[Validé] Sisyphe

Présentation du Roi de l'Olympe et de ses Anges.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles de Zeus

Sisyphe_
Élève
Messages : 38
Inscription : mer. oct. 12, 2005 2:39 am

[Validé] Sisyphe

Messagepar Sisyphe_ » ven. oct. 28, 2005 3:16 am

- Maman, maman, regarde!

L'enfant montrait du doigt un étrange oiseau qui s'était posé sur la place du village, et marchait gracieusement près de la fontaine.

- Oh, c'est un héron! On dirait que les beaux jours reviennent... Allez, viens, ne va pas l'embêter, il ne faut surtout pas le faire fuir. La dernière fois que j'en ai vu un, il s'agissait d'un dessin fait par ta grand-mère.


***


Depuis le décès de sa femme, le vieil homme habitait seul cette trop grande maison qui dominait la place, et n'avait jamais pu se résoudre ni à l'abandonner, ni à l'entretenir. Le toit laissait par beau temps passer le soleil, qui faisait danser la poussière en millions d'étincelles amusées. Mais depuis plusieurs décennies, c'était souvent la pluie qui s'infiltrait par là, détrempait le sol et les murs, et faisait pourrir le bois des meubles. Entre ça et les pillages successifs, cette habitation allait inexorablement à la ruine, et même le maître des lieux ne luttait plus contre son destin. Jusqu'au jour où, parce qu'il y a toujours un jour où...

... Quelqu'un toqua à la porte. Le vieillard se leva dans le craquement de ses articulations fatiguées, et traversa la pièce pour se rendre dans l'entrée. L'y attendait déjà un jeune homme aux boucles de nuit et aux yeux pétillants d'excitation. Il tenait un papier à la main, et portait sa lyre au côté...

- Oh, mais n'est-ce pas le jeune pâtre que voilà? Comment vas-tu, Sisyphe, et que me vaut ta visite?
- J'ai fait une découverte fabuleuse, grand-père (car tout le monde l'appelait grand-père), et j'ai fait une lettre pour ma soeur! J'aimerais que tu la lui envoies, à Lesbos.

Le vieillard prit la lettre, et la plia.

- Promets-moi de ne pas la lire!
- Je te le jure, Sisyphe. Mais quelle est donc cette découverte que tu as faite? Est-ce lié aux hérons, que l'on revoit enfin après tant d'années?
- Les hérons? Non, non! Mais je dois y aller, grand-père, je te raconterai ça une autre fois!

Avant que le vieillard n'eut terminé de soupirer gravement, le jeune homme était déjà reparti. Tant d'années de pillages et de famine, puis ce jeune pâtre qui arrive de nulle part, et les hérons peu de temps après. Pas de doute, il y a du changement dans l'air, si seulement...


***


Lesbos. Encore fumante. Plus de ces fragrances de lavande et de myosotis qui hier encore embaumaient la ville, mais l'odeur du sang et de la chair brûlée. Quelques Anges appréciaient l'ampleur de leur massacre, et ramassaient les bijoux, statuettes et autres objets de valeur qui serviraient à financer leur campagne...

Sephirata venait d'achever dans les cris une jeune fille qui l'avait fait jouir de ses larmes quelques instants auparavant. La vie la quittant, sa main desserra son étau, et laissa échapper ce sur quoi elle était crispée depuis tout ce temps, et que Sephirata n'avait pas remarqué. Une lettre. Tachée de sang, bien sur, mais néanmoins lisible.

"Ma très chère Sapho, j'espère que tu vas bien! Suis-je idiot de poser pareille question: comment pourrais-tu être plus heureuse que maintenant, avec un mari aussi merveilleux que le tien! A propos, avez-vous déjà choisi le prénom de l'enfant qui va naitre?

Voilà, en attendant que tu me répondes, et me fasses partager l'étendue de ton bonheur, j'ai quelque chose à te raconter...
"

Sephirata arrêta sa lecture, et laissa retomber la lettre à terre. L'Ange regarda une dernière fois les yeux vides de "Sapho" et son visage ensanglanté, figé dans la mort par une expression d'atroce souffrance, et éclata de rire en tournant les talons.

"...Comme tu le sais, après tant d'années d'errance de paturage en paturage, je me suis arrêté avec mes chèvres près d'un petit village magnifique, non loin d'Olympie. Je m'y plais bien, et surtout, j'y ai de la compagnie, et même une compagnie assez insolite, sous la forme d'oiseaux. Des hérons qui ont été attiré, je pense, par ma musique. Si je le pense, c'est qu'ils ont commencé à apparaitre peu après mon arrivée, et s'arrêtent pour m'écouter quand je joue de ma lyre.

Est-ce cela qui était si étonnant, et que je devais te raconter? Non, tu t'en doutess, il y a autre chose.

Hier, j'ai perdu une de mes chèvres. Je la cherchai partout, et ne pus la trouver. Jusqu'à ce que, la nuit tombant sur les collines, je l'entende bêler. Suivant le cri désespéré de la bête, je finis par l'apercevoir, coincée dans un trou dans la montagne. Mais lorsque j'ai voulu la dégager, le sol s'est effondré sous mon poids. Je suis atteri avec seulement quelques contusions au fond de la grotte... Ma chèvre a eu moins de chance que moi, et n'a pas survécu à la chute.

Mais ce que j'ai découvert là m'a complètement subjugué: la grotte en question contenait une sorte de temple primitif, du moins c'est ce qu'il me semblait, dédié aux hérons. Il y avait un petit autel, sur lequel avait du trôner une statue, à en juger d'après les traces dans la pierre, vide actuellement. Mais juste à côté se trouvait un petit coffret contenant des lettres.

Je te copie la première, et tu comprendras tout de suite pourquoi je pars dès aujourd'hui à Olympie. J'espère que l'un ou l'autre des hérons me suivront, je me suis pas mal attaché à ces oiseaux, avec le temps.

Je t'embrasse fort, ma soeur, et te souhaite l'avenir le plus radieux qui soit.

Ton frère, qui t'aime.
"


***


"A toi qui trouvera ces lettres. Ceci est le testament du Chevalier du Héron, Ange au service de Zeus.

Moi, Nysos, ait lutté toute ma vie pour servir mon maitre, le dieu des dieux, et protéger ce village contre les pillards et contre les tumultes du temps. Nous, chevaliers, possédons des pouvoirs dont peu ont conscience, et si certains les ont dédiés à la satisfaction inconditionnelle de leurs désirs personnels, pour ma part je les ai dédiés à faire le bonheur des autres, ou dumoins à atténuer leurs malheurs.

L'endroit dans lequel tu te trouves est l'ancien sanctuaire du Héron. Il doit te sembler bien vide maintenant... Je ne peux te révéler ce qu'il contenait, car tu devras le découvrir par toi-même, mais sache que si tu découvres un jour une merveille semblable à celle que jai découverte ici, tu devras la protéger comme la prunelle de tes yeux. Tu bénéficieras alors d'un soutien au moins aussi important pour ta quête sacrée.

Je vais peut-être mourir dans la bataille que je m'apprête à mener, et c'est pourquoi je couche ici mes dernières volontés. Si tu as pu trouver cette lettre, tu es très certainement destiné à devenir un Ange. Les Parques ne tissent pas au hasard.

Il y a un traitre parmi les Anges. Je ne peux pas te donner son nom ici, et qui sait, je serai peut-être arrivé à le tuer moi-même. Mais il n'est certainement pas seul, et c'est en cela que tu peux aider Zeus. Ne révèle à personne ce que tu sais, car si les traitres se sentent menacés, ils te tueront sans hésiter. Apprends à les repérer, développe ta force, et tue-les.

Tu trouveras dans les lettres suivantes, si j'ai le temps de les écrire, tout mon enseignement. Deviens mon élève et suis-le. Sois mon héritier, et deviens un ange au service de Zeus. Entraine-toi tant que tu peux, et soit discret: les traitres m'ont repéré, et reconnaitront les techniques du Héron si tu ne les rends pas méconnaissables au cours de ton apprentissage.

Bonne chance, les Anges ont besoin de toi.
"


***


Lesbos. Près d'Athènes. Sur la tombe que j'ai érigée pour ma soeur.

Je suis enfin devenu un Ange. Je me suis entrainé durement pour apprendre les techniques de mon maître, Nysos. Je ne sais même pas s'il est toujours en vie, mais je pense qu'il serait fier de moi: je n'ai mis que trois ans à apprendre ce qu'il m'a légué, et trois autres années à rendre ces techniques méconnaissables. Et je suis forcé de reconnaitre que ce ne peut être le hasard si j'ai découvert le Sanctuaire du Héron: mon maître et moi nous ressemblons trop pour cela... Sens de la Justice et esthétisme, dévouement aux siens et perfectionnisme, autant de qualités qui nous réunissent. Pour le suivre, je me suis durci, mais je commence à me connaitre, et ma douceur finira par reprendre le dessus.

Mais pas maintenant, ça au moins c'est sur. Si je tenais cet enfoiré de Sephirata... D'ailleurs je ne remercierai jamais assez les dieux d'avoir permis à ma soeur de m'apparaître quelques instants afin de me livrer le nom de son assassin. Un Ange, comme moi. Ironie du sort, à peine adoubé, j'ai déjà un fratricide à accomplir. Je n'ai heureusement aucun doute quant au fait que les dieux me pardonneront ce geste.

Adieu Sopha, mon âme n'aura pas de repos avant de t'avoir vengée, et d'avoir purifié les rangs de Zeus de tous ses traitres et de ses assassins sans honneur.
Dernière modification par Sisyphe_ le ven. oct. 28, 2005 3:16 pm, modifié 1 fois.
Arokiel
Guerrier Légendaire
Messages : 1605
Inscription : sam. mars 12, 2005 9:27 pm
Localisation : Asnières sur Seine (92)

Messagepar Arokiel » ven. oct. 28, 2005 2:54 pm

Salut @ toi !

Tu as une qualité de rédaction tout à fait impressionante et j'aurais aimé te valider tout de suite, car à peine le point de détail que je vais te détailler ci-après, il y a tout, et même un peu plus que ce qui est requis.

Sincèrement bravo :D.

Donc le seul problème c'est que tu mentionnes l'armure du Héron, alors que pour le moment les armures n'existent pas, et les guerriers ne peuvent même pas soupçonner leur existance. Nous sommes la première génération de chevaliers avec des armures. Mais tu peux très bien mentionner un héritage sacré dont on ne saurait juste qu'il y aurait un rapport avec les hérons. Rien ne t'empêche d'être vague là dessus :). Enfin moi je propose juste, en aucun cas je t'oblige à suivre cette voie ;).

@ bientôt ! Si jamais tu as besoin d'aide je reste à ta disposition, mais tu t'en sors très bien tout seul visiblement :D 8).
This posting is provided "AS IS" with no warranties, and confers no rights.
Sisyphe_
Élève
Messages : 38
Inscription : mer. oct. 12, 2005 2:39 am

Re: RP Sisyphe

Messagepar Sisyphe_ » ven. oct. 28, 2005 3:23 pm

Voilà, j'ai modifié le passage incriminé. J'évite le sujet en ajoutant le fait que Nysos ne peut lui parler de ce que contenait le sanctuaire, et qui dès lors peut être tout autre chose qu'une armure. J'ouvre ainsi sur quelque chose de très vague, mais pourtant très précieux et qui peut aider un Chevalier dans sa quête, sans pour autant citer les armures, et en jouant sur l'ambiguité: ce dont parle Nysos n'existe peut-être déjà plus et n'a peut-être rien avoir avec une armure, mais si Sisyphe en voit une, il pensera inévitablement que c'est ce dont parlait son maitre.
L'endroit dans lequel tu te trouves est l'ancien sanctuaire du Héron. Il doit te sembler bien vide maintenant... Je ne peux te révéler ce qu'il contenait, car tu devras le découvrir par toi-même, mais sache que si tu découvres un jour une merveille semblable à celle que jai découverte ici, tu devras la protéger comme la prunelle de tes yeux. Tu bénéficieras alors d'un soutien au moins aussi important pour ta quête sacrée.
Arokiel
Guerrier Légendaire
Messages : 1605
Inscription : sam. mars 12, 2005 9:27 pm
Localisation : Asnières sur Seine (92)

Messagepar Arokiel » ven. oct. 28, 2005 3:54 pm

Pas de soucis maintenant ;)

Au cas où tu ne connaisses pas l'adresse de notre forum privé, je te la donne : http://zeus.godwarriors.com

Je t'invite vivement à t'y inscrire, je t'y validerais dès que je le verrai ;).

Bienvenue chez les anges ! :D
This posting is provided "AS IS" with no warranties, and confers no rights.
Sisyphe_
Élève
Messages : 38
Inscription : mer. oct. 12, 2005 2:39 am

Messagepar Sisyphe_ » ven. oct. 28, 2005 3:58 pm

Merci, voilà qui est fait (pour l'inscription). :wink:

Revenir à « Les Anges de Zeus »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité