[Validé] Almawo

Présentation du Roi de l'Olympe et de ses Anges.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles de Zeus

Almawo
Élève
Messages : 4
Inscription : mer. juin 25, 2008 10:56 am

[Validé] Almawo

Messagepar Almawo » mer. juin 25, 2008 3:32 pm

Bien le bonjour, si vous êtes ici c'est que vous voulez connaître mon histoire.
Et c'est un honneur pour moi que je vous vous y portiez attention, il donc de mon devoir de vous retransmettre, exactement, mon passé tel que je l’aie vécu.



"-Elle est grande, belle, riche, puissante, imposante et de plus en plus importante... ma famille. Et oui, j'ai été élevé dans des draps de soie ... . J'ai connu les plus grands maîtres. Mes parents sont des nobles, ce ne sont pas n'importe qui mes parents. Ils connaissent le roi mes parents. Et moi non plus je ne suis pas n'importe qui. Je suis Almawo, mes parents me voient déjà a droite du roi. Je serais le chef de sa garde personnelle m'avez vous vu combattre ? Je suis un véritable guerrier. Tout le monde me promet un destin plus que radieux. Alors poussez-vous laissez moi allé voir le roi

- Petit, quel âge as-tu ?

- J'ai 11 ans, maintenant laisse-moi passer

-Met-moi a terre et je te laisserai aller"

Alors je lui sautai dessus afin de lui donner un coup, mais le garde dans son armure flamboyante posa sa main sur ma tête afin de m'empêcher d'avancer. Avec son autre main il m'attrapa par l'épaule, me souleva et me dit :
" Petit ... retourne t'entraîner. Je te conseil d'aller faire un tour a la salle d'entraînement"

Résigné, je fis volte face et me dirigea vers la fameuse salle. Je la trouvai facilement car le bâtiment était extrêmement imposant. C'était le plus grand bâtiment après le palais évidement. Il était orné de grandes colonnes qui supportaient son énorme chapiteau. La porte était gardée par deux grandes statues de pierres. La salle était pleine et un élève m'aborda :
"-Salut t'es nouveau ?

- Je n'ait pas de temps a perdre où est le maîtres ?

-Calme-toi, il est au fond de la salle"

Je me freilla un chemin a travers les disciples pour enfin apercevoir le professeur. Il était petit mais trapu, le sommet du crane dégarnie, il ne me sembla pas très fort.
"-Bonjour, vous êtes le maîtres de ces lieux ?

-Oui, mais toi qui est tu ?

-Je suis Almawo ! et je suis venu voir si quelqu'un ici pouvait m'apprendre quelque chose sur l'art du combat !

-Almawo ... est tu si fort que ça ?

-Je serai le plus grand guerrier, le chef de la grade personnel du roi. J'ai été entraîné pas les meilleurs professeur du monde !!"

Le maîtres souri et poussa un grand cri tout les élèves se retourna et se rangea pour laissé le centre de la salle vide. Il s'exclama:
"- Je vous présente Almawo, il dit être le meilleur. Je vais donc le faire combattre contre l'un d'entre nous. Contre ... Jarsi, ce n'est pas le plus fort d'entre nous mais il n'est pas mauvais. Les règles sont simple le premier a terre a perdu !! Que les deux combattant s'avance au centre de l'arène."

Je ne comprenais pas, j'avais mal au ventre et la tête qui tourne. Il était bien dans les 200 assis autour de l'arène. Malgré cela je m’exécutai, je m’avançai au centre de la salle. Je faisais face à mon adversaire. Le maîtres donna le coup d'envois. Je m’élançai le poing en avant. Je ne compris rien a la suite ... mise a part je volais dans les airs juste avant de m'écraser a terre quand je fus relever et que j'eus repris mes esprits, je regardai autour de moi. Tout le monde rigolait et me pointait du doigt. Je senti la honte venir en moi. Dès lors je sortie de la salle et couru le plus vite possible afin de rentrer chez moi pour tout oublier.
Une fois rentré je raconta toute l'histoire a mon père. Il entra en une fureur démente, il espérait tant de moi ... et je me fais battre par le premier venu disait-il. Sa colère et tous les évènements de ces dernières heures me paniquèrent au plus haut point.
"-Père ce n'est pas faute et je suis sur qu'il était bien plus âgé que moi.

- Ce n'est en aucun cas une excuse. A ton âge les gardes personnels du roi battaient n'importe qui mêmes plus âgé, ce sont les meilleurs et tu n'en fait pas parti."

Je mis alors à courir a nouveau le plus loin possible. Une fois arrêté je me retrouvai dans une immense forêt que je n'avais encore jamais vue. Tout les arbres était immense, tant en taille quand largeur. Le foret n'en finissait plus, elle s'étendait jusqu'au bout de l'horizon. Je me rendis compte que j'étais qu'un petit parmi les grands. Je m'asseyais sur un rocher couvert de mousse, a mes coté coulait une petite rivière coulait paisiblement. Je me mis à réfléchir, et je compris beaucoup de chose, je compris que je n’étais pas unique mais un grain de poussière dans l'univers etc. La nuit tomba mais j'étais perdu, je ne savais que faire. Je passa donc la nuit dans la foret mais en ne trouvant pas le sommeil car dans la foret il y a de nombreux bruit très effrayant ... . Les jours passèrent, heureusement l'eau de la rivière semblait potable, mais la faim me dévorait l'esprit. Au bout du quatrième jour, je crue perdre la tête en voyant une lumière au loin. Je me plongeai la tête sous l’eau. La tache avait disparu. Je cherchai à manger mais la foret n'était composé que de sapin et buisson au baies étranges. Le septième soir, le ciel était particulièrement bien dégagé, tellement bien que j'en voyais les étoiles et les constellations. Ce soir là je revue cette étrange lumière, après m'être plongé la tête une dizaine de fois dans l'eau, elle était toujours présente. Le sentiment que je ressenti était très étrange, un mélange de peur, incompréhension, curiosité... J'étais très fatigué et je pris une décision qui me surprend encore. Je la suive. J'abandonnais mon point d'eau pour survivre une divagation de mon esprit ! Quoi qu'il en soit je me dirigeai vers elle, je me rapprochais mais plus quand j'avançais elle reculait. Je marchai ainsi jusqu'au petit matin. Juste devant moi se tenait une montagne gigantesque dont on ne voyait mêmes pas le sommet car il était couvert de brume. La lumière que j'avais suivie avait disparue me laissant ici. Je la cherchais partout mais je ne la voyais plus. Ma folie m'aurait donc mené a ma perte pensais-je ? Je voulais rebrousser chemin pour retrouver la rivière quand le soleil perça la montagne, il m'éblouie. Je restai ainsi quelques secondes, les yeux fermé, ces rayons me caressaient le visage. Quand je rouvris les yeux la lumière était de nouveau là, mais en haut de la montagne. Je ne pouvais rester là, et ne connaissant l'emplacement de la rivière je décidai de rejoindre la lumière. Je commençai à gravir cette immense montagne. Mais arrivé midi le soleil frappait fort est n'était plus du tout agréable. Le manque d'eau se fessait cruellement ressentir. Je voulais faire une halte mais je savais que si je m'arrêtais je ne repartirais pas ... Ma vue se troubla, je ne sentais plus aucun de mes membres mais je marchais poussé par ma volonté seul. Mais les mètres étaient de plus en plus durs à franchir. Je glissai. Je me retrouvai allonger au sol. Je forçais sur mes bras pour me relevé mais rien à faire. Dans un ultime effort je réussi à me retourner sur le dos. Le soleil me brûlait. Mes paupières se fermaient. Rien que le faites de les maintenir entrouverte était un véritable supplice. Je pensai que je fus la fin. La lumière envahie mes yeux. Et je me senti comme transporté. Je ne voyais rien mis a part une lumière aussi intense que le soleil. Je vins au bout de mes forces, mes yeux se fermèrent.


Je me réveillai dans un lit, je me levai. Je n'avais, ni faim ni soif ne serai-je mort ? J'ouvris la porte et je vis quelqu'un
" -Excusé-moi pourriez vous me dire ou suis-je ?

-Vous êtes le jeune homme que l'ont as retrouvé ?

- heu ... Je présume

-Alors suivez moi, ah et vous êtes ici a Olympie enfin presque"

Il m’a conduit auprès de personnes qui répondirent à toutes mes questions autour d'une table très bien garnie
"-Alors jeunes homme quel sont vos projets pour l'avenir?

-Et bien ... je ne sais plus trop. Je voudrais devenir un grand guerrier.

-Ah la jeunesse et ces rêves de gloires. Mais pourquoi voulez vous devenir ce " grand guerrier" ?

-... Je n’aie désormais plus aucune raison valable. Mais combattre est une chose qui me plaît .

- Alors tu pourrais peut-être rejoindre l'armé de Zeus ?

-Ce serait pour moi un grand honneur."

Je ne le saurai jamais mais je pense que la lumière qui ma conduit jusqu'à la montagne était un signe du ciel un signe, un message ou je ne sais quoi. Je pense que Zeus ma accordé une seconde chance. Je lui doit donc loyauté et je me dois de le servir

Voila a validé
Almawo,
Avatar de l’utilisateur
Camael
Guerrier Mythique
Messages : 3256
Inscription : mer. déc. 27, 2006 6:15 pm
Localisation : Bordeaux

Messagepar Camael » sam. juin 28, 2008 8:57 am

Salut Almawo ;)

Ton BG est pas mal, il y a une bonne base, mais encore quelques petites corrections a apporter pour le valider :

- Pourquoi Almawo veut-il devenir un grand guerrier ? Est-ce parce qu'il en a envie vraiment, ou est-ce pour faire plaisir à son père ? Le fait qu'il échoue la 1ère fois fait-il qu'il a été chassé de chez lui, pour partir ainsi seul à 11 ans dans une foret ... ?

- Le choix de servir Zeus apparait comme un hasard. Si tu étais arrivé à Athenes, aurais-tu servi Athéna, et au Cap Sounion cela aurait été Poseidon ?

Je pense qu'il faut juste repréciser ces 2 petites choses, et surtout la dernière, qui est que l'on doit savoir pourquoi tu va servir Zeus et pas un autre dieu ;)

Après je pense que ce sera bon pour la validation :D
Image

Camael n'est autre que l'avatar divin de Ménélas ;)
Almawo
Élève
Messages : 4
Inscription : mer. juin 25, 2008 10:56 am

Re: Almawo

Messagepar Almawo » sam. juin 28, 2008 12:00 pm

Almawo a écrit :Bien le bonjour, si vous êtes ici c'est que vous voulez connaître mon histoire.
Et c'est un honneur pour moi que je vous vous y portiez attention, il donc de mon devoir de vous retransmettre, exactement, mon passé tel que je l’aie vécu.



"-Elle est grande, belle, riche, puissante, imposante et de plus en plus importante... ma famille. Et oui, j'ai été élevé dans des draps de soie ... . J'ai connu les plus grands maîtres. Mes parents sont des nobles, ce ne sont pas n'importe qui mes parents. Ils connaissent le roi mes parents. Et moi non plus je ne suis pas n'importe qui. Je suis Almawo, mes parents me voient déjà a droite du roi. Je serais le chef de sa garde personnelle m'avez vous vu combattre ? Je suis un véritable guerrier. Tout le monde me promet un destin plus que radieux. Alors poussez-vous laissez moi allé voir le roi

- Petit, quel âge as-tu ?

- J'ai 11 ans, maintenant laisse-moi passer

-Met-moi a terre et je te laisserai aller"

Alors je lui sautai dessus afin de lui donner un coup, mais le garde dans son armure flamboyante posa sa main sur ma tête afin de m'empêcher d'avancer. Avec son autre main il m'attrapa par l'épaule, me souleva et me dit :
" Petit ... retourne t'entraîner. Je te conseil d'aller faire un tour a la salle d'entraînement"

Résigné, je fis volte face et me dirigea vers la fameuse salle. Je la trouvai facilement car le bâtiment était extrêmement imposant. C'était le plus grand bâtiment après le palais évidement. Il était orné de grandes colonnes qui supportaient son énorme chapiteau. La porte était gardée par deux grandes statues de pierres. La salle était pleine et un élève m'aborda :
"-Salut t'es nouveau ?

- Je n'ait pas de temps a perdre où est le maîtres ?

-Calme-toi, il est au fond de la salle"

Je me freilla un chemin a travers les disciples pour enfin apercevoir le professeur. Il était petit mais trapu, le sommet du crane dégarnie, il ne me sembla pas très fort.
"-Bonjour, vous êtes le maîtres de ces lieux ?

-Oui, mais toi qui est tu ?

-Je suis Almawo ! et je suis venu voir si quelqu'un ici pouvait m'apprendre quelque chose sur l'art du combat !

-Almawo ... est tu si fort que ça ?

-Je serai le plus grand guerrier, le chef de la grade personnel du roi. J'ai été entraîné pas les meilleurs professeur du monde !!"

Le maîtres souri et poussa un grand cri tout les élèves se retourna et se rangea pour laissé le centre de la salle vide. Il s'exclama:
"- Je vous présente Almawo, il dit être le meilleur. Je vais donc le faire combattre contre l'un d'entre nous. Contre ... Jarsi, ce n'est pas le plus fort d'entre nous mais il n'est pas mauvais. Les règles sont simple le premier a terre a perdu !! Que les deux combattant s'avance au centre de l'arène."

Je ne comprenais pas, j'avais mal au ventre et la tête qui tourne. Il était bien dans les 200 assis autour de l'arène. Malgré cela je m’exécutai, je m’avançai au centre de la salle. Je faisais face à mon adversaire. Le maîtres donna le coup d'envois. Je m’élançai le poing en avant. Je ne compris rien a la suite ... mise a part je volais dans les airs juste avant de m'écraser a terre quand je fus relever et que j'eus repris mes esprits, je regardai autour de moi. Tout le monde rigolait et me pointait du doigt. Je senti la honte venir en moi. Dès lors je sortie de la salle et couru le plus vite possible afin de rentrer chez moi pour tout oublier.
Une fois rentré je raconta toute l'histoire a mon père. Il entra en une fureur démente, il espérait tant de moi ... et je me fais battre par le premier venu disait-il. Sa colère et tous les évènements de ces dernières heures me paniquèrent au plus haut point.
"-Père ce n'est pas faute et je suis sur qu'il était bien plus âgé que moi.

- Ce n'est en aucun cas une excuse. A ton âge les gardes personnels du roi battaient n'importe qui mêmes plus âgé, ce sont les meilleurs et tu n'en fait pas parti."


Je mis alors à courir a nouveau le plus loin possible. Je l'entendait me dire de revenir mais je ne pouvait y consentir, ma peine était trop grande, j'avais besoin de solitude. Une fois arrêté je me retrouvai dans une immense forêt que je n'avais encore jamais vue. Tout les arbres était immense, tant en taille quand largeur. Le foret n'en finissait plus, elle s'étendait jusqu'au bout de l'horizon. Je me rendis compte que j'étais qu'un petit parmi les grands. Je m'asseyais sur un rocher couvert de mousse, a mes coté coulait une petite rivière coulait paisiblement. Je me mis à réfléchir, et je compris beaucoup de chose, je compris que je n’étais pas unique mais un grain de poussière dans l'univers etc. La nuit tomba mais j'étais perdu, je ne savais que faire. Je passa donc la nuit dans la foret mais en ne trouvant pas le sommeil car dans la foret il y a de nombreux bruit très effrayant ... . Les jours passèrent, heureusement l'eau de la rivière semblait potable, mais la faim me dévorait l'esprit. Au bout du quatrième jour, je crue perdre la tête en voyant une lumière au loin. Je me plongeai la tête sous l’eau. La tache avait disparu. Je cherchai à manger mais la foret n'était composé que de sapin et buisson au baies étranges. Le septième soir, le ciel était particulièrement bien dégagé, tellement bien que j'en voyais les étoiles et les constellations. Ce soir là je revue cette étrange lumière, après m'être plongé la tête une dizaine de fois dans l'eau, elle était toujours présente. Le sentiment que je ressenti était très étrange, un mélange de peur, incompréhension, curiosité... J'étais très fatigué et je pris une décision qui me surprend encore. Je la suive. J'abandonnais mon point d'eau pour survivre une divagation de mon esprit ! Quoi qu'il en soit je me dirigeai vers elle, je me rapprochais mais plus quand j'avançais elle reculait. Je marchai ainsi jusqu'au petit matin. Juste devant moi se tenait une montagne gigantesque dont on ne voyait mêmes pas le sommet car il était couvert de brume. La lumière que j'avais suivie avait disparue me laissant ici. Je la cherchais partout mais je ne la voyais plus. Ma folie m'aurait donc mené a ma perte pensais-je ? Je voulais rebrousser chemin pour retrouver la rivière quand le soleil perça la montagne, il m'éblouie. Je restai ainsi quelques secondes, les yeux fermé, ces rayons me caressaient le visage. Quand je rouvris les yeux la lumière était de nouveau là, mais en haut de la montagne. Je ne pouvais rester là, et ne connaissant l'emplacement de la rivière je décidai de rejoindre la lumière. Je commençai à gravir cette immense montagne. Mais arrivé midi le soleil frappait fort est n'était plus du tout agréable. Le manque d'eau se fessait cruellement ressentir. Je voulais faire une halte mais je savais que si je m'arrêtais je ne repartirais pas ... Ma vue se troubla, je ne sentais plus aucun de mes membres mais je marchais poussé par ma volonté seul. Mais les mètres étaient de plus en plus durs à franchir. Je glissai. Je me retrouvai allonger au sol. Je forçais sur mes bras pour me relevé mais rien à faire. Dans un ultime effort je réussi à me retourner sur le dos. Le soleil me brûlait. Mes paupières se fermaient. Rien que le faites de les maintenir entrouverte était un véritable supplice. Je pensai que je fus la fin. La lumière envahie mes yeux. Et je me senti comme transporté. Je ne voyais rien mis a part une lumière aussi intense que le soleil. Je vins au bout de mes forces, mes yeux se fermèrent.


Je me réveillai dans un lit, je me levai. Je n'avais, ni faim ni soif ne serai-je mort ? J'ouvris la porte et je vis quelqu'un
" -Excusé-moi pourriez vous me dire ou suis-je ?

-Vous êtes le jeune homme que l'ont as retrouvé ?

- heu ... Je présume

-Alors suivez moi, ah et vous êtes ici a Olympie enfin presque"

Il m’a conduit auprès de personnes qui répondirent à toutes mes questions autour d'une table très bien garnie
"-Alors jeunes homme quel sont vos projets pour l'avenir?

-Et bien ... je ne sais plus trop. Je voudrais devenir un grand guerrier. Car dès tout petit mon père voulait que je le sois, je ne peut me faire a l'idée que de vivre une autre vie que celle d'un guerrier.

-Ah la jeunesse et ces rêves de gloires. Mais pourquoi voulez vous devenir ce " grand guerrier" ?

-... Je n’aie désormais plus aucune raison valable. Mais combattre est une chose qui me plaît .

- Alors tu pourrais peut-être rejoindre l'armé de Zeus ?

-Ce serait pour moi un grand honneur."

Je ne le saurai jamais mais je pense que la lumière qui ma conduit jusqu'à la montagne était un signe du ciel un signe, un message ou je ne sais quoi. Je pense que Zeus ma accordé une seconde chance. Je lui doit donc loyauté et je me dois de le servir. Je doit donc combattre a ses coté pour le remercier de m'avoir sauvé car maintenant je lui dois ma vie.

Voila j'ai roujouté les éléments demandé !
Voila a validé
Almawo,
Avatar de l’utilisateur
Camael
Guerrier Mythique
Messages : 3256
Inscription : mer. déc. 27, 2006 6:15 pm
Localisation : Bordeaux

Messagepar Camael » sam. juin 28, 2008 12:35 pm

Ok ca me va :)

Il ne te reste plus qu'à recopier ton BG sur le forum privé de Zeus, et les accès à toute la partie privée te seront donnés dans la foulée

Je te conseille ensuite de visiter cette page en 1er pour te guider un peu dans tes premiers pas chez nous : http://zeus-forum.forumactif.com/news-f ... 7.htm#1231

Bienvenue ^^
Image

Camael n'est autre que l'avatar divin de Ménélas ;)

Revenir à « [BG] Les Anges de Zeus »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité