Blackstar

Présentation du Roi de l'Olympe et de ses Anges.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles de Zeus

Blackstar
Élève
Messages : 1
Inscription : mar. mai 06, 2008 8:54 pm

Blackstar

Messagepar Blackstar » lun. nov. 07, 2011 1:02 am

Une nouvelle journée commençait dans la cité de Sparte. Comme chaque matin, dès que le soleil se levait, les rues s’emplissaient d’étales, où plusieurs dizaines de marchands vendaient des produits du monde entier. On pouvait trouver des vendeurs présentant des tissus d’une finesse et d’une douceur incomparable, des épices, dont l’odeur parfumait des quartiers entiers, des fruits et légumes dont les couleurs vives étaient à elles seules un délice pour les yeux des passants.

Au milieu d’une allée, se tenaient une femme, seule, dont le profil ne laissait pas le moindre doute quant à la prochaine mise au monde d’un nouveau Spartiate. Son teint était pâle et sa mine fatiguée. Toute la nuit elle avait été prise de contractions, dont la fréquence et l’intensité devenaient difficile à supporter, ne lui laissant d’autre choix que d’essayer d’aller au sanctuaire d’Asclépios dès que possible pour obtenir l’assistance des prêtres pour son accouchement. Mais il était déjà trop tard…

Elle se sentit perdre les eaux au milieu d’une rue, alors que le soleil se levait à peine. Elle réussit à se glisser dans une ruelle sombre pour être à l’abri des regards, puis accoucha, en prenant grand soin de faire un minimum de bruit pour ne pas attirer l’attention des passants. Le bébé ne poussa aucun cri lorsqu’il sentit l’air frais et humide entrer en contact avec sa peau, la lumière éblouir ses yeux habitués à l’obscurité et ses poumons brûler au moment de sa première inspiration. La femme le regarda et se mit à le considérer comme un fardeau, compte tenu de ses faibles revenus et de son incapacité à nourrir une bouche supplémentaire. Elle le laissa là, le cœur lourd et retourna aux tâches qu’il lui restait à accomplir au cours de la journée. La faim gagnait déjà le ventre du bébé qui se mit à hurler, frustré de devoir découvrir cette sensation nouvelle. Un soldat qui effectuait sa ronde, entendit les cris et se décida à aller voir qui poussait de tels hurlements. Lorsqu’il vit le bébé, l’homme l’amena immédiatement chez lui et le présenta à sa femme. Le couple qui n’avait jamais réussit à avoir d’enfant décida de le garder et de l’élever comme leur propre fils.

Les parents adoptifs de l’enfant l’appelèrent Hélios. Ils lui donnèrent tout l’amour dont ils disposaient et remerciaient chaque jour Zeus de leur avoir offert cet enfant. Hélios accompagnait régulièrement ses parents à l’agora, mais la foule compacte les faisait souvent se perdre de vue. Hélios se retrouvait alors seul au milieu du rassemblement. Heureusement, il connaissait parfaitement la route pour rentrer chez lui, mais il savait également que beaucoup de jeunes vagabonds n’hésitaient pas à s’en prendre aux personnes seules afin de les dépouiller de tout ce qu’ils avaient, même de leurs vêtements. Hélios faisait souvent partie des victimes.

Ses passages à l’agora le menèrent bien vite à se sentir écœuré des injustices qu’il pouvait y avoir dans la cité qu’il habitait et s’aperçu que la guerre et les inégalités étaient omniprésentes partout dans le monde. Au fur et à mesure que les années passèrent, ces bagarres lui permirent d’apprendre à combattre pour sa propre défense, mais aussi pour celle des autres qui, comme lui, étaient en proie à des groupes se donnant pour seul objectif de semer la terreur ou de voler quelques bien pour ensuite pouvoir les revendre.

Dès l’âge de 7 ans, le jeune Hélios fût remis par ses parents à la cité afin qu’il puisse démarrer son initiation à la vie de citoyen et de guerrier spartiate. Au cours d’un entrainement au combat, alors que le pedomone le fouettait de nouveau pour un simple mauvais maniement d’épée, la rage envahit le jeune garçon. Une aura d’une couleur sombre commença à l’entourer et il sentit affluer en lui une énergie qu’il n’avait jusqu’alors jamais ressentie. Il avait l’impression qu’un univers tout entier brûlait en lui. Sa force et sa vitesse étaient décuplées, mais sa surprise fût telle que la peur l’envahit aussitôt, faisant retomber cette aura ainsi que les pouvoirs qui l’accompagnaient. Le pedomone fût lui même tellement surpris d’une telle apparition qu’il commença à le surnommer Blackstar. La crainte que le jeune garçon lui inspira et son incompréhension face au phénomène lui fit redoubler de violence à son égard, n’hésitant plus à le fouetter sur tout le corps, faisant apparaitre ici et là des cicatrices indélébiles.

L’aura réapparut par la suite de plus en plus souvent, ce qui permit à Blackstar de l’apprivoiser un peu, d’abord en contrôlant sa peur, ce qui lui permettait de maintenir cet état plus longtemps. Il lui restait peu de temps avant la fin de sa formation pour apprendre ce qui faisait apparaitre ce pouvoir, qui lui permettait de reprendre le dessus au cours des combats qui tournaient en sa défaveur.

Alors qu’il ne restait plus que quelques jours avant que Blackstar ne puisse rentrer chez lui, un autre groupe de jeune spartiates débuta la formation. Parmi eux, un garçon, qui se tenait toujours à l’écart. Son visage ne laissait jamais transparaitre la moindre expression, ses cheveux ébouriffés étaient aussi noirs que la nuit. Malgré les vêtements amples dont il était vêtu, on pouvait deviner une musculature qui n’avait rien à envier aux autres futurs citoyens spartiates. Même si son allure n’avait rien d’extraordinaire, Blackstar sentait qu’une sorte d’énergie émanait de lui.

Dès les premiers exercices, une aura semblable à celle de Blackstar s’échappa du corps du jeune garçon, qui lui permit de venir à bout de son binôme en l’espace de quelques secondes. Blackstar resta figé face au spectacle auquel il venait d’assister. Lui, qui pensait être le seul à avoir un tel pouvoir… Le jeune garçon semblait être capable de contrôler son pouvoir, puisqu’à chaque combat qui commençait, l’aura l’entourait, si bien qu’à la fin de la journée, plus aucun garçon de son groupe n’osait l’affronter.

Blackstar regretta de ne pas avoir pu être dans le même groupe pour le combattre et pouvoir ainsi apprendre à se maitriser. Le soir venu, au moment du repas, il s’approcha de celui qui l’avait tant fasciné tout au long de la journée, mais celui-ci s’en alla. Blackstar se mit à courir derrière lui et lui lança :

- Aujourd’hui, j’ai vu ce dont tu es capable ! J’ai moi-même déjà eu cette aura qui m’entourait, mais j’aimerais apprendre à la contrôler comme tu semble savoir le faire.

Le jeune garçon qui s’enfuyait s’immobilisa au coin d’une rue.

-Comment t’appelles-tu ?
Lui demanda Blackstar.

-Cellendhyll, répondit le garçon en disparaissant au coin de la rue.

Dès son retour, Blackstar expliqua en détail à son père ce qu’il s’était produit tout au cours de son initiation, en insistant sur l’apparition soudaine de son aura et des pouvoirs qui y étaient associés, mais aussi sur le fait qu’un autre garçon était capable du même exploit. Voyant que son fils adoptif semblait être convaincu que ce don puisse être héréditaire, il se décida à lui expliquer les circonstances dans lesquelles il l’avait trouvé, un beau matin, dans une ruelle sombre.

Blackstar se sentait trahit et humilié. Comment ces deux personnes qu’il avait aimées comme ses parents ont-elles pu lui cacher la vérité sur sa propre histoire pendant tant d’années ? Il sortit doucement et alla s’installer sur un rocher au bord d’une rivière. Le menton posé sur les genoux, il regardait l’eau s’écouler. Il pensait à Cellendhyll, et à ses vrais parents. Des milliers de question se bousculaient dans son esprit, mais quatre le travaillaient plus que les autres, qu’il énuméra à haute voix :

-Qui sont mes parents ? Ont-ils un lien avec le don que je possède ? Pourquoi Cellendhyll a-t-il le même pouvoir que moi? Comment a-t-il appris à le contrôler ?

Il fixait l’eau et ses reflets, les tâches de soleil qui dansait avec les ombres des arbres qui les entouraient. Il se laissa hypnotiser jusqu’à ne plus penser à rien. Lorsque le soleil se mit à faiblir, il décida de rentrer chez lui. La nuit porte conseil…

Quelques mois plus tard, alors que Blackstar se rendait comme chaque jour à l’entrainement, il aperçu à nouveau Cellendhyll qui combattait un groupe de jeunes Spartiates. Tout comme lors de leur première rencontre, la même aura l’entourait mais semblait cette fois beaucoup plus maitrisée. Blackstar s’aperçu qu’un homme assis sur le bord du terrain d’entrainement prodiguait de nombreux conseils à Cellendhyll, qui lui permirent de venir à bout de ses adversaires en peu de temps. Dès la fin du combat, l’homme se leva et mis sur son dos une boite en métal sur laquelle était gravée le portrait de Méduse, et Cellendhyll le suivit. Alors que Blackstar se mit à essayer de les rattraper, il dû esquiver un coup provenant d’un de ses compagnons d’entrainement. Le temps que le combat s’achève, Cellendhyll et l’homme qui l’accompagnait avait disparus à l’horizon…

Plusieurs années passèrent au cours desquelles Blackstar continua son entrainement dans le but de pouvoir un jour protéger les personnes les plus faibles. Au cours de ses combats, il arrivait que son aura réapparaisse de façon totalement aléatoire, au gré de ses émotions. Sa quête pour retrouver ses parents avait finit par aboutir : il apprit qu’ils avaient été tués lors d’une des nombreuses extorsions qui avaient lieu dans la cité. Ils avaient tentés de se défendre mais leurs agresseurs ne l’entendaient pas de cette oreille et les avaient rués de coups jusqu'à ce que leurs corps gisent inertes au milieu de la chaussée. Les assassins avaient été immédiatement arrêtés par la milice puis pendus. Ces informations avaient laissées un goût amer à Blackstar, puisqu’il n’aurait donc jamais moyen de rencontrer ses vrais parents, ni de les venger.

Un jour d’été, alors que Blackstar prenait un moment pour pêcher et faire la sieste, profitant de l’ombre d’un olivier, la voix d’un homme vint le sortir de son sommeil :

- J’ai vu ce dont tu es capable au combat, Blackstar. Ce halo qui t’entoure par moment, je suppose que tu ne sais pas de quoi il s’agit, mais tu as dû remarquer la différence qui existe dès que tu arrive à t’en entourer.

Blackstar ouvrit les yeux et regarda l’homme qui se tenait debout à coté de lui. Il le reconnu immédiatement, comme si, malgré le temps qui s’est écoulé depuis leur précédente rencontre, son visage était resté gravé dans sa mémoire. Son visage était assez carré, ses traits laissaient deviner une forte personnalité ainsi qu’un passé mouvementé. Les combats qu’il avait menés lui avaient laissé de nombreuses cicatrices. Ses yeux verts semblaient capables de regarder l’âme de Blackstar.

-Excuses moi, je ne me suis même pas présenté, je m’appelle Serval. J’ai eu l’occasion de te voir combattre plusieurs fois et je pense que je peux te permettre de devenir encore lus fort en t’apprenant à maitriser ton cosmos.

Blackstar était abasourdi… Comment cet homme qu’il avait juste aperçu une fois était-il capable de connaitre son nom et de connaitre son mystère ?

-Mon… Cosmos ? C’est donc ça ce qui m’entoure par moment ? Comment je peux le contrôler ? D’où ça vient ? C’est toi qui es parti avec Cellendhyll ? Où est-il ? Pourquoi es-tu là ?
Demanda Blackstar, à la fois inquiet de cette rencontre et à la fois excité de savoir qu’il va enfin avoir réponse à ses questions.

Le déluge de questions posées par Blackstar amusa beaucoup Serval qui ne pu réfréner un petit rire.

-Doucement ! Si tu es d’accord, je te propose de me suivre dans un endroit qui va te permettre de connaitre les réponses à toutes tes questions ainsi qu’à améliorer tes techniques de combat. Le cosmos que tu dégages par moment est un don que tu as mais qui n’est pas commun. Je vais t’apprendre à le maitriser pour que tu puisses devenir un ange de Zeus, tout comme Cellendhyll et moi-même.

Blackstar ne pris pas le temps de réfléchir, fonça jusqu’à chez lui, pris des affaires et embrassa ses parents et suivi Serval.

Le voyage dura plusieurs jours, au cours desquels Serval commença à dispenser un peu de son savoir à son nouvel élève. Même si au début Blackstar ne comprenait pas le sens de tout ce que lui enseignait Serval, il s’efforçait d’écouter chaque parole de son maitre. Il lui apprit ainsi que plusieurs Dieux s’affrontaient régulièrement par le biais de leurs armées respectives : Athéna et ses chevaliers, les Spectres d’Hadès, les Marinas de Poséidon, les Anges de Zeus et quelques rebelles, agissant pour leur propre compte. Blackstar connaissait déjà l’existence des Marinas, puisqu’ils avaient attaqués Sparte peu de temps avant sa naissance.
Serval révéla également à Blackstar que lors d’un affrontement entre deux guerriers, il existait trois paramètres principaux à prendre en compte : la puissance, la précision et l’endurance. Dès le premier entrainement, Serval apprit à Blackstar à élever sa résistance afin de mieux résister à l’augmentation du cosmos. Pour cela, il lui enseigna également quelques notions sur la façon dont il devait canaliser son énergie afin d’éveiller le cosmos qu’il sentait en lui. Il lui promit de lui enseigner dès leur arrivée certaines techniques sacrées lui permettant d’augmenter rapidement sa puissance.

Dès leur arrivée à Olympie, Blackstar fût éblouit par la beauté du temple de Zeus, par la dimension des terrains d’entrainement et par le nombre de guerriers qui y travaillaient. Serval lui montra le lieu où il allait être logé, puis l’amena directement à son premier entrainement.[/color]

[Suite à venir]

Revenir vers « [BG] Les Anges de Zeus »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité