[validé] BG de Picouz41

Présentation du Maître des 7 océans et de ses Marinas.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles de Poséidon

Picouz41
Élève
Messages : 1
Inscription : mer. janv. 24, 2007 5:13 pm

[validé] BG de Picouz41

Messagepar Picouz41 » sam. nov. 01, 2008 7:40 pm

Je me suis réveillé un petit matin… le lendemain de la bataille… Je devais avoir 8 ou 9 ans… Mon âge a très peu d’importance dans mon histoire. Mon passé m’a fait grandir beaucoup plus vite que prévu…

Ce matin là, j’étais tout seul dans un petit bosquet prés de Marathon. La brume était épaisse, je ne voyais pas bien loin et surtout, ce petit bosquet qui m’était jusque là très familier ne l’était plus… Je me souviens alors avoir entendu des cris, je me suis donc dirigé vers eux.
Après quelques minutes de marche rapide, je suis enfin arrivé à ce village…Ce village qui était le mien, enfin ce qu’il en restait… Les gens étaient affolés, ils cherchaient de survivants, appelaient leurs proches dans l’espoir qu’ils répondent. Les femmes pleuraient en voyant l’état de leur maison, les hommes déblayaient ou éteignaient les feux encore allumés. En prenant la direction de chez moi, j’ai vu des dizaines de blessés, étendus sur le sol, agonisant… En arrivant devant ma maison, je fus soulagé de voir l’état dans lequel elle était. En effet, elle était toujours debout. Je suis rentré timidement et fus horrifié lorsque je vis ma mère allongée sur le sol… Elle était glaciale…
- « Maman, pourquoi toi ?? !!!!».

Après l’avoir enterré au coté de mon père, un grand amiral de l’armée grecs, j’ai pris le peu d’affaire qui me restait et parti m’isoler en bord de mer. La bas, j’ai trouvé refuge, seul, livré à moi-même. Je passais la plupart de mes journées à pécher, à m’interroger sur mon sors et ce qu’il en adviendrait. Je regardais au large en espérant que quelqu’un comprenne mes peines. Un jour lorsque je péchais et explorais les profondeurs de la mer, un tourbillon d’eau m’enveloppa et me transporta prés d’un temple, je compris vite ou j’étais. Cette immense statut qui trônait à l’entrée de l’édifice représenté le dieu qui avait entendu ma détresse. Je savais que ce dieu, dieu que mon père m’avait si souvent parlé, m’accueillait et me donnait la chance de connaître une seconde famille, celle des marinas, c‘est pour cela que je décida de lui prêtais allégeance et de le servir jusqu‘au dernier de mes souffles…
Waltraute
Guerrier
Messages : 359
Inscription : mar. févr. 05, 2008 11:18 pm
Localisation : Yvelines
Contact :

Messagepar Waltraute » dim. nov. 02, 2008 2:43 pm

Bonjour à toi Picouz41!!!

Déjà bienvenue sur le forum général du jeu et merci d'avoir choisi les marinas comme clan.

Ton Bg est parfait à quelques exceptions près. Ce sont des modifications mineures à apporter et tu trouveras au bas de mon message ton Bg corrigé.

Tout d'abord, le rp nécessite quelques règles d'écriture et dans ton cas ça se résume à trois choses:
- La narration se met en italique
- Les paroles se mettent en couleurs sans italique
- Les pensées du personnage se mettent entre 2 * et de la couleur d'une parole

Ca peut paraître inutile mais ça permet aux lecteurs de bien comprendre ton histoire et de bien imaginé la scène de ton Bg ;)

Ensuite il y a deux trois fautes que j'ai corrigé mais qui n'ont pas d'influence sur le sens du texte. Donc elles ne sont pas très importantes. ;)

Ceci fait je te souhaite d'ors et déjà la bienvenue dans le clan de Poséidon!!! Je t'invite à poster ton Bg corrigé sur le forum du clan après t'être inscrit (si ce n'est déjà fait) à cette adresse: http://gw-poseidon.forumactif.com/

Ton Bg devra être poster dans la section "Les marinas de Poséidon" et dès qu'un oracle passera, il te fournira les accès à l'ensemble du forum ;)

Voici ton Bg corrigé:

Je me suis réveillé un petit matin… le lendemain de la bataille… Je devais avoir 8 ou 9 ans… Mon âge a très peu d’importance dans mon histoire. Mon passé m’a fait grandir beaucoup plus vite que prévu…

Ce matin là, j’étais tout seul dans un petit bosquet près de Marathon. La brume était épaisse, je ne voyais pas bien loin et surtout, ce petit bosquet qui m’était jusque là très familier ne l’était plus… Je me souviens alors avoir entendu des cris, je me suis donc dirigé vers eux.

Après quelques minutes de marche rapide, je suis enfin arrivé à ce village…Ce village qui était le mien, enfin ce qu’il en restait… Les gens étaient affolés, ils cherchaient de survivants, appelaient leurs proches dans l’espoir qu’ils répondent. Les femmes pleuraient en voyant l’état de leur maison, les hommes déblayaient ou éteignaient les feux encore allumés. En prenant la direction de chez moi, j’ai vu des dizaines de blessés, étendus sur le sol, agonisant… En arrivant devant ma maison, je fus soulagé de voir l’état dans lequel elle était. En effet, elle était toujours debout. Je suis rentré timidement et fus horrifié lorsque je vis ma mère allongée sur le sol… Elle était glaciale…


* Maman, pourquoi toi ?? !!!! *

Après l’avoir enterré au coté de mon père, un grand amiral de l’armée grecque, j’ai pris le peu d’affaire qui me restait et partis m’isoler en bord de mer. Là bas, j’ai trouvé refuge, seul, livré à moi-même. Je passais la plupart de mes journées à pécher, à m’interroger sur mon sort et ce qu’il en adviendrait. Je regardais au large en espérant que quelqu’un comprenne mes peines.

Un jour lorsque je péchais et explorais les profondeurs de la mer, un tourbillon d’eau m’enveloppa et me transporta prés d’un temple, je compris vite ou j’étais. Cette immense statut qui trônait à l’entrée de l’édifice représenté le dieu qui avait entendu ma détresse. Je savais que ce dieu, dieu que mon père m’avait si souvent parlé, m’accueillait et me donnait la chance de connaître une seconde famille, celle des marinas, c‘est pour cela que je décidai de lui prêter allégeance et de le servir jusqu‘au dernier de mes souffles…


Je t'attends donc sur notre forum ;)
Image

Spectresse de sa majesté Hadès.
Walti pour les intimes ;)

Revenir à « Les Marinas de Poséidon »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités