[BG] Tantale (Multi de Héléades)

Présentation du Seigneur des Enfers et de ses Spectres.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles d'Hadès

Avatar de l’utilisateur
Heleades
Héros
Messages : 643
Inscription : lun. mai 15, 2006 1:04 pm

[BG] Tantale (Multi de Héléades)

Messagepar Heleades » lun. juil. 24, 2017 1:23 pm

Image


Né dans les terres de Siciles à Messine ou j'y grandis une bonne partie de mon enfance, je partis vivre ensuite dans le royaume de Thrace, la ou on dit que les hommes de cette contrée sont belliqueux et guerriers concurrant direct des fiers Spartiates. Fils unique, je suis le fruit de l'amour de Spartaklès et d'Iphiginie, un couple de forgerons reconnus qui fournissaient armes, armures mais aussi bijoux.

Dès mon plus jeune âge, je fus élevé dans le culte de la guerre mais aussi des étaux, des forges et de la chaleur des flammes fondatrices. Je me destiné à reprendre l'entreprise réputée de mes parents, moi qui avait un don particulier dans cet art tenu de mon père mais tout bascula lors de des guerres confrontant les Grecs face aux Perses.

Lorsque les Orientaux tentèrent d'envahirent le royaume de Thrace, mon père fut tué l'épée et le bouclier en main tandis que ma mère elle, devint une esclave d'un général Athénien qui lui avait sauvé la vie des griffes Perses. De mon côté, alors que je n'avais que 7 ans, je devenais un vagabond rejeté par ce général, n'ayant que comme objectif de se fortifier pour un jour retrouver ma mère et l'a racheter à son maître pour lui offrir une vie digne.

Devant être riche pour cela, je j'embrassa la carrière de gladiateur, engageant ma vie au terme de terribles combats dans toute la Grèce pour accomplir ce qui était ma seule raison de vivre. Au gré des combats et passant d'arènes putrides en arènes plus prestigieuses, j'étais devenu un gladiateur aussi reconnu que riche ayant vaincu une centaine d'opposants de renom, surtout dans le royaume de Sicile. J'avais même gagné le surnom d'ombre de la mort au vu de mes prestations avant d'être affranchi par les princes Tyrans, seigneur de Sicile.

Je me présenta donc 6 ans plus tard dans la cité d'Athènes, devant la grande masure du général Eurybiade, c'était son nom, avec les 1000 pièces d'or que je tenais dans ma bourse bien remplie, prêt à récupérer ma mère et lui offrir une belle vie. Mais à mon grand damne, j'appris de la part d'un des serviteurs qu'elle était morte du à des maltraitances après avoir été abusé, suite à son refus et après avoir repoussé les avances d'Eurybiade qui souhaitait l'épouser.

Après avoir tenté de la venger en essayant de tuer son bourreau, action qui échoua à cause de la garde rapprochée de ce dernier malgré le massacre d'un tiers de cette dernière, je fus laissé pour mort en plein coeur d'une forêt par les armées Athéniennes, blessé aux jambes, espérant surement que les loups se régalent de mon cadavre mais heureusement, j'avais survécu tant bien que mal. Une fois de plus je vagabondais, baignant dans ma vengeance et ma haine. Vivant de chasse essentiellement ainsi que de quelques rapiats sans meurtre, la fatigue me gagnait peu à peu jusqu'à me pousser lentement vers les portes de l'Hadès.

Je n'eus mon salut que grâce à un homme, vêtu de la tête au pied lui donnant une allure sinistre qui me sauva d'une lente agonie du à la faim et aux blessures s'étant infectées qui m'avait rendu faible et mourant. Lorsque je sortis de ma torpeur, rétablis, l'homme s'adressa à moi. Après les salutations de courtoisie habituelle, je m'adressa à ce dernier, toujours assis et sinistrement habillé dans ses habits pourpres :

'' Qui êtes vous ? Pourquoi m'avoir sauvé ? Se connait-on ? ''

'' Qui je suis n'a aucune importance '' répondit l'homme d'une voix roc et glaçante. '' Je suis ici par ordre du monarque des enfers, Hadès, qui m'envoie par le biais de ses Oracles venir te chercher pour embraser ta destinée. ''

'' Ma destinée ? Ne me faites pas rire. Je ne suis plus l'ombre de la mort, tombeur des arènes de Sicile. Je suis devenu un vagabond, orphelin de sa famille couvert de honte après avoir fait échec de ma vengeance sur cet athénien de malheur. Alors à quel destin fais tu référence ? ''

'' Tu es un élu des armées du roi des enfers, un spectre d'Hadès. Il est temps de prendre ta place et de servir dans ta vrai famille. Ton cosmos est prêt à s'éveiller, il s'est parfois exprimé lors de t'es combats dans les arènes par exemple à travers des lueurs ou alors par des ressources dont tu ne soupçonnais pas. ''

A ses dires, je repensais à ces étranges éclats de lumières qui s'étaient emparés de mon corps lors de situation désespéré, me donnant une seconde force comme lors de ce combat contre les frères Kastorus et Polydeuces dans l'arène ou j'avais failli trépasser sans cette énergie qui m'avait donnée cette puissance phénoménale pour venir à bout de ces deux terribles adversaires. Et puis il y avait ces songes que je faisais ou je voyais ce homme semblable à un dieu assis sur un trône dans le royaume des morts, martelant mon nom. Et si ce bougre avait raison ?

'' Et bien, que se passe t-il maintenant ? Toi qui à l'air d'en savoir beaucoup sur mon avenir ? '' disais-je à l'homme encapuchonné.

Après avoir posé la paume de sa main droite sur mon front, il me répondit : '' Rends toi au Nekyomentéion, à l'entrée des enfers. De la, explose ton cosmos pour faire savoir de ta présence. Tu seras ensuite accueilli et emmener pour rencontrer les Oracles d'Hadès. J'ai libéré le sceau qui contenait ta véritable force. Entraîne toi pour devenir un spectre d'élite. ''

C'est alors qu'un orage déchira la nuit. Dans cet éclair aveuglant, l'homme disparu subitement de la même façon dont il était venu. J'étais encore troublé par toutes ces annonces, la seule façon pour moi de résoudre ces interrogations étaient de m'en assurer. Muni de cette nouvelle force, je retourna à Athènes y massacrer Eurybiades et tous ces hommes d'une facilité déconcertante pour y venger ma mère même si le prix de ce sang versé fut mon bannissement du royaume d'Athéna.

Une fois ma vengeance accompli grâce à Hadès qui m'avait aidé à rendre justice, je pris la route jusqu'aux portes du royaume des morts pour y rencontrer ces fameux Oracles, élus par la volonté du sombre monarque lui-même. Je voulais savoir quelles étaient les idéologies de ce dieu que j'allais servir qui m'attirait irrémédiablement sans aucune explication. C'est ainsi que ma carrière de spectre allait commencer.

Image
Image

Revenir vers « [BG] Les Spectres d'Hadès »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités