Da Real Rafus

Présentation du Roi de l'Olympe et de ses Anges.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles de Zeus

Da Real Rafus
Élève
Messages : 25
Inscription : lun. févr. 26, 2007 12:55 am

Da Real Rafus

Messagepar Da Real Rafus » lun. févr. 26, 2007 1:03 am

Rafus vit le jour à l’est d’Athènes, au bord de la mer Egée, il était un fils de parents modestes.

Son père était un paysan petit et râblé. Vu son apparence, rien ne laissait entrevoir ses formidables compétences guerrières.

Rafus était un enfant calme, vif d’esprit, attentif, c’est donc dans la plus grande concentration qu’il se délectait des connaissances transmises par son père. Quant à sa mère, elle transmettait à Rafus beaucoup d’amour, et des principes auxquels il ne devait pas déroger. Mais celui-ci se demanda toujours quelle étrange aura flottait autour de sa bien aimée mère, une aura douce, chaude mais aussi très juste et droite.

Dès son plus jeune âge, son talent à l’épée était donc indéniable, de même que sa vélocité, Le père de Rafus voyait en lui un très bon guerrier malgré le fait qu’il se destinait plutôt à la vie de campagne. Rafus était un garçon très sympathique, il était apprécié de tout le village de part sa disponibilité, mais aussi de ses parents qui voyaient en lui un fils idéal, et ce sentiment était largement réciproque.

Un jour il partit en excursion avec son père, sur le chemin du retour le père et le fils virent un épais nuage de fumée au loin, celui-ci se situait étrangement près du domicile familial. Les deux hommes comprirent rapidement que quelque chose de terrible se passait non loin de chez eux, ils se mirent alors à courir de toutes leurs forces. Une fois arrivés en haut de la colline qui les séparait de leur demeure, ils découvrirent alors un véritable carnage.

Profitant du fait que les hommes du village soient absents, une troupe de mercenaires s’attaqua au village et tua de sang froid toutes les femmes et les enfants restés au camp. Les corps firent ensuite incinérés mais, certaines, ont-elles été brulées vives.

Rafus se pencha alors sur la dépouille encore fumante de sa tendre mère, tandis qu’un sentiment de colère inexplicable vint lui traverser les veines.

« Je te vengerais Maman je te le jure, je te vengerais »

Puis il resta de longues minutes à pleurer sa défunte mère, quand son père posa sa main sur son épaule pour le réconforter, il vit alors une nouvelle facette de son fils qui le fit sursauter.
En effet quand Rafus releva la tête son regard avait littéralement changé, en plus de l’humidité liée aux larmes la colère et la haine rendit son regard sombre.



Son père lui dit alors :

« Calme ta colère mon fils, ne te laisse pas envahir comme ça … cette colère te desservira si elle s’installe en toi …

Ma colère est légitime et ne sera apaisée qu’une fois ma vengeance assouvie, mon destin vient de changer père, peut-être que la mort de maman te laisse de marbre...

Bien sur que non fils ne dit pas n’importe quoi c’était la femme la plus douce du monde et je la pleurerais jusqu’à la fin de mes jours.

Pas moi père, pas moi… je la vengerais, je lui ai juré et désormais ce ne sera que le seul et unique but de mon existence… »

Soudain une voix se fit entendre, Rafus se retourna et vit une femme encore consciente, il s’approcha d’elle et lui demanda si elle avait vu qui c’était. La femme très affaiblit eut bien du mal a lui répondre :

Ils… Ils étaient… … … des an… des anges…
Des anges ?? mais que viendrait faire les soldats de Zeus dans cette partie de la région
Ils… ils cherchent … ils cherchent…

Rafus avait beau essayé de la calmer la femme commençait a suffoquer
Ils veulent… ils veulent nos terres… »
Puis elle mourut à son tour, il se releva alors et ne vit devant lui que de pauvres paysans inaptes à se battre. Le lendemain après avoir enterré sa mère, Rafus dit à son père ses intentions de retrouver les coupables, mais son père tout en lui rétorquant que ce n’était pas une bonne idée comprenait néanmoins cette décision, la colère qu’il aperçut dans ses yeux était terrifiante... Il prit alors la décision de partir s’entraîner dans les collines, il embrassa son père en échangeant quelques larmes et se mit en route avec son bagage et la ferme idée de venger sa mère ainsi que tous les membres du village.

Il installa ses quartiers dans une grotte sur la falaise d’Otyopé au nord est d’Athènes et commença son entraînement, quelques semaines après avoir débuté il fut réveillé dans son sommeil par une force inhabituelle qui s’approchait, il vit alors la silhouette d’un vieille homme se profiler.

«Rafus, je t’ai enfin trouvé ! Tu sais que tu n’es pas facile à localiser

Nous sommes nous déjà rencontré par le passé vieillard ?

Non mon garçon c’est la première fois que nous nous rencontrons, je viens pour t’aider, je constate que tu possèdes des capacités qui sortent de l’ordinaire, tu m’as senti arriver n’est ce pas ?

Oui … j’ai senti comme une force, une aura approchée … mais j’ai déjà connu cette sensation dans le passé…

Cette capacité que tu as, c’est celle de pouvoir sentir le « cosmos » …
Les deux hommes commencèrent alors à discuter autour du feu, Le vieil homme, Stalf de son vrai nom, proposa alors à Rafus d’être son compagnon d’entrainement. Stalf fut tout de suite impressionné par la technique de ce jeune combattant, son aptitude au combat était basique mais néanmoins remarquable de précision et de puissance.
Les jours passèrent et un soir il demanda a Rafus les raisons de son ermitage, il lui raconta alors le massacre de son village et la mort de la femme de son cœur.

« Mais d’où te viens cette faculté ?? » lui demanda t’il

C’est mon père qui m’a appris à me battre …
C’est plus au sujet de ta faculté à sentir le cosmos que je m’interrogeais…

Je n’en ais aucune idée vieillard !!!

La nuit suivante Stalf fut réveillé par d’étranges bruits, il se leva et le vit s’entraîner avec une violence telle que le vieillard resta bouche bée, quand Rafus se retourna, le vieil homme vit à son tour le regard meurtrier du jeune homme et comprit tout de suite que la rage qui s’en dégageait ne serait consumée qu’à la mort des assassins de sa mère.

L’entraînement se fut alors de plus en plus intense et Rafus dut apprendre à gérer sa colère, mais plus le temps passait et plus les nuits du soldat devinrent agitées. Au bout de 3 mois Da Real annonça à Stalf qu’il était prêt à traquer les assassins de sa mère, le vieil homme savait que ce moment viendrait mais le jeune homme n’avait pas totalement terminé sa formation.

Lors du dernier soir avant le départ Stalf évoqua les raisons qui l’ont poussé à trouver Rafus :
« Je suis effectivement un ancien soldat, je combattais pour les Marinas, c’est un de mes supérieurs qui a décelé ta capacité et m’a demandé de venir te voir! »

Me trouver ? Mais pour quelles raisons rétorqua alors le jeune homme.

Car nous savons qui sont les auteurs du massacre de ton village et nous te le diront qu’à une condition.
Ah oui !? Et laquelle ? répondit Rafus

Met ta capacité au service de Poséidon…

N’écoutant que son cœur et sentant sa soif de vengeance se rapprocher il accepta de rejoindre le clan des marinas. Il se joignit aux troupes de Poséïdon et participa à la guerre engagée contre les spectres. Mais cette guerre n’était pas la sienne il ne se sentait pas à l’aise, aussi une fois celle-ci terminé il demanda à ce que sa faveur lui soit rendu, les marinas me révélèrent alors qui étaient les assassins présumés de ma mère.
C’étaient des anges qui sévissaient du cotés du Mont Olympe, une fois sur place il ne tarda pas à retrouver leurs pistes, Rafus se plaça donc en embuscade afin d’observer longuement le groupuscule d’anges, c’est ainsi qu’il remarqua une marque qu’il connaissait bien sur l’épaule du guerrier.

Il lui demanda alors d’où lui venait ce tatouage et l’ange lui répondit que c’était la marque des guerriers de Zeus.

Rafus recula d’un pas et repensa à ce que lui dit Stalf dans les collines :

« Mais d’où te viens cette faculté ?? »

C’était le même symbole que celui sur le bras de sa mère, il comprit alors que sa tendre mère avait rapport avec les anges.

Rafus alla alors à la rencontre d’un ange pour lui demander les raisons de ce massacre qui avait couté la vie à sa mère.

« Pourquoi avez-vous attaqué le village d’Ephilée ?? Pourquoi avoir frappé sur le territoire des anges ??
Le soldat, surpris lui répondit ne jamais avoir attaqué ce village, bien au contraire, et que les anges s’empressaient de retrouver les Marinas auteur de ce massacre !!!

« Les marinas ??? » Da Real sembla abattu par cette nouvelle et braqua de son arme l’ange.
« Mensonge » cria t’il
L’ange se releva et interloqué par lui demanda : « Tu… tu es Rafus fils de Monica de la lignée des Da Real ?? »
Oui rétorqua le garçon mais comment le sais tu ? L’ange se lança alors dans une longue explication sur la vie de sa mère ainsi que sur ses pouvoirs sa fidélité envers son clan et son retrait suite à sa rencontre avec le père de Rafus.

Au bout du compte Rafus comprit la machination des marinas à son égard, il repensa à Stalf qu’il avait considéré jusqu’alors comme un second père ; son regard sombre apparut à nouveau sur son visage. L’ennemi était démasqué pour de bon; il se rendit alors avec son nouveau compagnon d’arme au temple de Zeus, le dieu des dieux.
Il y rencontra Zephyr, oracle de Zeus qui lui raconta les exploits de ses deux parents bien avant qu’ils ne deviennent paysans. Rafus releva la tête, ses yeux étaient humides, il regarda alors Zéphyr et lui dit :

« Depuis le jour de ma naissance mon destin a été de vous servir, je le sais, je le sens en moi.
Ta mère s’est retirée lors de ta naissance pour éviter que tu suives cette voie et ton père l’a suivi par amour…
Oui seigneur mais au fond de moi j’ai toujours sur que j’étais différent, mon village ayant été réduit a feu et a sang je me retourne vers vous pour vous servir. »
Zéphyr sembla alors hésitant non pas qu’il doutait de la force de Rafus, mais plutôt de la colère qu’il avait en lui. Après de longues secondes il lui fit part de sa réponse positive, Rafus prêta allégeance à Zeus et aux anges. Une fois sa tunique revêtu une fierté indescriptible le remplit, il remercia Zéphyr une dernière fois et partit rejoindre l’armée des anges…

Revenir à « Les Anges de Zeus »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité