[BG] Persée (Validé)

Présentation du Roi de l'Olympe et de ses Anges.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles de Zeus

Avatar de l’utilisateur
Heleades
Héros
Messages : 674
Inscription : lun. mai 15, 2006 1:04 pm

[BG] Persée (Validé)

Messagepar Heleades » lun. mars 04, 2019 2:40 pm

Né au royaume d'Argos, fils de Sirius, un général réputé pour être la plus fine lame de la cité par ses exploits guerriers, et de Galatea, une des nombreuses cousines du roi de la cité chère à Héra promise dès sa majorité au glorieux Sirius avaient, malgré leurs statuts sociaux, choisi une vie bien loin de la couronne et de l'aristocratie pour vivre une existence plus simple et moins contraignante pour une vie plus saine.
En effet, en période de paix, son père épousait le dur labeur de pêcheur dans les eaux claires mais instables d'Argos, la cité mère d'Héra, tandis que sa mère était l'une des grande prêtresse du temple d'Héra. Ils possédaient un bateau semblable à un trirème que Sirius avait construit de ses mains avec du bois de Dodone venu du sanctuaire du grand Zeus, se nommant le "Béllerophus", un navire majestueux qui voguait avec éclat à travers les flots en quête de pêche et de poissons.

Persée naquit dans une majestueuse masure, loin du palais, nichée sur les bords de l'océan qui bordait le royaume d'Argos d'une façon telle que la majesté de la cité reflétait avec magnificence sur les flots bleus créant un son harmonieux. Dès son plus jeune âge, le jeune garçon ne manqua de rien, il vécut avec l'amour immodéré de ses parents et avec les honneurs et mérites que lui apportés son rang, aussi appelait les privilèges du sang. Contrairement à ses cousins et cousines, il fréquentait les académies publics d'Argos et fut, très vite, amené à découvrir l'art de la pêche avec son père Sirius qui était un véritable héros dans la cité, notamment pour avoir défendu la cité mère contre une attaque violente des Perses venus aux pieds d'Argos alors qu'il n'était qu'une jeune soldat, les repoussant avec un effectif trois fois moindre que les orientaux, se servant des prisonniers comme guerriers pour repousser et vaincre leurs adversaires; et pour avoir vaincu les armées de Corinthe en guerre contre Argos alors qu'il était en tête d'une légion qui joua un rôle plus que décisif pour la victoire, cela lui valu d'ailleurs la main de la belle Galatea.

En autre, il apprit également à manier l'épée et le bouclier grâce à l'expérience et l'habilité du respectable et légendaire Sirius, son père qui commandant une des légions de l'armées d'Argolide dans le but d'en faire un grand guerrier comme le fut son père, pour lui faire honneur. Si un jour ses intérêts ou ceux de ses proches étaient menacés, il pourrait alors se défendre, lui et son honneur, en ces temps troubles ou le chaos, les guerres et les monstres ravageaient les territoires Grecs.
Espiègle, loyal, plein de vie et courageux, le jeune Persée était également un garçon fier. Son coeur et son âme étaient toujours empli de fierté et d'honneur quand il se rappelait à lui même, ou qu'on lui rappelait qu'il appartenait à la couronne d'Argos et qu'il était le fils d'une légende d'Argos. Tout cela était source de motivation si bien que dans tout les domaines il était très bon comme dans le milieu de la pêche ou de la chasse, parfois le meilleur comme dans les disciplines sportives et dans l'art du maniement de l'épée et du bouclier ou il écrasait même les soldats Argoliens, dont la légende Sirius qui était de loin le plus puissant malgré son âge même si il ne gagnait pas contre lui à tout les coups.

Lors de ses 16 ans, Persée fut convoqué par Galatea au temple d'Héra par soir de nuit chaude. Habillée en son rôle de prêtresse, cette dernière, sous l'influence positive des auspices de la reine des dieux Héra, apprit à Persée la vérité sur son enfance. C'est ainsi qu'il apprit l'existence de sa véritable mère, une figure centrale de Sparte et fille du grand héros Perseus: Gorgophoné. Galatea, qui n'était donc pas la véritable mère du jeune garçon, fut rejointe par Sirius, le père de Persée, et expliqua les conséquences de la situation qu'il vivait en ce moment même :

- Mon fils, environ deux ans avant de ma marier avec Galatea, j'entretenais une relation secrète avec Gorgophoné, fille du légendaire Perseus. Nous étions tout deux jeunes, inconscient, ne nous souciant pas des règles que nous imposaient nos statuts. Avec ou sans l'improbation des dieux, Gorgophone tomba enceinte de moi, mais notre relation était impossible, nos familles respectives nous avaient déjà liés à deux personnes différentes. C'est alors que d'un commun accord, l'enfant illégitime, toi mon fils, me fut confié, et il fut décidé qu'il serait élevé honorablement par moi et Galatea que j'appris à connaître et dont je tomba amoureux follement, le tout sous les augures voulus de la reine divine Héra. Gorgophone quitta Argos et partit rejoindre Sparte pour épouser l'homme à qui elle fut promise, grâce à cela la paix fut préservé entre nos royaumes et notre honneur fut sauvegardé.

Persée ne su comment réagir. Il ne réalisait pas vraiment encore ce qu'il venait d'apprendre. Il fut partagé entre un sentiment d'incompréhension, d'abandon et de douleur. Il ne comprenait pas pourquoi sa vrai mère, Gorgophone, n'avait jamais cherché à le recontacter, comme si il n'existait pas, cette pensée fut extrêmement blessante pour le jeune garçon, et même s'il venait d'apprendre qu'il était le petit fils d'un des plus grands héros Grecs. A ce moment précis, il n'aurait jamais voulu savoir cette vérité profonde qui le changerait à jamais. Sans dire un mot, abasourdi, il quitta le temple d'Héra avec des pensées qui assaillaient son coeur et son esprit.

C'est durant cette relation compliquée avec son père que se déclencha la guerre du monde Grec contre un peuple de barbare, des conquérants bestiaux et impitoyables venus des mers du nord, la ou la glace régnait en maître, avec unique but d'accroître leurs territoires au nom de leurs dieux. Dans leurs navires de bois et d'aciers en nombres démesurés, ils avaient comme unique ambition d'envahir le royaume Grec par les flots, Argos étant la première étape de cette fastueuse conquête d'un point de vu purement stratégique vu son placement sur les terres grecs. Si les barbares arrivaient à prendre la belle Argos, le monde grec serait alors en péril.

En tant qu'homme disposant de tout ses moyens, de ses qualités de marins accomplis et de son rang de noble, Sirius fut réquisitionné pour prendre le commandement de la légion, la célèbre légion Panoptès d'Argos. Persée lui, n'ayant pas encore de descendant, ne fut pas autorisé à aller combattre pour sa cité et cela malgré son ambition forte d'aller défendre sa cité. C'est d'ailleurs la qu'il vu son père, en tenue d'hoplite resplendissante avec sa cape rouge signe de son statut de chef des armées Argolides, embarquer dans un des cent trirèmes de la flotte, regardant avec amour et fierté sa petite famille qui le contemplait avant de disparaitre dans le large océanique. Père et fils se quittèrent fâcher, mais l'amour entre les deux hommes pouvaient se lire dans leurs yeux, c'est la qu'il comprit la bêtise de cette fâcherie, dans cette peur de ne plus jamais revoir son père sans lui avoir dis qu'il l'aimait malgré sa fierté hors norme. Secrètement, Persée s'équipa avec une vieille tenue d'Hoplite qu'il vola dans la vieille armurerie de Sirius, prenant la poussière depuis des années, puis il embarqua sur le dernier trirème quittant le port d'Argos, incognito, prêt à guerroyer.

La bataille maritime contre les guerriers venus des glaces fut terribles, le sang et les flammes recouvrèrent un océan qui engloutissait les nombreux navires et cadavres, pour le plus grand plaisir des requins qui, tels des vautours, nageaient vigoureusement près des navires. Les éperonnages éclataient de partout, les bruits des boucliers, des épées et des cris recouvraient eux le bruit des vagues. Les Argolides, qui bloquaient l'avancer des conquérants des glaces vêtus en peaux d'animaux vers les terres Grecs en grand nombres subissaient de nombreuses pertes malgré leurs courages. En surnombre, les vikings allaient sans aucun doute gagner cette guerre, mettant en danger le monde Grec. Conscient de la tournure catastrophique des évènements, le général Sirius et sa légion Panoptès comprit rapidement que si l'armada viking était si puissante et organisée, c'était à cause d'un homme, le meneur de l'assaut, un homme gigantesque à la barbe broussailleuse et à l'armure ressemblant à un ours. Sirius organisa donc une formation offensive, sacrifiant de nombreux trirèmes mais lui permettant d'amarrer le Drakkar du chef barbare. S'en suivi un combat rude et terrible, les hommes du vaillant Sirius se ruèrent sur le navire ennemi qui, armés de haches, réceptionnèrent les Argolides.

Après avoir défait de nombreux vikings, Persée suivait son père vêtu d'une armure brillante, d'un bouclier et d'une épée fabuleuse, toujours incognito, qui s’apprêtait à croiser le fer avec le chef barbare. Le combat fut terrible, Sirius donna du fil à retordre face au chef viking, mais ce dernier, doté d'une force animale, prit le dessus sur son adversaire. Sirius repoussa tant bien que mal les attaques du géant, mais perdit l'avantage lorsqu'un sous fifre du chef vint se mêler au combat. La hache du chef viking vint alors déchirer une armure en sang verticale de haut en bas, ce qui projeta Sirius contre la proue, étant hors de combat. Voyant cela, Persée se débarrassa de ses deux adversaires pour se ruer de colère contre l'homme ours. Ce dernier n'eut aucun mal à projeter avec facilité Persée qui vacilla rapidement sans inquiéter l'antagoniste. Blessé et désarmé, sans son casque, Persée se trouva près de son père agonisant de sa blessure grave qui reconnut son fils

- Père, ne mourez pas ! On a besoin de vous, par pitié ! dit il ne pleurant.

- M.. Mon f..fils, qu...e fais tu l... la ?... répondit Sirius, la bouche en sang, immobile. Regardant son épée et son bouclier, il rassembla ses forces pour dire ses derniers mots. - Saisis mon épée et mon bouclier mon fils, c'est un héritage de Gorgophone, qu'elle tient de son père Perseus lui-même, lui ayant servi à renvoyer le regard de Médusa et de lui trancher la tête... C'est ton héritage, son don qu'elle souhaitait t'offrir à t'es 18 ans, prends les et fais nous gagner cette guerre, ton sang est sacré mon f... .

Sur ces derniers mots, Sirius rejoignit le royaume d'Hadès pour le plus grand desespoir de Persée. C'est alors que le meneur viking s'approcha vers Persée pour lui apporter le coup de grâce, armant sa hache pour en finir. Mais alors qu'il s'apprêtait à frapper, la foudre venu du ciel noir vint frapper l'arme du guerrier ours qui dévia son coup, lui égratignant l'oeil gauche . Y voyant un signe de Zeus, Persée se saisit de l'épée et du bouclier légués par Gorgophoné puis se rua contre son gigantesque adversaire. Investi d'une force dont il n'avait jamais ressenti, baigné d'une lueur bleue, Persée détourna le coup de hache puis vint transpercer la tête de son adversaire de bas en haut, la lame ressortant par le crâne. Le seigneur des vikings tomba inerte, tombant dans l'ocean rouge de sang. Comme l'avait deviné son défunt père Sirius, la bataille tourna en faveur des Argolides qui prient le dessus sur des vikings dispersés sans tête pensante qui fuirent le champs de bataille maritime vers le nord. Argos venait de gagner la guerre.
Quelques semaines plus tard, Persée revint héroïquement par delà les rives, considéré comme un véritable héros pour avoir protégé les côtes maritimes d'Argos lui et les soldats du royaume, accueillis à l'instar de Léonidas et des 300 spartiates comme des sauveurs héroiques, ayant mis ces barbares vêtus de peaux d'ours et de loups en déroutes alors qu'ils n'étaient que 1 contre 5.

Sirius eut le droit à des funérailles digne d'un véritable demi dieu au sein de la cité. Persée à 16 ans lui devint le successeur de son père, un héros d'Argos qui devint le responsable de la légion Panoptès, et commandant en chef des armées d'Argos qui s'était une nouvelle fois illustrée fièrement. Son passée fut rapidement révélé, lui qui était le fils de Gorgophoné et petit fils de Persée, comme ce miracle lié pour certains à une intervention divine venu de Zeus selon les soldats témoin de la scène qui lui sauva la vie, lui laissant seulement une vilaine cicatrise sur le visage, il passait pour un élu de Zeus et d'Héra. Sa vie changea, étant considéré et même invité aux banquets royaux d'Argos, lui qui faisait parti de la famille royal à présent. Son destin semblait tout tracé, il était voué à devenir l'un des plus généraux de la cité chère à Héra.
Persée eut même l'agréable surprise de recevoir une lettre secrète de sa véritable mère, Gorgophoné, qui le félicitait de ses exploits. Elle lui promettait également de se rencontrer un jour, quand le temps serait venu et qu'elle l'aimait. Le jeune garçon était au ange, lui qui avait apprit que sa mère avait toujours veillé sur son fils, que ce soit par des biens et des pensées.

Mais son véritable destin s'embrassa le jour ou il fut convoqué par Galatea au temple d'Héra. Cette dernière avait un message des éphores des dieux pour le jeune garçon qu'elle chérissait comme son propre fils. Il devait rejoindre Olympie et se rendre au temple de Zeus pour y rencontrer son destin. Persée fut enthousiasmé à la réception de cette nouvelle, lui qui vouait un culte sans borne à Zeus depuis qu'il avait apprit ses véritables origines et depuis que sa foudre l'avait sauvé de ce chef viking, il en était intimement persuadé. Après avoir reçu l'abrobation de son roi, le seigneur d'Argos, Persée prit la route vers Olympie. Il savait que les appelés en ces lieux mythiques étaient rares, seuls les élus l'étaient. Il voulait que sa mère Gorgophoné, son père Sirius et Argos soient fiers de lui, il voulait aussi faire honneur à son grand-père Persée, pourfendeur de la terrifiante Médusa au regard pétrifiant, de qui il tenait son épée et son bouclier. Ainsi naquit Persée, le futur ange de Zeus.
Image

Revenir vers « [BG] Les Anges de Zeus »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité