BG Cellendhyll

Présentation du Roi de l'Olympe et de ses Anges.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles de Zeus

Avatar de l’utilisateur
serval
Apprenti-guerrier
Messages : 85
Inscription : mar. juin 26, 2007 12:21 pm

BG Cellendhyll

Messagepar serval » lun. févr. 20, 2012 7:54 pm

Cellendhyll est un jeune guerrier, originaire de la cité de Sparte. Aujourd’hui c’est un guerrier divin au service du roi des dieux Zeus.

Il y a environs 20 printemps, il venait au monde dans une famille de dignitaires spartiates. Enfant longuement désiré, il fut choyé par sa mère, qui ne pu avoir d’autres enfants.
Son père, faisait parti de la garde royale, au service direct du roi. De ce fait Cellendhyll était voué à devenir à son tour un garde d’élite. Son père était bien décidé à l’initier à l’art de la guerre et du combat.

Au cour des années suivantes, Son père en fit le guerrier le plus doué de sa génération, mais à plusieurs reprises il s’avéra qu’un halo pouvait l’auréoler et le rendre ainsi incroyablement plus puissant, mais il ne parvenait pas à le contrôler.
Au terme de cette formation, son père l’emmena voir l’un de ses amis, un autre spartiate, qui avait quitté la cité lors de la grande bataille contre les forces de Poséidon, pour suivre le prince Ménélas. Cet homme pourrait l’aider à comprendre et gérer cette énergie qui apparaissait à certain moment.
C’était un personnage discret comme une ombre, s’il ne souhaitait pas être vu, il pouvait passer juste devant vous sans que vous vous aperceviez de sa présence.

Soudain, il était là. Là où il n'était pas la seconde d'avant. Il s'entretint avec le père de Cellendhyll quelques instants.

Ce guerrier se prénommait Serval, après quelques présentations, il lui enseigna ce qu’est le cosmos et comment l’appréhender.
- Cette énergie est une force insufflée en toi par les dieux, c’est ainsi qu’ils choisissent les humains qui constitueront leurs armée, qui s’affrontent les unes contre les autres.
- Je suis choisi par les dieux ? De quel dieu suis-je le guerrier alors ? Et vous ?
- Tu es le guerrier divin du dieu qui correspond le plus à tes valeurs, ils sont omniscients et donc te connaissent bien avant ta naissance et donc insufflent en ton cœur une partie d’eux. Tel que je te vois et te connais tu es choisi par Zeus, tout comme moi, je suis un ange de Zeus.

Le jeune Cellendhyll fut stupéfait par le fait d’avoir été choisi par le roi des dieux. Serval lui laissa un petit moment pour digérer ces révélations, avant de reprendre son enseignement.
- Maintenant je vais te demander de t’assoir et de commencer à méditer, je vais te guider ensuite.
L’enfant s’exécuta rapidement sans poser de question.
- Je veux que tu te concentre sur ton toi intérieur, tu dois sentir autour de toi l’énergie de cet univers. Une fois que tu y parviendras, tu devras te focaliser sur ton énergie et tenter de la faire croitre, puis décroitre.
Ils passèrent ainsi plusieurs heures qui devinrent des jours… Au bout de trois jours Cellendhyll parvint à atteindre les objectifs que lui avait fixés Serval.
- Bien, maintenant que tu sais maitriser ton cosmos, je ne veux plus apprendre que tu blesses ton père lors de vos entrainements. Je sais que tu ne le faisais pas volontairement, c’est pour cela que j’ai accepté de rendre service à ton père, qui est un vieil ami d’enfance. Au jour d’aujourd’hui j’estime que tu n’es pas encore prêt à partir avec moi pour devenir un guerrier de Zeus, si tel est ton choix bien sûr.
- Oui, je veux venir avec vous, je vous assure que je suis prêt, je ferais ce que vous me demanderez, je veux partir avec vous pour que vous m’entrainiez et devenir un ange de Zeus.

Serval esquissa un sourire en voyant l’engouement, et l’impatience du jeune homme. Il était persuadé qu’il deviendrait un grand guerrier…

- Non, je ne te prendrais pas encore avec moi, tu n’es pas prêt. Je reviendrais, en m’attendant je veux que tu t’entraines tous les jours, sans relâche et avec acharnement, je veux que tu t’entraines à contrôler ton cosmos, tu devras à mon retour être capable de masquer complètement ton cosmos mais aussi de le faire croitre jusqu’à atteindre son paroxysme et découvrir le septième sens. Sans cela je repartirais sans toi.
Serval ramena Cellendhyll auprès de sa famille, après quoi il reprit la route d’Olympie.

Les années passèrent paisiblement pour Cellendhyll, au rythme de ses entrainements, jusqu'à que le jour fût venu pour lui d’être confié à la cité de Sparte pour qu’il participe à l’agogé, et enfin devenir un homme.
Comme lui, d’autres guerriers y participaient, et d’autres terminaient. Ce fut le cas d’un enfant un peu plus vieux que lui, ce dernier l’observait avec force attention pendant ses exercices, et plus encore lors des combats où Cellendhyll faisait appel à son cosmos.
Un peu plus tard le jeune guerrier tenta de l’interpeler mais en vain après son repas. Encore un peu plus tard leurs chemins se croisèrent à nouveau et le jeune homme se présenta sous le nom de Blackstar, il dit
- J’ai vu aujourd’hui de quoi tu es capable !j’ai moi-même déjà eu cette aura qui m’entourait, mais j’aimerais apprendre a la contrôler comme tu semble savoir le faire.
Cellendhyll ne prêtant pas attention à ce que lui disait Blackstar, s’arrêta à l’angle d’une ruelle à ces mots.
- Comment t’appelles-tu ?
- Cellendhyll ! Lui répondit-il. Il te faudra beaucoup travailler, on n’apprend pas à contrôler son cosmos d’un claquement de doigt ! Il partit.
L’agogé se poursuivit sans difficulté pour Cellendhyll, il continuait les exercices que lui avait imposés Serval. Le fait que Blackstar était lui aussi choisit par les dieux pour devenir un guerrier divin était pour lui une aubaine. Il lui permettrait de voir s’il arrivait complètement à masquer son cosmos.

Au début il n’y parvenait pas, Blackstar sentait sa présence et cherchait frénétiquement après lui.
Petit à petit, Cellendhyll masquait de mieux en mieux sa présence jusqu’au jour où encapuchonné, il passa à coté de Blackstar, le frôlant même, sans que ce dernier ne réagisse. Il y était enfin parvenu.

La formation de Cellendhyll toucha à sa fin et se fut à la fin de la cérémonie clôturant l’agogé que Serval se manifesta.
Cela faisait plusieurs jours qu’il était dans la cité, a surveiller son futur disciple, l’observant avec joie en train de s’exercer comme il le lui avait demandé à exploser puis masquer son cosmos. Il parvenait désormais à faire du petit bois d’un chêne massif, qui devait surement compter son âge en siècle, à transformer en sable fin des rochers de la taille d’une demeure de riche marchand étalant sa fortune… Il était prêt.

Serval accosta Cellendhyll et lui dit qu’il pouvait le suivre s’il le souhaitait. Serval avait changé, il ne portait plus une armure de métal à l’emblème du dieu Zeus, mais une armure d’argent avec le portrait de Méduse sur le torse. Il portait aussi une cape rouge dont l’emblème était « S.C »
- Comme je te l’avais promis, je suis de retour pour voir si tu es prêt à venir avec moi servir Zeus. Cellendhyll eu un sourire jusqu’aux oreilles.
- Cela fait quelques jours que je te surveille, je suis content de toi, j’ai vu que tu avais continué à t’entrainer, d’ailleurs tu as atteint des résultats que je n’escomptais même pas.

Serval et Cellendhyll retournèrent récupérer quelques affaires pour préparer son départ. Il embrassa ses parents, leur promit de revenir régulièrement les voir, mais ils n’étaient pas dupes. Ils avaient vu Serval partir avec la même promesse, mais la vie de guerrier divin ne laisse que peu de place à autre chose que de servir son dieu.
Ce fut les larmes aux yeux pour sa mère et le cœur gonflé de fierté pour son fils que les parents de Cellendhyll le regardèrent partir pour Olympie.


Sur le chemin Serval dispensait déjà son enseignement.
- Le cosmos à trois formes, la puissance, la précision et la vitesse, ainsi que la résistance.
Tu maitrises déjà la première forme, en déployant ton cosmos, tu augmentes ta puissance, et donc celle de tes coups portés. Tu peux même détruire des choses, des gens par la puissance de ta cosmo-énergie.
Tu peux aussi te déplacer beaucoup plus rapidement, situer précisément les gens, les choses en te concentrant sur elles.
Tu peux aussi augmenter ta capacité à encaisser les coups en condensant ton énergie autour de ton corps.
D’ailleurs premier exercice: je veux que tu montes ton cosmos au maximum et que tu te focalises sur le fait de toujours augmenter la vitesse des tes mouvements.

Sur ces mots il se déplaça quasiment instantanément pour des yeux profanes, et ainsi illustra la deuxième utilisation de sa cosmo énergie.
Cellendhyll réussit rapidement à augmenter sa vitesse de déplacement, et le voyage pour Olympie ne prit que quelques jours.

La veille de rallier la ville, lors du bivouac du soir, Serval expliqua comment aller se dérouler son arrivée à la cité angélique.
-Demain, pas d'entrainement. Nous partirons au lever du jour pour arriver quand le soleil aura atteint son zénith. Nous tacherons de nous rendre présentables et irons au temple de Zeus pour qu'un oracle, ce sont des messager de Zeus, t'accueil et te proclames ange de Zeus. Alors tu devras faire allégeance au roi des dieux jusqu'à ton dernier souffle ou jusqu'à celui-ci te libère de tes obligations.
Si tel est le cas, nous irons ensuite chez moi, pour que tu y récupères armure, lame et autres équipements indispensable à un guerrier, avant d'aller au gymnasion nous entrainer.


Cette nuit là, à cause de l'excitation du lendemain Cellendhyll ne dormit que très peu.
Malgré tout il fut réveillé bien avant le lever du soleil comme Serval. Pour le coup, ils se mirent en route bien avant ce qu'ils ne l'avaient prévu, et arrivèrent donc aux portes d'Olympie au milieu de la matinée.
Après s'être âpretés pour l'entrevue avec un oracle, ils se retrouvèrent devant le temple de Zeus.

Cellendhyll en resta bouche bée, le bâtiment était de loin le plus beau et le plus imposant qu'il ait été amené à voir de sa jeune vie. Les marches du temples s'étalaient sur au moins 300 pieds (environs 100m) derrière ses marches s'étalait un temple qui devait être de 200 pieds de long sur 100 de large. Les fresques sur sa façade émerveillèrent le jeune homme, mais beaucoup moins que la statue de Zeus sur son trône, faite d'or et d'ivoire de 30 pieds de haut.

Serval demanda audience auprès d'un oracle au premier prêtre qu'il croisa.
- Pourriez-vous informer un oracle que Serval, demande une audience pour l'intégration d'un jeune guerrier ?

Après quelques instants l'oracle Arokiel fit son apparition.
- Soit le bienvenu Serval, ainsi que ton jeune ami Cellendhyll.
Le jeune spartiate fut décontenancé que l'oracle, qu'il n'avait jamais vu avant aujourd'hui, connaisse son prénom. De plus l'aura de ce dernier l'apaisait mais était également incroyablement puissante. Sans être poussée, elle dépassait incroyablement celle de Cellendhyll.
- Alors ce jeune homme souhaite faire allégeance au grand Zeus. Fort bien , mais pour cela tu vas devoir prouver ta valeur. Pour cela tu vas devoir suivre les enseignements de celui qui est désormais ton maitre, Serval.
Il regarda l'ange de Méduse et sourit légèrement. Il savait que c'était là le souhait de Serval que de s'occuper de ce jeune guerrier et qu'il en ferait un guerrier redoutable qui saurait inscrire son nom dans l'histoire des anges de Zeus.
- Nous nous reverrons dans quelques dizaines, lorsque ton maitre estimera que tu est prêt pour relever le défi qui fera de toi... ou non un ange.
Je te souhaite bon courage car avec Serval je suis sur que ton entrainement va être très éprouvant.[/b]
Dit-il avec un sourire entendu.
- Vous pouvez disposer.
Serval posa un genoux à terre pour saluer l'oracle, imité par Cellendhyll. Ils se relevèrent et partirent sur le champ, s'équiper pour l'entrainement.


Au gymnasion, Serval salua d'autres anges qui s'entrainaient, puis rejoignit un groupe qui portait comme lui une cape rouge avec « S.C » brodé dans le dos. Après quelques minutes, il revint vers Cellendhyll et l'entraina un peu à l'écart.
- Échauffe toi ! Dit -il sans plus ajouter.
Il lui laissa quelques minutes, Cellendhyll revint vers lui prêt.
- Je penses que tu es un peu faiblard, nous allons commencer par du renforcement musculaire.
Je veux que tu exploses ton cosmos mais pas trop, je veux que tu le montes à la moitié de sa capacité maximale et que tu le maintiennes le plus stable possible.

Le jeune homme s'exécuta sans trop de difficulté.
- Bien maintenant je veux que tu fasses des pompes.
- Combien maitre?
- Jusqu'à ce que je te dises de t'arrêter.
Et il s'exécuta ainsi pendant de longues heures... La nuit était tombée depuis un moment, mais Serval ne lui avait toujours pas demandé d'arrêter.
- C'est grâce à ton cosmos que tu peux ainsi durer, tu vas continuer jusqu'à ce que tu sois totalement épuisé...

Ce ne fut qu'au petit matin qu'il s'écroula, et perdit connaissance. A son réveil, Cellendhyll souffrait de courbatures comme il n'en avait encore jamais eues. Serval lui apporta à manger et quelque chose à boire qui n'inspirait pas confiance.
- Bois ça, cela te redonnera des forces, et tu va en avoir besoin.
Après un petit déjeuné prit ainsi que cette étrange boisson. de nouveau sur pied, ils partirent, courir toute la nuit.
- Tu dois considérer la nuit comme une alliée, l'obscurité sera toujours une alliée. Elle t'abritera des regards, te permettra d'approcher, entendre et voir sans être perçu. L'obscurité te permets d'être invisible.
Telle fut la leçon de cette nuit de course...

La première saison fût la plus dure pour Cellendhyll, chaque jour il était poussé à bout de force, mais cela portait ses fruits et cela se voyait. Le jeune spartiate n'avait de jeune désormais que son visage enfantin. Il était désormais un très solide gaillard. Serval le surnommait le tigre aux griffes émoussées.

- Aujourd'hui Cellendhyll commence ton entrainement de guerrier de Zeus, prends tes armes nous partons dans la forêt. Là bas tu apprendras la traque. Je te traque, une fois que je t'élimine nous débriefons et on inverse les rôles.
- Nous ne débriefons pas après que je vous élimine ?
Serval rit en entendant Cellendhyll.
- Si, mais pour cela il faudrait que tu m'élimines.

Serval n’eut aucune difficulté à éliminer Cellendhyll. Ils discutèrent des erreurs du jeune homme, il lui prodigua quelques conseils avant d'inverser les rôles.
La journée et la nuit furent longues pour Cellendhyll, il suivait les unes après les autres les traces de Serval, toutes débouchant sur des pièges, qui fonctionnaient à merveille.
Le chasseur devenait à des moments le chassé, puis se retrouvait seul. Seul au milieu de nulle part...
Cette forêt, en pleine nuit, pouvait être effrayante si l'on était pas une Ombre...

Les entrainements se suivaient à un rythme effréné, les leçons aussi... Celles qui n'étaient pas orales, généralement dispensées lors des exercices, mais souvent préparées par des textes à comprendre et à apprendre. Cellendhyll était chaque jour plus aiguisé que la veille. Et avait montré qu'il était incroyablement doué pour le combat à main nue et encore plus avec des cimeterres. Il était agile, fort, puissant comme un Tigre. Décidément, son surnom lui allait comme un gant.
Vint le jour, ou il fût enfin présenté une nouvelle fois devant l'oracle Arokiel. Le Grand jour.

- Bonjour à vous deux,
Ils posèrent ensemble un genoux a terre.
- Voici le jour du défi pour toi. De ce jour dépendra ton avenir parmi nous.
Nous allons aller dans une salle, ou tu devras affronter...Quelque chose...
Dit-il avec un sourire.
La salle était vaste et très obscure. Les portes se fermèrent et agrandirent encore les ombres. Un grondement au fond de la salle se fit entendre. Un glissement sur le sol à gauche! Un courant d'air derrière !
Cellendhyll était sur le qui vive, ses armes avaient jaillies dans ses mains au premier signe de danger.
Un claquement de mâchoire à droite, accompagné d'un autre grondement.
Cellendhyll fut percuté par un fouet géant, qui le projeta au travers de la salle, sans jamais toucher le sol, et s'écrasa lourdement contre le mur, ses poumons se vidant successivement sous les deux chocs successifs. Il reprit rapidement ses esprits, il glissait le long des murs, ses yeux s'habituant à l'obscurité, il vit d'abord une énorme masse sombre avec quatre excroissances.
Dépassant la surprise et l'appréhension, il progressait vers la créature. La chose était plus distincte...
Une Hydre ! Le fouet qui l'avait percuté un peu plus tôt n'était autre que la queue de la créature.
Gardant la tête froide, il analysait les points faibles du monstre.
Il fallait lui transpercer le cœur pour la terrasser. Le problème étant d'atteindre le cœur. Trois puissantes mâchoires, arracheraient ses chairs s'il était imprudent.
Cellendhyll se mit en chasse. Le seul vrai prédateur c'était lui.
Il attaquait de front avant d'obliquer pour passer sous l'une des pattes et lacérer les tendons du membre. Il répéta l'opération pour chacun d'entre eux. S'il voulait pouvoir se créer des occasions de frapper pour tuer, il devait rendre l'Hydre moins mobile.
L'occasion se présenta, lorsque à force de harceler la bête, elle était épuisée et déboussolée, feintant vers le mur que l'hydre n'avait visiblement pas vu et qui si heurta violemment, s'assommant presque, tomba sur le flanc. Là son abdomen était offert, Cellendhyll n'avait plus qu'à transpercer le cœur. Il acheva la bête, qui disparue en s'évaporant.
Les portes s'ouvrèrent, et entraient Arokiel accompagné de Serval, tout deux souriant.
- Félicitation Cellendhyll, tu viens de réussir avec succès cette épreuve ! Tu a su montrer détermination, intelligence, honneur et sans froid. Tu peux désormais être un ange de Zeus ! Pour cela tu dois prêter serment d'allégeance à Zeus.

Apparurent alors d'autres oracles, dans l'embrasure de la porte, le visage solennel. Témoins de mon serment.

Mettant genoux à terre, j'énonçais :
- Moi Cellendhyll, je jure de toujours être fidèle au roi des dieux, je jure de servir jusqu'à mon dernier souffle le grand Zeus !

- Zeus te récompensera de ta dévotion. Comme ton maitre Serval, qui sait si un jour tu ne serais pas toi aussi porteur d'une gloire de Zeus.
A compter de maintenant tu es un ange, tu devras donc assurer la protection de la cité, répondre aux appels des oracles sur l'instant. Tu peux aussi intégrer l'une de nos équipes d'intervention et être appelé à partir en mission.
Je te remet cette armure, frappée d'un éclair, soit fier de la porter et fais lui honneur !
Ne failli jamais.


Sur ces mots, tous se retirèrent, laissant Cellendhyll seul, digérer tout cela. Enfin ! Il était un guerrier divin.
Il retrouva Serval à la sortie du temple.
- Et voila mon garçon, tu as réussi. Je suis fier de toi. Reste tel que tu es et tu deviendras un grand guerrier, encore plus grand que moi même.
Maintenant que tu es un ange, je te propose de travailler ensemble lors de nos missions, nous serons des ombres... Non nous serons Les Ombres.

Ce fut ainsi que la troupe des Ombres menée par Serval vint au monde...

- Suis moi je vais te montrer où tu vas loger désormais. Ensuite nous irons manger un bon petit plat chez Otik. Tu m'en diras des nouvelles ! Ensuite nous irons faire un tour à l'Angel. Ce sont des lieux très appréciés des anges. Ce soir nous fêtons ton intégration !

Ils partirent ensemble, les ventres furent bien remplis des légendaire patates d'Otik.
Quand à leur gosiers, rincés plus que de raison passant une agréables soirée qui se prolongea tard dans la nuit avec plein d'anges dont il fit la connaissance.

Le repos vint enfin au petit jour, et il fut salvateur...
Dernière édition par serval le mar. févr. 21, 2012 3:24 pm, édité 1 fois.
Image
Je suis l'ombre, insaisissable et mortelle.
Mon esprit est une lame.
Mon corps est une arme.
Je sers la voie Unique, s'adapter c'est vaincre.
Je suis l'ombre,
Je danse et je tue
[Mantra des ombres]
Avatar de l’utilisateur
Kleisos
Oracle de Zeus
Messages : 1778
Inscription : mer. oct. 28, 2009 4:22 pm
Localisation : mars
Contact :

Re: BG Cellendhyll

Messagepar Kleisos » mar. févr. 21, 2012 1:58 pm

J'ai pas tout lu, mais bon je te valide ton 2nd compte, on connais ton RP, et puis on va former une équipe de spartiate à ce rythme ..... :D
Image

Cerbere, Eglé, Erythie, Hespérie, Ladon.
Avatar de l’utilisateur
Camael
Guerrier Mythique
Messages : 3256
Inscription : mer. déc. 27, 2006 6:15 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: BG Cellendhyll

Messagepar Camael » mar. févr. 21, 2012 2:48 pm

Juste une remarque : ce n'est pas l'Oracle Arochel mais l'Oracle Arokiel :wink:

Arochel est mort en RP, et c'est ensuite son frère Arokiel qui est devenu Oracle (et qui est toujours un
Oracle RP) :D
Image

Camael n'est autre que l'avatar divin de Ménélas ;)
Avatar de l’utilisateur
serval
Apprenti-guerrier
Messages : 85
Inscription : mar. juin 26, 2007 12:21 pm

Re: BG Cellendhyll

Messagepar serval » mar. févr. 21, 2012 3:21 pm

Camael a écrit :Juste une remarque : ce n'est pas l'Oracle Arochel mais l'Oracle Arokiel :wink:

Arochel est mort en RP, et c'est ensuite son frère Arokiel qui est devenu Oracle (et qui est toujours un
Oracle RP) :D


Merci de l'info, j'étais pas sur (je croyais en fait l'inverse)
Je modifi ça tout de suite, merci de la validation

@ Kleisos : Comment ça t'a pas tout lu? Je me suis fatigué pourquoi moi ? ^^
Image
Je suis l'ombre, insaisissable et mortelle.
Mon esprit est une lame.
Mon corps est une arme.
Je sers la voie Unique, s'adapter c'est vaincre.
Je suis l'ombre,
Je danse et je tue
[Mantra des ombres]
Avatar de l’utilisateur
Kleisos
Oracle de Zeus
Messages : 1778
Inscription : mer. oct. 28, 2009 4:22 pm
Localisation : mars
Contact :

Re: BG Cellendhyll

Messagepar Kleisos » mer. févr. 22, 2012 3:18 pm

desole pas le temps en ce moment

:D
Image

Cerbere, Eglé, Erythie, Hespérie, Ladon.
Avatar de l’utilisateur
serval
Apprenti-guerrier
Messages : 85
Inscription : mar. juin 26, 2007 12:21 pm

Re: BG Cellendhyll

Messagepar serval » mer. févr. 22, 2012 10:07 pm

Kleisos a écrit :desole pas le temps en ce moment

:D


T'inquiète pas ^^ je t'enverrais mon livre quand je le publierais :lol:
Image
Je suis l'ombre, insaisissable et mortelle.
Mon esprit est une lame.
Mon corps est une arme.
Je sers la voie Unique, s'adapter c'est vaincre.
Je suis l'ombre,
Je danse et je tue
[Mantra des ombres]

Revenir vers « [BG] Les Anges de Zeus »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités