia
Guerrier
Messages : 218
Inscription : dim. mai 11, 2008 4:45 pm

Messagepar Astrélia » sam. août 01, 2009 2:25 am

Il y a de l'idée et de la recherche. Je m'en tiendrai à l'avis de Nikiolas pour ce qui est de l'idée générale, pour la forme je trouve qu'il manque un petit quelque chose.
Ca fait un peu genre "je te recrute en un claquement de doigts". Ce serait bien de développer, par exemple, ta découverte du cosmos, ton périple jusqu'au Nekyo, qu'est ce qui fait qu'Hadès te donnera sa confiance, etc...
Image
Kynmara
Élève
Messages : 3
Inscription : mer. juil. 29, 2009 2:24 pm

Messagepar Kynmara » lun. août 03, 2009 1:54 pm

Bonjour,

Je vais essayer de déveloper un peu la fin de l'histoire de la fin et je vous reposte le tout.
Kynmara
Élève
Messages : 3
Inscription : mer. juil. 29, 2009 2:24 pm

Messagepar Kynmara » mer. août 05, 2009 12:48 am

bonjour,

J'ai continué l'histoire et j'ai ajuouté deux partie: La découverte du cosmos et le recrutement chez hadès. Voila vous pouvez me dire ce que vous en pensez.

Je me nomme Kynmara, je suis un spectre d’Hadès et je vais vous compter mon histoire.

Je suis né il y a maintenant 22 ans dans le somptueux palais de Yamuna. Mon père le prince de la région m’éleva dans la plus pure tradition du pays, dans le but de lui succéder un jour sur le trône. Il me donna le nom de Kyn ce qui signifie, dans notre ancienne langue « le glorieux ». Pendant de nombreuses années, je goutai aux plaisirs de la vie de château allant même jusqu'à ignorer ce qui se passait en dehors de l’enceinte fortifiée. Je m’adonnais principalement aux études des lettres et du combat me préparant à prendre en main la destinée de mon peuple.


A la l’âge de 20 ans je fus marié à ma promise Talamy, la fille d’un prince d’une région lointaine comme le veut la tradition. Talamy était à la fois douce, gentille et intelligente et même si notre mariage avait été organisé par nos parents j’éprouvais de la profonde affection pour elle. Elle tomba rapidement enceinte et nous nous mîmes alors à attendre l’enfant avec impatience.


Cependant deux accidents perturbèrent le bon déroulement de ma vie. Le premier fut le suivant :

Alors que je m’amusai avec le chat de ma compagne, celui-ci s’échappa de ma vigilance et parti dans le village le plus proche. Je le poursuivi avec acharnement jusqu'à ce qu’il s’arrêta devant un homme bizarre. Il était sale, vieux et très certainement malade et pauvre. Vieux ? Pauvre ? Jamais de toute ma vie je n’avais vue cela. Vraisemblablement le chat rendait visite au vieil homme pour recevoir une ration de nourriture supplémentaire. Ayant récupéré l’animal je me hâtai de retourner au palais demander a mon père ce que signifiait tout cela. Sa réponse me surpris, il m’apprit que ans le monde tout le monde n’avait pas la même destinée certains naissaient riches d’autres pauvre. Il fallait tout simplement accepter cela. Je ne sais pas si sur le coup je l’ai vraiment accepté !


Le second accident fût encore plus terrible. La veille de l’accouchement de ma femme, les médecins m’ont annoncé qu’elle risque de ne pas survivre ! Evidemment ils ne s’étaient ma femme décéda ainsi que l’enfant. Accablé de tristesse mais déterminé je partis en quête du remède qui me permettrait de les faire revivre. J’étais fort, intelligent et riche qui d’autre que moi pouvait réussir.


Je partis donc seul à la recherche d’une personne pouvant m’aider. De nombreuses rencontres m’ont permis d’apprendre qu’il existait un grand sage qui vivait en ermite dans la forêt. Le « Grand barbu », certainement à cause de son apparence. Je partis donc à sa rencontre.


Après l’avoir rencontré il me dit rapidement qu’il connaissait un moyen de faire revivre ma femme et mon enfant. Il me dit : « Si tu veux faire revivre ta femme et ton fils tu dois me rapporter trois bouteilles de vin provenant de la cave d’une famille ou il n’y a jamais eu de mort ». Je partis donc à la recherche de ces bouteilles. Mais après de long mois de recherche je compris que c’était vain. Toutes les familles avaient dans leur rang un ou plusieurs morts. N’ayant trouvé ce que je cherchais je me mis assis épuisé contre le mur d’une vieille ruine. Je pense que je me suis endormi rapidement.


Durant mes méditations je commençais à sentir une grande énergie qui se développait en moi. Une énergie intense qui me fit comprendre quelle était ma place dans l’univers. Je compris seulement plus tard que cette énergie nommée cosmos émanait de moi comme la lumière émane du soleil. Cette énergie me parut insignifiante mais au fur et a mesure qu’elle se développait, je reçus la visite d’étranges personnes et d’étranges voix qui se mis à troubler ma méditation.

Dans ce que je croyais être mes rêves je reçus la visite d’un Mara, ce sont dans ma culture des esprits soit disant perturbateurs qui troublent le sommeil et la méditation. Il me dit la chose suivante : « Tu as beaucoup voyagé Kyn et tu viens de découvrir plusieurs vérités sur le monde. Quel que soit son rang, prince ou mendiant, les hommes finissent toujours par mourir et ceci est irrémédiable. Ce qui compte n’est pas de vivre ou de mourir, mais de donner un sens à sa vie. Tu es fort et intelligent et en plus je sens en toi une grande énergie. Tu pourrais être utile à celui qui règne sur les morts, le seigneur Hadès »


Et c’est ainsi que je partis vers un lieu étrange cherchant à donner un sens a ma vie. Si je ne peux contrôler la vie alors je règnerais sur la mort. Mon voyage me pris plusieurs mois et mes pas me guidèrent vers un lieu étrange nommé Nekyomanteion cette endroit étrange situé au milieu d’un pays lointain nommé la Grèce était connu pour être l’entrée du royaume des morts. Bien que torturé par la peur je senti toujours cette étrange énergie qui me commandait d’y entrer.


Une fois à l’intérieur, je vis en chair et en os la personne qui me découvrit lors de ma méditation. Le spectre Mara. Il me dit : « tu as survécu à bon nombres d’épreuves pour parvenir jusqu’ici, mais le fait que je t’ai trouvé et que tu y sois parvenus prouve que tu as le potentiel pour réussir à devenir l’un des nôtre ». C’est ainsi que je commençai mon entrainement de chevalier et je fus autorisé à porter l’armure de cuir. Ainsi je pus jurer allégeance à mon nouveau seigneur qui me donna une seconde chance, celui qui règne sur les morts : Hadès ! En remerciement à ce spectre qui me recruta je pris le nom de Kynmara.
Astrélia
Guerrier
Messages : 218
Inscription : dim. mai 11, 2008 4:45 pm

Messagepar Astrélia » dim. août 09, 2009 6:31 pm

La forme me convient mieux ^^
Niki quel est ton avis?
Image
Nikiolas
Guerrier Divin
Messages : 8141
Inscription : ven. mai 18, 2007 5:50 pm

Messagepar Nikiolas » lun. août 10, 2009 10:57 am

Juste quelques petites coquilles à régulariser dans la forme comme l'italique ou le petit tiret en début de dialogue mise à part ça c'est bon, cela peut être validé :wink:
Astrélia
Guerrier
Messages : 218
Inscription : dim. mai 11, 2008 4:45 pm

Messagepar Astrélia » lun. août 10, 2009 5:16 pm

Remarque il y a peu de dialogues, ce sont plutôt des paroles rapportées. A la limite oui, une couleur entre les guillemets. Allez, bienvenue chez les spectres :wink:
Image

Revenir à « Les Spectres d'Hadès »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités