[BG] Violate (multi de BladeRED): L'éveil du Béhémoth

Présentation du Seigneur des Enfers et de ses Spectres.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles d'Hadès

Avatar de l’utilisateur
BladeRED
Guerrier Légendaire
Messages : 1275
Inscription : mar. nov. 03, 2009 11:29 am

[BG] Violate (multi de BladeRED): L'éveil du Béhémoth

Messagepar BladeRED » ven. mars 04, 2016 11:37 pm

Chapitre 1:Melba,une petite fille d’un village d’Epire


La petite fille qu’était Melba est né il y a environ 25 hivers dans un petit village d’Epire, situé non loin d’un autel sacré du Sombre Monarque qui se trouvait dans une grotte. Cet autel n’était ni plus ni moins qu’un crâne de bronze sur lequel était écrit quelque chose en grec ancien. La mère de Melba en était à sa cinquième descendance, et elle était venu prier le Sombre Monarque, ce jour-là.

Mère de quatre filles, le père de Melba, un paysan se croyant maudit des Dieux pour n’avoir que des filles en sa demeure, ordonna à sa femme de lui donner un garçon, sinon il l’abandonnerait,elle et ses filles, pour chercher fortune ailleurs.

Ainsi, depuis le début de sa grossesse, cette dame venait prier Hadès de lui donner un héritier mâle, en échange de quoi son âme lui appartiendrait pour toujours.

Mais alors qu’approchant du terme, elle priait encore le Sombre Père de l’exaucer, elle ressentît une violente contraction, et accoucha quelques instant plus tard devant l’autel...d’une fille.

La mère pleura devant son nourrisson, non pas de tristesse, mais de bonheur devant la beauté de son enfant, avant de s’endormir dans un sommeil éternel. Son mari la retrouva, son enfant dans ses bras, nageant dans une mare de sang.

Il laissa là le nourrisson ainsi que ses 4 autres filles, et partît seul pour trouver fortune ailleurs. Les enfants se retrouvèrent donc seuls, avec un bébé à s’occuper. L’aîné, à peine âgé d’une quinzaine d’années, s’occupa de ses sœurs. Elle se maria à un autre paysan, veuf et vicieux, qui abusa d’elle et de ses sœurs, dès que celle-ci atteignait l’âge de concevoir un enfant.

Le bébé grandît peu à peu, et on lui donna le nom de sa mère, Melba. elle devînt une petite fille aux longs cheveux noirs et aux yeux bleus, gentille et protectrice de ses sœurs, bien qu’elle fût la cadette.

En effet, Melba n’était pas une petite fille comme les autres. Elle ne voulait jouer qu’avec les garçons, se battait souvent et rêvait plus d’être un soldat qu’une quelconque princesse. un vrai garçon manqué!

Elle tenait même tête à son beau-père qui continuait de faire du mal à ses sœurs. L’aîné eût un enfant de lui, mais qui mourût en couche. Tout comme la deuxième sœur… La petite cadette Melba, effrontée, ne recevait, pour l’instant, que des coups de poings de la part de son beau-père.

Cependant, tout comme sa mère, elle semblait avoir la foi envers le Sombre Père et allait prier à son autel tous les jours. C’était pour elle une nécessité qu’elle ne s’expliquait pas.

C’est justement après une énième rouste qu’elle se rendît une fois de plus à cet autel. Elle venait d’avoir dix ans, même si elle ne le savais pas. Ce jour-là, tout bascula alors, quand la jeune fille crût percevoir une lueur rouge entre les orbites du crâne de bronze de l’autel.


Chapitre 2: L'éveil de Violate

S’approchant du crâne, Melba se sentît mystérieusement attirée par ce dernier. La lueur entre les orbites du casque de bronze devînt bien réel, et l’intensité augmentait, jusqu’à émettre une lumière aveuglante. pourtant, la jeune fille ne cilla pas un instant ses yeux, qui devinrent eux aussi rouge sang. Elle saisît alors le crâne, attiré par ce dernier. Celui-ci fût alors immédiatement réduit en poussière.

C’est alors que la conscience, l’âme de Melba s'effaça complètement et quitta son corps pour rejoindre les Enfers. Désormais, une autre personne, l’esprit du crâne, avait pris possession du corps de la petite fille.

L’esprit resta un instant silencieux, prenant le temps d’apprécier de nouveau les sensations de posséder un corps, de voir, d’entendre, de toucher, de sentir, de respirer. Il fût mécontent de voir le corps dans lequel il se trouvait, mais pensa que ce n’était qu’un moindre mal.

Le pire pour lui, c’était de n’avoir plus aucun souvenir. Il ne se souvenait même plus comment il avait récupéré ce corps. Les seules choses dont ils se rappelaient, c’était que dans son ancienne vie il était une femme, une Spectresse d’Hadès, et qu’elle s’appelait Violate.

En fait ces informations se concentraient en unique souvenir, une voix inhumaine, qui lui parlait, et qui lui disait:

“Tu m’a donné du fil à retordre, Violate la Spectresse, mais c’est fini. Ne crois pas que tu retrouveras ton Dieu aux Enfers. Ton âme est mienne…”

Cependant, Violate avait aussi une idée très précise en tête, une idée qui, lui semblait-elle, était un peu la dernière volonté de la petite fille qu’était Melba. elle rentra alors au village, et trouva instinctivement la maison de son beau-père, et le trouva en train de faire subir les pires sévices à l’une des soeurs de Melba.

La colère submergea d’un seul coup Violate, qui sentît de nouveau son cosmos s’exprimer pour la première fois. Elle parla à l’homme d’une voix enfantine, mais ses propos étaient gorgés de violences et d’injures qui firent pâlir les soeurs de Melba qui n’en revenaient pas d’entendre de tels propos venant de celle qu’elles pensaient être leurs cadettes.

“ Espèce de sale fils de p..e, comment ose-tu te prendre pour un homme en souillant ainsi de pauvres filles sans défense? Je vais te tuer, t’arracher les couilles et les faire bouffer à ton cadavre!”

Le beau-père, rouge de colère, cessa ses petites affaires et décida de montrer à la petite impertinente ce qu’il en coûtait de le défier de la sorte, en lui infligeant le même sort qu’à son aîné.

Mais avant qu’il n’ait pu faire quoique ce soit, Violate intensifia sa cosmo-énergie chargé de colère, une aura pourpre apparaissant autour de son corps. D’un bond, elle se jeta sur l’homme et le frappe d’un puissant coup de poing.

La tête de ce dernier se défigura, et quelques dents à moitié-morte jaillirent de sa bouche déformé. Violate entendît avec satisfaction les cervicales de ce sacrebleu sauter une à un, accompagnant le crâne qui se retourna.

Le beau-père de Melba était mort, la nuque brisée, la tête retournée à l’envers. Les filles hurlèrent devant tant de violence et d’horreur, mais la voix de Violate les calma sur-le-champ:

“Fermez-là, petites idiotes! Soyez reconnaissant que cette ordure soit clamsé, trouvez -vous un vrai chef de famille, ou débrouillez-vous toute seules!”

Satisfaite, Violate quitta la demeure familiale, entendant seulement un nom derrière elle. L’une de ses soeurs, en larmes, vînt la trouver, l’appelait par son prénom, criait “Melba!Melba, reviens!”. La Spectresse piégé dans ce corps de petite fille se retourna alors, posa les yeux sur la fille qui la dévisageait comme un monstre, et lui dit ces simples mots, qu'elle-même ne comprenaient pas pleinement encore:

“ Melba est morte. Je m'appelle Violate, né sous l’étoile du Béhémoth”

Chapitre 3: Spectresse

Violate quitta le petit village d’Epire en errant sans but précis, cherchant dans la nature une raison de cette “réincarnation” et un sens à ce qu’elle devait faire dans ce corps de jeune fille. Elle finît par arriver dans une petite cité, où elle alla prier Hadès, le Sombre Monarque.

Les questions se bousculaient dans sa tête. Que lui était-il arrivée? Comment retrouver les souvenirs de son ancienne vie? Était-elle vraiment morte? Et si oui, depuis combien de temps? Pouvait-elle vraiment se prétendre Spectresse d’Hadès?
Ne pas savoir ce qu’elle était réellement la perturbait, mais cela ne la déprimait pas. Elle sentait qu’elle avait du cosmos en elle, mais son corps de jeune fille l’empêchait de l'utiliser convenablement. elle avait pu tuer un homme il est vrai, mais ce n’était pas un guerrier, habitué aux combats. Ce n’était pas un guerrier divin.

Alors elle eût une idée. elle sortît du temple d’Hadès et alla droit sur un garde. Là, prétextant avoir quelque chose à lui donner, elle le fît s’agenouiller pour qu’il soit à sa hauteur. Là, elle repensa à la colère qui l’avait animée contre le beau-père de Melba, et le frappa en plein visage, lui cassant le nez sous l’impact. En revanche, il ne fût pas tué et ne tomba pas K.O. le coup était impressionnant pour une fille âgé de 10 ans , mais pas assez pour Violate qui fît la moue en s’enfuyant.

Malheureusement, elle n’était pas encore habituée à son corps de jeue fille, avait négligé son alimentation, et fût donc facilement rattrapé par le garde qui lui donna une correction en public. En sang, affalé sur la voie, un homme la prît dans ses bras, et l’emmena plus loin. Il prît soin d’elle, et lui donna à manger. Cet homme s’appelait Luco, et il organisait des combats clandestins en dehors de la ville, dans une arène aménagé spécialement. les affaires étaient bonnes, et ils pouvaient se permettre de corrompre les gardes.

En voyant une jeune fille casser le nez d’un garde, il se dit qu’il y avait de l’argent à se faire, et décida d’embaucher Violate dans son groupe de combattants. Bien qu’il ne comptait pas spécialement lui demander son avis, Violate accepta bien volontiers. C’était l’occasion pour elle de muscler ce corps trop fragile, et de repartir de zéro. Elle ne savait pas qui elle était, mais elle savait qu’elle était une guerrière née, voué au Sombre Monarque, et qu’elle devait tout faire pour redevenir digne de lui.

Les années passèrent. Violate devînt alors une splendide jeune femme aux poings d’acier et au corps aussi beau que musclée. En quelques années, elle devînt la championne de l’arène de Luco, écrasant tous ses adversaires. Elle ne devait pas sa réussite qu’à son cosmos ou ses talents innés (ou enfouis dans son subconscient, vestiges de sa précédente vie), mais aussi à un entraînement difficile qu’elle s’imposait, aidé par ses frères combattants, qui étaient parfois des anciens soldats.

Luco avait ainsi pu faire énormément de bénéfices, mais le niveau des combats étaient largement insuffisant pour Violate, qui décida de partir. L’homme la laissa faire, autant parce qu’il respectait sa protégée et estimait qu’elle avait le droit de vivre sa vie, que par intérêt pour sa propre vie.

En effet, il savait pertinemment que la jeune femme n’était restée à ses côtés que par intérêt et que tenter de s’opposer à son départ serait synonyme de mort. Violate pouvait en effet soulever de gros rochers pesant au moins dix hommes, était aussi rapide qu’un cheval au galop, savait manier n’importe quel arme et avait brisé les os (et autres parties intimes) à bien des hommes.Froide et distante, Violate ne parlait pas sauf ci elle estimait que c’était important, et son regard, avec ses pupilles rouges sang, en disait long sur ce qu’elle pensait de quelqu’un.

Par ailleurs, bien que combattante clandestine, Violate n’en demeurait pas moins une personne intelligente, qui savait parler autrement qu’avec ses poings. Dans la petite ville d’Irinia où elle avait vécu, elle allait tous les jours prier Hadès, et avait même persuadé une prêtresse du temple de lui apprendre (ou lui ré-apprendre?) à lire. S’intéressant énormément à Hadès et à son culte, la prêtresse avait osé lui suggérer de rejoindre le culte de ce dernier en tant que servante, ce à quoi Violate lui répondît qu’elle le servirait en faisant couler le sang de ces ennemis et pas la cire de quelconque bougies!

Ainsi, elle quitta la ville d’Irinia, et, suivant les conseils et les récits qu’elle avait lu, elle se dirigea vers le Nekyochoro, capitale de l’Epire, et au-delà le Nekyomanteion, où les Spectres se réunissaient…

C’est sur le chemin menant au Nekyochoro qu’elle affronta pour la première fois un guerrier divin. Du moins un semblant de guerrier divin.

En effet, suivant la principale voie commerciale, elle finît par arriver dans une taverne. Entre deux récits aventureux d’aventuriers alcoolisés, elle entendît un jeune homme demander de l’aide à des mercenaires.
Ce dernier prétendait vivre dans un village près d’un bois, plus au sud, où, disait-on, vivaient un colosse qui réduisaient les crânes des imprudents en bouillie. Estimant que ce serait un test parfait pour voir ses aptitudes au combat, elle s’engagea dans le bois.

Sur le chemin, elle trouva en effet des crânes mis sur la route pour décourager les voyageurs. mais il n’y avait nul trace de colosse. Sur le détour d’un sentier, elle rencontra alors un homme, qui se tenait appuyé contre un arbre, l’air mal en point.

Violate trouva curieux que cet homme se trouve ici, alors que visiblement le chemin n’avait pas été emprunté depuis peu. Ce qui la troubla d’autant plus était la présence d’un chariot de marchandises laissé là, alors qu’il n’y avait aucune trace de roue…

Néanmoins, la jeune femme s’approcha de l’homme pour lui porter secours. Mais s’approchant de ce dernier, elle sentît un trouble autour de lui, qui la fît s’arrêter...au bon moment.

Une main immense jaillît de terre juste devant elle, tentant de l’attraper. Bientôt, une autre main jaillît puis un homme, d’environ trois mètres de haut se dévoila devant elle. Ce dernier ricana devant Violate, et lui parla de sa voix caverneuse:

“Bravo, jeune fille, bravo! t’es la première à pas te faire avoir! Mais j’ai une réputation à tenir, moi! Je vais te broyer le crâne, et entendre ton cri de pucelle me supplier d’arrêter!”

Le géant la frappa alors en plein dans l’abdomen ce qui surprît Violate qui ne s’attendait pas à une telle vitesse. Fauchée contre un arbre, et bien que sonnée, elle cracha un peu de sang avant de sourire à son adversaire:

“ Parfait, s’exclama-t-elle, mais celui qui finira le crâne pulvérisé, ce sera toi!”

Elle se jeta alors sur le géant, et le frappa au jambe pour le faire ployer, afin de viser d’autres parties de son corps plus importantes. mais malgré la force de ses coups, le géant ne semblait pas inquiété, et ricanait de plus belle. Il la frappa de nouveau dans l’abdoment, et la saisît entre ses mains pour la broyer.

Violate entendît une de ses côtes se fêler, et intensifia sa cosmo-energie du mieux qu’elle pût, sans effet. Alors, à court d’arguments, elle décida d'utiliser une autre méthode.

Le géant sentît alors un liquide chaud couler entre ses doigts. Surpris, il comprît alors que la Spectresse lui avait uriné dessus! Cela lui fît légèrement desserrer son emprise, suffisamment pour que Violate se libère.

Là, elle intensifia sa cosmo-énergie du mieux qu’elle pût. Ses yeux étincelèrent d’une lueur bestiale, tandis qu’elle sauta d’un bond au-dessus du géant. Son poing se concentra de cosmos et une aura pourpre flamboyante entoura ce dernier. elle sentît son sang affluer au niveau de ses doigts, et sa peau se durcir, tandis qu’une fumée noire s’échappait de son poignet.Elle comprît alors avoir déjà ressenti sa autrefois, cette sensation familière la guidait, et lui permît de lancer son arcane oubliée:

“ FRAPPE TITANESQUE”

Le coup fût si puissant qu’une onde de choc renversa les arbres à proximité. La tête du géant s’enfonça dans son corps, tandis qu’un flot de sang discontinu, jaillît, arrosant la Spectresse. Cette dernière s’agenouilla au sol, un moment, affaiblie, puis tomba inconsciente quelques instants.

A son réveil, il faisait nuit, et le cadavre du géant avait déjà attiré les charognards. Ses vêtements étaient trop usés pour savoir d’où ils venaient, et ce qu’ils faisaient là. Mais Violate ne pouvait laisser ce genre d’individus souiller les terres du Sombre Monarque.

Aussi, elle laissa le corps pourrir là et nourrir les corbeaux, tandis qu’elle reprenait son chemin. Elle arriva finalement au Nekyomanteion, et se dirigea vers le Palais des Oracles, afin de se faire reconnaître en tant que Spectresse.

Avant d’entrer au Palais, elle regarda le ciel et distingua une étoile brillant plus forte que les autres. Était-ce l’étoile du Béhémoth, astre inconnu dont seul le nom lui évoquait des souvenirs inaccessibles?
------------------------------------------------------
Image
La mort n'est pas la fin de l'espoir
Disciple de Lord Nergal
Mentor d'Usoro
Lieutenant des Enfers

Revenir vers « [BG] Les Spectres d'Hadès »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités