Obelix : Un Avenir incertain

Présentation des forces rebelles qui regroupent l'ensemble des renégats.

Modérateur : Maîtres de jeu

Avatar de l’utilisateur
Sov3liss
Guerrier Mythique
Messages : 3595
Inscription : sam. janv. 02, 2016 8:09 pm

Obelix : Un Avenir incertain

Messagepar Sov3liss » mer. août 30, 2017 9:11 pm

Image

Pour une meilleur entrée en matière et de lecture, veuillez cliquer sur ce lien #1
:arrow: https://www.youtube.com/watch?v=LML6SoNE7xE&list=RDLML6SoNE7xE&t=45

Image
En souvenir de sa femme défunte.

Image Les origines

Obelix naît dans la grande cité d’Athènes au sein d'une famille de paysan qui labourait des champs pour l'exportation sur plusieurs milliers d’hectares afin de servir les contrées voisines en blé et plusieurs variété de légumes pour les soldats se trouvant sur le champs de bataille sur les bordures de la Grêce. Cette famille n'avait aucune attache ou de blason pouvant les représenter.. Le petit Obelix aida ses parents du mieux qu'il le pouvait pour que la récolte soit toujours prête dans les temps. Il était accompagné d'une dizaines d'ouvrier travaillant pour son père qui s'occupaient eux aussi de découper le bétail ou d'extraire le lait. Athènes était une cité dédié à la déesse Athéna et possédait un énorme temple qui lui était dédié pour les villageois qui priaient la déesse de manière journalière. Les gens pouvaient profiter d'une chaleur de quarante degrés accompagné par une légère brise d'air ainsi que de longue étendue de pelouse et plaine rocailleuse sur-plombant un grand marché où on pouvait trouver des tailleurs de pierre, des graveurs, des potiers, des esclavagiste, des pêcheurs, des forgerons, des maréchal ferrant, des vanniers plus un vaste choix de vases de céramique et matériaux précieux. C'est à cet endroit que le père d'Obelix achetait des esclaves pour labourer ses champs et s'occuper de ses animaux. Les esclaves était logée dans une écurie où ils pouvaient se reposer à même la paille et était nourris chaque jour par la bonne cuisine de la mère de famille qui aimait tant s’ouvrer aux fourneaux. Le jeune rebelle n'avait alors que 7 ans. Le marché se déroulait chaque matin sur la grand place de la cité où le père du jeune rebelle se rendait chaque fois pour y vendre sa récolte fraîchement cueilli ramenant énormément de voyageur dans l'acropole. Obelix aimait beaucoup passé du temps avec son père pour l'aider à ramener tout les bagages au centre d’Athènes se situant en contre-bas du grand temple dédié à Athéna. Bien que l'acropole accueillait beaucoup d'adeptes et de croyants en son sein, Obelix lui ne croyait en rien.. Il trouvait que les gens de la cité étaient similaire aux moutons que son père s'occupait dans ses champs. Il trouva même les gens quelques fois idiot en écoutant ce qu'ils disaient devant l'autel du temple où il allait assez souvent pour mépriser les personnes qui s'y rendaient en leur jetant des cailloux ou de grosse pierre qu'il ramassait près des bâtiments en ruines. Il se retrouva souvent coursé par ses victimes jusqu'à ce que ce dernier réussisse à les semer à travers les ruelles et bâtiments en ruine grâce à sa petite taille. Petit, Obelix pouvait se faufiler un peu partout sans trop de mal ce qui lui était utile pour le vol à la tire. Même si ses parents ne lui avait jamais appris cette discipline, Obelix se retrouva assez souvent seul et voué à lui-même.

Image Une nouvelle voie

Depuis cette époque, 15 ans était passé et Obelix avait grandit et même trouvé une fille de son village qu'il aimait depuis qu'il était tout petit. Il se maria à Athènes et aida toujours son père à la ferme où il avait acheter quelques terrain pour pouvoir avoir son propre gagne pain. C'est sous une entente mutuelle que le père et le fils labouraient, creusaient, cueillirent, semaient leurs divers champs tout en s'occupant du bétail pour l'exportation et embellir le grand marché de différentes herbes et blés. Cette activité permettait à la famille de vivre décemment sans manquer de rien avec les nombreuses demandes de blé que les divers armées commandaient sans cesse en direct de la Sicile pour tenir les sièges durant leur guerre. Le père d'Obelix mourus paisiblement de vieillesse suivi par sa mère la même année lui laissant tout l'héritage de la ferme et de ses terrains. Obelix continua l'activité pendant de nombreuse années avec sa femme avant qu'elle ne soit touché par la maladie où il décida de rester à ses cotés et trouver un moyen de la sauver. Il choisi de prier le dieu de la mort afin de ne pas prendre son âme et de lui laisser une chance de vivre. Obelix se rendit à l'autel tout les jours pour prier Hadès, le sombre monarque afin de gagne son indulgence envers sa femme qu'il voulait tant voir vivre encore à ses cotés jusqu'à ce qu'ils deviennent vieux et eurent des enfants pour leur laisser l'héritage de la famille avec toujours plus de terrain et d'exportation de blé provenant d'Athènes pour recouvrir toutes les légions grecques sur les côtes rebelles. Un jour, Obelix eut l'idée d'offrir son âme en échange de celle de sa femme pour la laisser vivre, ce qui fit miraculeusement accepté sans aucune autres explication, mais le sombre monarque avait tout l'air d'avoir accepté sa requête. Obelix tomba raide sur le sol et dans ce qu'il ressemblait à un songe, Obelix était debout devant une entrée de grotte qui brillait d'un blanc éclatant accompagné du noir absolu sur le coté.. On ne voyait que cette grande entrée de grotte. Obelix s'avança alors pour y entrée et une fois à l'intérieur, un Spectre était là.. Il l'attendait.. Comme si quelqu'un lui avait dit qu'Obelix allait arrivé incessamment sous peu. Il suivi le spectre et lui demanda : "Vais-je rencontrer le seigneur des enfers ?" Le Spectre ne répondit pas à la question posée par Obelix préférant continuer son chemin jusqu'au lieu dit où il allait émettre un marché avec le mari en détresse afin de sauver sa bien aimé.

Image Une Attente imprévue

Obelix arriva au bout de la grotte laissant entrevoir une vallée avec un grand fleuve où coulaient les âmes s'acheminant vers le royaume des enfers. Il ne pouvait aller plus loin jusqu'à ce que cette condition sois accepté ! Le spectre venait de lui soumettre la vision qu'Hadès avait pour sauver la femme de ce pauvre malheureux fermier. *En offrant ton âme, tu rejoindras l'armée des enfers. Ta femme sera sauvé, mais tu ne pourras plus jamais la voir* Obelix accepta la requête du spectre et une âme s’échappa du fleuve pour regagner sa main sous une forme de boule de lumineuse. Le spectre l'écrasa dans sa main et ajouta *Elle est maintenant en parfaite santé !* Obelix suivi le spectre jusqu'au royaume où il rencontra un entraîneur de combat rapproché. Il fallait voir de quoi était capable la nouvelle recrue. Cependant, grâce à son corps trapu, Obelix avait l'air d'un expert en lutte où il gagnait des épreuves de force jusqu'à que l'un d'eux utilise ce qu'on appelle le cosmos faisant plier les deux genoux du fermer au sol se soumettant entièrement à son assaillant. Hélas, malgré qu'il avait une force plutôt sur-humaine grâce aux différents travaux qu'il faisait à la ferme depuis tout petit, Obelix ne parvenait pas à devenir plus fort et libérer son cosmos.. Un vieux Sage du monde des enfers se nommant Panoramus prit la patience d'enseigner l'art de l'esprit et la maîtrise de sa vitalité pour le former au cosmos tout en apprenant à le maîtriser. Chaque jours, Obelix allait voir ce vieil homme à la longue barbe blanche et étudiait l'art et les racines du cosmos en s’intéressant même à ses origines. Obelix s'inspirait des étoiles pour faire appel à son pouvoir intérieur et développer ses sens. Obelix arriva à lancer plusieurs boules de cosmos comme une arme où ceux-ci pouvait détruire des cibles diverses étant souvent des rochers ou des cibles mouvante tel que des oiseaux, des animaux ou même pour pouvoir cueillir un fruit accroché en hauteur dans un arbre.. Obelix n'était pas très puissant, mais il apprenant tout d'abord avec le vieil homme la base de la maîtrise. Le problème pour Obelix, c'est que son cosmos devenait de plus en plus puissant avec le temps, mais ce dernier avait du mal à maîtriser son cosmos qui augmentait sans cesse ne connaissant visiblement pas de limite. En effet, la nouvelle recrue pouvait exploser son cosmos d'une vitesse effroyable ayant même du mal à la contenir dans son propre corps. Le vieil homme avait fait pour un instant oublié à Obelix l'idée de penser à sa femme.. Mais lorsque l'entraînement fut terminé et qu'Obelix avait tout pour devenir un spectre, celui-ci profita de s'échapper après plusieurs mois d'observation et d’hésitation afin de trouver une fail, un moment propice pour pouvoir s’échapper du monde des enfers incognito. Ce petit chanceux avait réussi à sorti du nékyomantéion sans trop de mal pour se retrouver à l'entrée de la grotte où il avait rencontré le spectre qui lui avait fait un marché. Démuni de son armure de cuir et vêtu tel un paysan, il vit devant lui un fier combattant des mers..

Image Une rencontre pacifique

Le marina regarda Obelix qui avait une allure de paysan sortir d'une grotte dans son corps en vie après ce qui semblait être un rêve.. Ce dernier sorti en courant et s'arrêta lorsqu'il tomba nez à nez face au guerrier des mers. Aucun mots fut partagé entres les deux partis. Ces derniers reprirent leur chemin chacun de leur coté permettant au rebelle de pouvoir retrouver sa femme assez rapidement. Le marina s'approcha de la mer et petit à petit il disparu dans l'eau qui était son domaine tel un amphibien qui plongerait dans les profondeurs.. Obelix avait du mal à en croire ses yeux.. Serait-ce un rêve semblait-il penser, mais lorsqu'il palpa son corps, il se rendit bien compte qu'il était de nouveau dans son corps et qu'il n'était pas en train de rêvasser. Il venait de faire un parjure en fuyant le Nékyomantéion, ce dernier était maintenant vu comme un déserteur qui serait probablement pourchasser dans le monde des hommes. Après plusieurs jours de fuite, Obelix rentra chez lui où il retrouva sa femme en vie, il l'a pris dans ses bras pour l'embrasser quand soudain, le cœur de sa femme s'arrêta de battre laissant la pauvre victime inerte. Obelix tenait un corps sans vie dans les bras, son âme venait de lui être arraché en guise de conséquence pour son acte de trahison envers le sombre monarque. Le Seigneur des ténèbres avait selon Obelix enlevé la vie de sa femme pour le punir de sa fuite et ainsi d'avoir rompu le pacte envers la divinité et l'être humain. Obelix vécu par la suite à la ferme, mais ne faisait plus rien, il perdit de la clientèle, jusqu'au jour où il décida de se reprendre en main après quelques années pour engager de la main d'oeuvre. Le travail manquait à Athènes et beaucoup de partisan voulaient travailler pour pouvoir apporter tout ce que leur famille avait besoin. Obelix engagea en tout douze ouvriers qui étaient nourris et payé avec un vingt-quatrième de la récolte et un galon d'or l'année. Cette sommes permettant à une famille de vivre décemment pendant une année et de s'offrir quelques mobilier ou vêtements selon leur souhait. Obelix engagea par la suite des bouchers expérimenté vu l'augmentation des bénéfices. Il laissa par la suite tout ses biens a sa belle famille, les terres, la ferme et les logements que ses parents avaient pu obtenir à travers le temps. Plusieurs actes de propriétés ont été remis à la belle sœur ainsi que la clé de la trésorerie. L'activité familiale allait perpétré sachant bien qu'Obelix pouvait revenir quand il le souhaitait si un jour l'idée lui reviendrait de vivre à la ferme et de reprendre le bien familiale en partenariat avec sa belle sœur. Le rebelle laissa derrière lui ses souvenirs et toutes accroche pour mieux partir assouvir sa soif de vengeance.

Image Une vengeance éternel

Après avoir eu de la main d'oeuvre pour l'entreprise familial, Obelix prépara sa vengeance envers les spectres pour cet acte qui semblait odieux pour le nouveau rebelle. Il fit appel à la sœur de sa femme défunte pour reprendre l'activité et continuer la vente en exportation. Celle-ci accepta aussi tôt. Aider de son mari et de se deux enfants pour occuper la gestion du commerce et aider la main d'oeuvre déjà sur place. La totalité des biens étaient offert à sa belle famille pour leur donner une vie active et à la fois décente en guise de pardon pour la perte de la sœur perdue dans les ténèbres. Obelix voulait trouver une solution pour la sauver de nouveau, c'était forcément possible puisqu'il avait vu les âmes dans le fleuve.. Mais ne savait pas du tout comment sauver sa défunte femme. Il voua une vengeance éternel envers les spectres et jura de faire payer cette désolante perte par le sang ! Obelix était prêt à s'entraîner pour devenir encore plus fort et croiser le fer avec n'importe quelle personne qui lui ferait obstacle. Il suivit les conseils donné par Panoramus et continua son entraînement seul en devenant toujours plus fort les jours suivant. Le rebelle fit couler le sang et vouer ses actes à le divinité Arès à travers des combats à mort pour suivre une voie plus sombre qui lui serait bien utile pour l'achèvement de sa vengeance quel que peu monstrueuse envers Hadès. Cela était inacceptable pour le rebelle sanglant. "J'anéantirai le moindre spectre que je verrai. Je vais leur faire payer la mort de ma femme !" Obelix prit un bateau pour gagner les terres rebelles et s'installa dans une petite maison de pierre au pied d'une grande colinne où il siégea durant tout un temps avant de prendre la route à la rencontre directe de ses nouveaux ennemis.. Obelix qui était auparavant un homme doux et gentil était devenu désormais complètement le contraire ne laissant aucune chance aux personnes qui lui barraient la route ! Il n'était néanmoins pas dépourvu de morale, il ne tuait que par obligation pour sauver sa propre vie.. En effet, Obelix voulait accomplir sa vengeance avant de rejoindre sa défunte femme dans le monde des morts. Il savait qu'il serait une âme damnée et qu'il ne retrouvera peut-être pas sa femme dans l'au delà.. Mais vengeance sera faite et c'est tout ce qui comptait ! Ainsi s'achèvait l'aventure d'Obelix qui alla à la rencontre des gens pour enquêter sur les spectres et leurs habitudes de placement. Devenu fou de rage, il en perdit la raison tant la vengeance hantais son esprit. Il ressemblait désormais plus à un barbare fou qu'un guerrier fier et noble.

Image
Image
Dernière édition par Sov3liss le mer. oct. 04, 2017 6:30 pm, édité 10 fois.
Image Formateur Spectrale - Corsaire du Nékyomantéion
Avatar de l’utilisateur
Sov3liss
Guerrier Mythique
Messages : 3595
Inscription : sam. janv. 02, 2016 8:09 pm

Re: Obelix : Un Avenir incertain

Messagepar Sov3liss » dim. sept. 24, 2017 5:28 am

Image
Le sanctuaire de Delphes.

Pour une meilleur entrée en matière et de lecture, veuillez cliquer sur ce lien #2
:arrow: https://www.youtube.com/watch?v=zFhw2slWG-Q

Image La vengeance de Déité

Un être ressemblant plus à un singe qu'à un humain était venu à la rencontre d'Obelix sur les terres rebelles. Celui-ci avait tout l'air d'avoir observé le rebelle depuis quelques temps et voyant bien que ce dernier voguait sans réel but, il en profita alors pour surprendre le rebelle auprès d'un marais. Une voix venant de nul part se fut entendre dans la tête même d'Obelix, cet être étrange usait de la télépathie pour communiquer avec le rebelle. **Salut mon cher, ne te tracasse donc pas, tu entend juste ma pensée dans ta tête, je ne peux me faire comprendre autrement, mais si tu pouvais te retourner, tu pourras alors me voir, car je suis juste derrière toi !** Obelix se retourna et faisait face à un animal des plus étranges.. Celui-ci ressemblait à un singe, mais habillé comme n'importe qu'elle autres être humain. Le rebelle s'adressa alors à lui pour connaître la raison de sa visite envers sa personne. "Je ne suis pas sûr que tu comprennes ce que je dis, mais que fais-tu là logé dans mon dos ? Es-tu là pour m'affronter dans un duel ? Quelqu'un t'aurai envoyé pour me combattre ?" Ne connaissant pas les raisons qui poussait cet animal à s'adresser à lui, Obelix arma son bâton devant lui en prenant une position défensif, mais c'était sans compter sur le faite que cet être des plus étranges était très agile et disparu en un instant sans crier gare. **Non mon cher, je suis l'Homme de Pildown et je ne te cherche pas querelles voyons, mais je vois dans tes yeux que tu recherches une aventure, peut-être même un nouveau but à suivre laissant oublier tes soucis qui se lisent comme un livre ouvert dans ta pauvre caboche**. Obelix posa son bâton contre un arbre et était maintenant prêt à en savoir plus sur la venue de ce macaque télépathe. "Je ne sais quoi dire, mais si tu as besoin de mes services, exprimes-toi afin que je sache quel est le but de ta visite en ces lieux.." Le singe lui expliqua qu'il était un messager de Déité et que cette dernière avait besoin des services d'un rebelle pour assouvir une vengeance par rapport au faite qu'elle s'était faite attaquer par des guerriers divins lorsqu'elle accouchait d'un nouveau né. Il était désormais temps pour elle de rendre la monnaie de la pièce aux traîtres qui avaient profité de sa faiblesse pour l'attaquer ! Obelix ne savait pas trop comment il pouvait mener à bien une telle mission et se renseigna alors auprès de son interlocuteur sur la façon dont il pouvait se montrer utile pour cela. Le singe télépathe lui confia alors la mission de Déité en lui expliquant qu'il devait contrôler un géant élémentaire. Ce géant serait alors sous ses ordre pour anéantir les traîtres sans même que le rebelle n'ait besoin de les confronter directement... **il va falloir que tu te rendes à divers endroit où se trouvent les traîtres, mais ne t'en fait pas, je vais ouvrir un portail pour te rendre dans ces lieux dit directement, sans que tu ais besoin de te déplacer pour y arriver. Tu arriveras directement à leur proximité et tu verras à ce moment là, un amat de terre et de roche se dresser devant toi prêt à suivre les ordres que tu lui donneras pour mener à bien cette mission. Es-tu prêt à suivre cette nouvelle quête qui t'es confié ?** Après avoir pris connaissance de ce qu'on attendait de lui, Obelix accepta cette nouvelle mission, car il avait entendu dire que parmi les traîtres se logeaient quelques spectres. Il pouvait alors faire une pierre deux coups et assouvir sa vengeance en même temps que celle de Déité dont il ignorait encore tout à son sujet. Arrivé devant le premier des traîtres, c'est sans surprise qu'il vit un spectre du nom de Rune au loin et comme l'avait dit le singe bavard, un amat de terre et de roche s'éleva vers le ciel laissant place à un géant golem prêt à en découdre avec ce dernier. Cependant, c'est avec grande surprise, qu'Obelix avait sous-estimé les capacités de ce spectre qui vint à bout sans trop de mal du géant de pierre créant un énorme éboulement. Dépourvu de toute capacité à combattre, le rebelle dû prendre la fuite assez vite avant que Rune s'aperçoive de sa présence, car il était lui aussi recherché pour traîtrise envers la divinité Hadès en ayant fuit du nékyomantéion manquant clairement de clairvoyance sur les projets de cette divinité envers lui. Le singe apparu alors dans sa course effrénée lui demandant des comptes. Après avoir expliqué que le golem n'avait pu rien faire contre Rune, le singe ouvra de nouveau un portail conduisant Obelix au mont Olympe où un nouveau traître était présent, mais cette fois-ci, ce traître était un chevalier dont il ignorait son nom. Le même événement que précédemment se produisit et c'était cette fois-ci un amat de roche et d'air forma un nouveau géant élémentaire prêt à en découdre lui aussi.

Image Une rencontre avec un Ange

Après qu'Obelix ait suivi son chemin au gré du vent, un ange vint à sa rencontre pour lui proposer une alliance avec ses troupes afin de faire face au marina et chevalier qui voulaient reprendre un certain Kraken. Obelix étonné du discours que tenait l'ange et voulant en savoir plus sur ce qu'on attendait de lui, accepta le marché en échange de quelques pièces d'or lui permettant de s'acheter une armure de cuir et quelques armes. Vêtu comme un paysan et équipé d'un bâton depuis sont départ du cap Tenare, il fallait bien pour se jeune rebelle un peu d'or pour pouvoir avoir un équipement digne de ce nom. Il prit alors le chemin indiqué par l'ange pour aller dans une armurerie où il y avait un vaste choix d'armure et d'armes. En comptant ses quelques pièces, il se rendit bien compte que l'ange avait été bien généreux avec lui et que par ce geste, il pouvait enfin servir à quelques choses sans devoir continuer à sionner les routes à la recherche de spectre.. Il avait juré de faire payer aux spectres la mort de sa femme afin de mieux toucher Hadès et ainsi pouvoir prendre sa revanche sur les événements passé. Une fois équipé de tout ses nouveaux biens, il prit la route vers le sanctuaire de Delphes où il vit pas mal d'Ange, mais aussi.. pas mal de Spectre. Ce que l'ange ne lui avait pas dit. Surement parce qu'il s'était renseigner sur l'histoire d'Obelix avant de venir à sa rencontre. Le rebelle devait s'allier avec les spectre et les anges afin de vaincre la vague d'ennemi voulant reprendre le sanctuaire sous leur couleur au nom de leur divinité respective. Obelix se plaça très loin des rangs spectre, d'une parce qu'il ne voulait pas avoir affaire avec eux et de deux, pour pouvoir tenir la promesse qu'il avait fait tantôt à l'ange en tentant de garder la cité sous la gouverne de Zeus. Jamais auparavant, Obelix avait eu autant d'importance au niveau des dieux.. Etant jeune, il se foutait royalement des divinités, ne croyant même pas à leur existence. En effet, il pensait que les hommes de son village cherchaient juste un être supérieur inexistant afin de se donner bonne conscience sur les mauvais événement qu'ils pouvaient vivre à travers le temps. C'est pour quoi, qu'obelix ennuyait les personnes priant devant l'autel en leur jetant des pierres.. Il les trouvait tellement idiot à se mettre à genoux devant une table et quelques bougies pour finir à parler tout seul comme si leur être supérieur les écoutait. Mais son jugement avait déjà changé bien avant l'arrivée de l'ange.. Son entrée dans le monde des enfers, la résurrection de sa femme pour enfin voir un homme vêtu d'une armure d'écaille s'enfuir sous les eaux lorsqu'il s'était échappée des enfers, lui avait déjà donné quelques indices sur leur existence. Le rebelle était dans un nouveau monde. Un monde dont il ignorait encore tout et une nouvelle voie bien plus grande que sa simple vie passé en tant que fermier. Chaque chose qui lui arrivait lui fit repenser à sa tendre femme.. Alors quand il vu les anges, il avait dans l'espérance de pouvoir la retrouver parmi-eux, mais malheureusement pour lui, ce ne fut pas le cas ! Il serra les dents et fixa les spectres qui avait déjà pris place en rang au loin pour enfin se placer lui-même dans les rangs des anges. "Je promets garder ma position et ne pas laisser passer un seul marina ou chevalier dans la cité".

Image Le guerrier des flots

Ayant pris place pour défendre la cité, plusieurs marinas et chevaliers s'étaient présenté aux portes du sanctuaire de Delphes afin de se confronter aux armées adverses qu'étaient les anges et les spectres. Avec l'entraînement qu'il avait pu suivre au nékyomantéion grâce au vieux sage, Obelix avait une certaine maîtrise de son cosmos qui lui permettait de pouvoir faire face à ses assaillants. Les adversaires avaient engagé plusieurs troupe défendant la cité, mais personne ne vint faire face au rebelle.. Du moins pas tout de suite. Le début des hostilités avait pourtant débuté sur deux front qu'était l'escalier central gardé par les spectres menant devant un petit temple et l'escalier sud qui était quant à lui, garder uniquement par des anges. Le rebelle serra les dents et commençait à s'impatienter.. Il voulait combattre et tester ses nouvelles armes fraîchement acheté à l'armurerie grâce au messager qui était venu l'invité à cette nouvelle guerre sainte. C'était la première guerre qu'Obelix pu vivre en tant que guerrier divin même s'il n'en était pas uns, les anges avaient besoin de lui pour les aider à repousser la menace. Soudain, alors que le rebelle regardait les combats s'envenimer aux quatre coins du sanctuaire, un marina s'approcha de lui. Enfin, un adversaire était venu à sa rencontre prêt à en découdre, mais c'était avec grande surprise que le rebelle reconnu le visage de son futur assaillant. En effet, il avait pu voir ce visage dans le passé, mais il avait du mal à se souvenir de l'endroit exacte où il avait pu voir se marina. Perdu dans ses pensées, il ne prit pas attention à l'assaut fait par le marina, mais par chance ou plutôt par réflexe, le rebelle arriva a esquiver le coup porté sans trop de mal avant de demander le nom de son adversaire. "Je t'ai déjà vu quelques part marina.. Quel est ton nom ?". Le marina n'était pas bien méchant, il était même plutôt sympathique, lui qui suivait les ordres de son général sans pourtant avoir l'envie de contribuer à cette bataille. Une discussion prit par entres les deux parti sur leur provenance et leurs envie dans ce bas monde. "Ulrich.. Ce nom ne me dit rien, mais je crois me souvenir du lieu où j'ai pu te rencontrer.. Te souviens-tu d'un paysan sortir de la grotte du cap Tenare ? Car ça me revient et je sais maintenant où je t'ai rencontré. tu t'enfuyais sous les flots tel un amphibien vers le sanctuaire sous-marin de Poséidon". Obelix pu voir sur le visage du marina qu'il avait raison.. Ulrich l'avait reconnu à coup sûr ! Aucun d'eux n'avait réellement envie de se battre, mais les ordres devaient être suivi à la lettre et par manque de chance, les deux individu dû s'affronter sans retenir leur coup pour le bien de la cause. Restait-il un espoir ? Le combat débutait et les deux guerriers pourtant bien différent jaugeait leur propre force en échangeant des coups plus meurtrier les uns que les autres. La guerre était désormais complète, la poussière montait peu à peu au dessus des terres donnant du mal aux guerriers sur les lieux de voir ce qu'il se passait réellement. Personne ne pouvait dire qui avait le dessus sur l'autre tellement cette poussière forma une brume épaisse donnant même du mal à respirer pour certain d'entres-eux. Ulrich et Obelix se battait sans relâche semblant vouloir se prouver quelques choses l'un à l'autre, mais le rebelle ne devait pas faillir à sa parole, car il avait fait une promesse à son instance en jurant que personne ne le ferait tomber. C'était aussi un plaisir pour le rebelle de combattre un fier guerrier des mers rencontré auparavant, il devait se prouver qu'il était à la hauteur de ce qu'on attendait de lui.

Image Le combat des sages

Le combat entres le rebelle et le marina s'achevait, les deux partis pensait avoir raison de l'autre, mais ce duel fut plus tendu que l’espérance d'une quelconque victoire. Aucun des deux ne pouvaient prendre le dessus sur l'autre. Chacun avait l'impression de connaître son adversaire comme s'ils s'étaient déjà rencontré et croisé le fer plusieurs fois. Le cosmos du rebelle était intense alors que la position du marina figurait une défense parfaite et sans fail. Le rebelle ne savait plus quoi tenter envers Ulrich pour anéantir ses espérance, il était vraiment fort et bien entraîné. L'assaillant de Poséidon avait une technique parfaite tel un mur qu'on ne pouvait transpercer. Jamais auparavant, Obelix dû se concentrer pour grandir sa puissance cosmique à un tel point. Son cosmos était tellement haut et en même temps pratiquement égale à son adversaire qu'il connu pour la première fois le septième sens. Ce nouveau dons permettait au rebelle de maîtriser sa grande puissance alors qu'il avait beaucoup de mal à y parvenir auparavant. Différentes techniques d'attaques étaient lancée par les deux individus et aussi tôt esquiver. "Tu es très fort marina, mais sache que j'ai fait une promesse et quel que soit ta force, je ne peux trahir la confiance que les anges ont placé en moi.. Tu ne foulera pas l'herbe de la cité ! Ton chemin s'arrête ici, j'espère que ma compagnie ne te dérange pas trop". Suite à ses paroles, le combat s'acheva sans relâche digne des grands maîtres de guerre, mais le rebelle avait encore quelques tours à jouer dont lui seul avait le secret. Obelix frappa du pied au sol afin de lancée de la poussière dans les yeux de son assaillant et c'est une fois que son adversaire fut aveuglé, qu'il profita de l'instant pour lui infliger un coup de poing chargé de cosmos en plein sternum laissant le marina à bout de souffle. Le rebelle avait enfin profité d'un moment d’inattention d'Ulrich pour lui infliger un coup qui fut mouche. Cependant, le rebelle ne voulu pas terminer le combat de cette façon et attendit un instant que son adversaire reprenne ses positions pour continuer ce combat mythique. C'était maintenant au tours du marina qui profita lui aussi de la complaisance du rebelle pour lui mettre un coup inattendu. Obelix avait compris que c'était tout à fait légitime de la part de son adversaire d'avoir lui aussi profité d'une fail pour pouvoir frapper. Ce n'était que le revers de la médaille. "Outch.. Je vois que tu profites toi aussi des coups bas, ce n'est pas mal du tout, nous ne sommes pas très éloigné l'un de l'autre au final, nous nous ressemblons quelques peu dans nos actes". Même s'il était adversaire par leur origines et par leur voies complètement différente, les deux assaillants se respectaient, chacun avait gagné le respect de l'autre créant un semblant d'amitié. Le combat s'acheva sans donner la victoire sur l'un où l'autre, ils avaient tout deux donné tout ce qu'il avait, mais aucun d'eux n'avait pu prendre le dessus sur l'autre. La guerre s'achevait, les marinas et chevaliers avaient réussi à percer la défense de l'escalier central défendu par les spectres et le pont nord garder par les anges.. Le Kraken venait d'être récupéré par ceux-ci une fois qu'ils étaient parvenu au temple pour revendiquer leur victoire. L'armée des anges avait perdu cette guerre, mais Obelix n'avait pas quitté sa position depuis le début. Il serra la main du marina et lui jura une nouvelle rencontre prochainement dans d'autres conditions pour s'affronter une nouvelle fois. Plus rien ne servait au rebelle de rester sur ses positions, le guerre s'était achevé laissant pas mal de dégât sur les bâtiments du sanctuaire de Delphes. Le paysage était vraiment désolant, les guerriers divins avaient tout donné pour venir à bout de leur adversaire créant pas mal de débordement et de destruction.

Image Un nouvel espoir

Suite à la guerre qui fut énormément de dégât, l'Oracle d'Apollon se nommant Latromantis invitait tout les guerriers divins à le rencontrer dans le temple dédié à sa divinité. Arrivée sur place, les guerriers saluaient l'oracle chacun à leur tours par signe de respect, mais ne comprenaient pas pourquoi ils devaient tous se réunir dans ces lieux. Surtout pour Obelix qui n'avait techniquement rien à voir avec ces désastres et encore moins envers l'une ou l'autre divinité. Seul l'or qui lui fut offert permis d'acheter sa fidélité pour faire face à la menace qui incombait les anges durant cette guerre dans le beau sanctuaire qu'était Delphes. Malheureusement, beau à l'origine, mais désolant après le passage des guerriers divins dans une guerre plus que sanglante. Obelix se présenta tout de même au temple par curiosité afin de savoir ce que l'Oracle attendait de l'assistance. L'Oracle d'Apollon demanda aux guerriers divins de pouvoir réparer les dégâts qu'ils ont pu faire durant cette grande bataille détruisant plusieurs bâtiments et laissant l'arbre de Daphnée sans verdure à cause des actes fait durant la guerre. Toute cette animosité avait détruit les racine de ce sanctuaire et il fallait désormais réparer les dégâts. Pour ce faire, chaque guerriers devaient s'allier entres-eux pour mener à bien une nouvelle mission qui permettrait à l'arbre de Daphnée de pouvoir regagner sa verdure d'antan. Cependant, Obelix ne voulait surtout pas s'allier avec des spectres pour réparer les dégâts subit dans le sanctuaire. C'est avec un grand manque de respect qu'il tourna le dos à l'Oracle prenant le chemin de la sortie. L'Oracle ne voyant pas cet acte d'un bon œil, émit une pression cosmique tellement forte, qu'Obelix était forcé de s'agenouiller au sol lui demandant de faire preuve de respect envers un être divin. Le rebelle n'eut le choix de se faire pardonner pour son actes odieux afin de prendre le chemin le plus rapidement possible. Il était désormais temps pour lui d'obtenir la dernière moitié de ses gains en se rendant de lui-même à Olympie. Obelix dépensa quelques pièce d'or pour faire une traversé en bateau lui prenant plusieurs jours pour arrivé au lieu dit. C'est une fois arrivé sur place qu'il se rendit au temple où il rencontra un Oracle du nom de Pelorios attendant son arrivé une bourse à la main. Bien que la guerre avait été perdue, le rebelle avait contribué à repousser la menace jusqu'au bout sans même se plaindre. Obelix était devenu rebelle en ayant été trompé par Hadès qui avait profité de son malheurs pour retourner le couteau dans la plaie. Il était désormais temps pour le rebelle de se rendre une nouvelle fois au cap Tenare pour faire face à un groupe de spectre afin de les anéantir. Il ne jurait que par cette vengeance même s'il devait en venir à se sacrifier pour y parvenir. Dans cette vie ou dans l'autre, il serait amené à retrouver sa femme n'importe où ou elle aurait pu se trouver. Une chose était certaine pour lui, c'est que le seul lieu où il pouvait la retrouver était dans le monde des enfers enfuie dans le fleuve d'Achéron. Obelix n'avait pas peur de la mort, il l’appelait comme un désir charnel afin de retrouver sa tendre femme dans une nouvelle vie. Rien ne comptait plus pour lui que son épouse avec laquelle il n'eut pas assez de temps pour partager l'amour inconditionnel qu'il lui portait. C'était son seul but, la seule voie à suivre, la mort et rien d'autres. Mais avant d'en arriver là, il devait se venger d'Hadès et des ses servants pour que plus jamais un homme ait le cœur brisé comme il avait pu l'avoir lorsqu'il tenait sa femme une dernière fois dans ses bras avant que son cœur cesse de battre. Il gardait autours de son cou un médaillon et un morceau de sa robe qu'il avait attaché autours du biceps en souvenir de l'amour qui lui avait porté durant son vivant.

Image
ImageImage
Image Formateur Spectrale - Corsaire du Nékyomantéion
Avatar de l’utilisateur
Sov3liss
Guerrier Mythique
Messages : 3595
Inscription : sam. janv. 02, 2016 8:09 pm

Re: Obelix : Un Avenir incertain

Messagepar Sov3liss » mer. oct. 04, 2017 3:16 pm

Image
Les Jeux Olympique d'Athènes.

Pour une meilleur entrée en matière, veuillez cliquer sur ce lien #3
:arrow: https://www.youtube.com/watch?v=OLVtqVxZgYI&list=RDOLVtqVxZgYI&t=113

Image Les Jeux Olympique

Obelix qui était en route pour le Cap-Tenare vit à quelques pas, un crieur de rue qui annonçait l'ouverture prochaine des jeux Olympique et que les inscriptions devaient se faire sur place. Malheureusement il fallait vite s'y rendre, car évidemment les places étaient cher et n'étaient pas pour tout le monde. Le rebelle informé de cela, se rendit le plus vite possible au lieu dit afin de pouvoir participer à ces jeux. C'était incroyable qu'une telle opportunité lui était offerte.. Lui qui n'était pas plus qu'un fermier allait pouvoir échanger des estocs avec les plus grand combattants de la Grèce. Il partit au galop sans plus attendre jusqu'à quitter la route pour couper court dans les fourrées. Arrivé sur place, il se rendit aux portes où se trouvaient, six hommes s'occupant de diriger les spectateurs vers leurs sièges pendant que d'autres gardiens s'occupaient des combattants. la sélection allait débuter et il fallait sans tarder qu'Obelix arrive dans les temps. A l'aide de son corps trapu et son look quelque peu barbare, notre homme n'eut aucun mal à être sélectionné et participer ainsi aux jeux les plus prestigieux de la Grèce.. Une bonne façon de montrer ses exploits à Hadès sous forme de promesse de vengeance prochaine. Le rebelle devait désormais former un groupe de quatre guerriers pour faire équipe afin de se confronter aux autres groupes présent eux-aussi. Dans la foule se trouvaient des anges, des marinas, des chevaliers et malheureusement pour Obelix, il y avait aussi quelques spectres. Etant en infériorité numérique et sachant bien que tuer un adversaire durant les jeux Olympique était sujet à la disqualification du tournoi, Obelix préféra prendre un casque pouvant ainsi cacher son visage. "Ils sont partout, je n'ai même pas besoin de me rendre au Cap Ténare pour les trouver, ils sont juste devant moi.. Malheureusement il ne sont qu'une poignée et ce n'est pas l'endroit pour assouvir une vengeance personnel, mais tôt ou tard, je les aurais ces charognard et j'apporterai douleur et tristesse à leur divinité des plus minable au sein de l'Olympe. Ma dame sera vengé et ma quête s'arrêtera là pour que je puisse enfin la retrouver et couvrir ses frêles épaules de mes bras musclés". Aucun spectre ne figurait dans son groupe, ce qui fut une chance pour le rebelle, car il pouvait les confronter dans l’arène sans même devoir dévoiler son identité. Alors que des hommes couraient torche en mains pour annoncer le début des hostilités en allumant la flamme commémorative de cette événement, les combattants devaient quant à eux se rendre dans l'une des deux arènes qui leur était proposé. Certain devait se rendre dans l'arène de roche demeurant assez sombre et humide et les autres devaient se rendre dans l'arène de feu. Un endroit où les guerriers peinaient pour respirer leur annihilant petit à petit leur endurance. Les combattants qui se soumettaient ou se retrouvaient en dehors du cercle de feu étaient éliminé. Le groupe d'Obelix qu'on appelait communément le deuxième groupe devait se confronter au premier groupe où était logé Nilton le général des enfers et Orcros qui était quant à lui gardien du fleuve d'Achéron. Un Spectre qu'Obelix connait bien puisque c'est lui-même qu'il avait pu rencontrer dans la grotte la première fois ou il y avait été. Le sang du rebelle commençait à bouillonner et avait hâte que le début de la rencontre soit faite à l'aide du gong. Malgré que le rebelle savait très bien qu'il fallait mesurer ses gestes, il n'avait pas pour autant l'intention de retenir sa puissance face à ces vermines spectre plutôt crapuleuse.

Image Les premiers échanges

Le début des hostilités étaient lancées et il fallait maintenant confronter un des adversaires présent dans l’arène. Le rebelle esquiva le chemin qu'empruntait Nilton pour ne pas l'affronter de front, mais une chance pour Obelix, il fut pris par revers par hippolyte du deuxième groupe profitant au rebelle de pouvoir affronter sa propre victime qui n'était autre que le vaillant spectre rencontré plutôt du nom d'Orcros. Le rebelle ne laissa aucune chance au spectre et se jeta sur lui tel un fauve sur une biche afin de lui rompre le cou. Orcros réussi à se dégager de cette lutte et concentra son cosmos afin de contre-attaquer. Obelix fit de même et hurla dans l’arène tel un possédé augmentant considérablement son cosmos qui surpassait sans trop de mal celui de la vermine qui lui faisait face. Les échanges se fit coup par coup avec pas mal d'esquive et de blocage des deux partis, mais peu à peu, le rebelle reprit tout doucement le dessus sur le spectre due à son énorme puissance et son corps massif amenant le spectre à poser genoux à terre. Obelix leva le bras droit afin de lui porter le coup de grâce quand soudain, Orcros prit son bras pour le basculer par dessus son épaule après lui avoir fait une technique aveuglante. Obelix se retrouva à terre à coté du Spectre frottant ses yeux pour y voir plus clair. Forte heureusement, Orcros était à bout de souffle et avait du mal à se relever. Cette technique d'aveuglement lui permettait de pouvoir reprendre son souffle sur le temps où le rebelle retrouva son sens de la vue. Malgré que pour tout le monde Orcros avait une opportunité inouïe d'achever Obelix qui était alors à sa merci, les deux guerriers qui s'était tester durant cette rencontre, compris tout deux que le cosmos pouvait aisément amplifier les autres sens lorsque l'un d'eux était perdu instantanément. Ce qui était humainement impossible dans un délai aussi court. Les spectateurs commençaient à déblatérer moqueries et insultes appelant le Spectre, Orcros le clément ! Une fois la vue retrouvée, Obelix se remis en position et ne laissa pas le temps au spectre de se relever pour lui porter une charge qui plaqua le spectre à même le sol. Le rebelle n'en avait pas encore fini avec sa victime, il voulait profité de cette instant de râle et d'agonie pour apporter encore plus de coup à son adversaire tout en le maintenant en vie. Obelix comprit que le spectre n'était qu'un pion parmi tant d'autres posé sur l’échiquier d'Hadès pouvant préparer une quelconque stratégie minable envers ses ennemis. Ce tournoi n'en était pas réellement un pour le rebelle, ces jeux olympique était une aubaine pour cet héros qui pouvait débuter sa vengeance. Cet alors que le spectre se remis debout et fit face au rebelle d'un air provocateur semblant vouloir dire qu'Obelix ne pouvait pas l'avoir. Le rebelle ne l'entendit pas de cet oreille et commença à porter des coups cosmique à la fois fort et dévastateur sur sa pauvre victime qui ne pouvait plus rien tenter, le bruit que provoquait la foule résonnait dans toute la cité et c'est au moment où Obelix vit le spectre demeurer sans réaction qu'il stoppa son enchaînement de coup aussi meurtrier qu'impressionnant. Le spectre était maintenant inerte au sol et fut amené soutenu par trois personnes à l'infirmerie pour qu'il puisse aller se reposer et se faire soigner par le corps médical étant sur place pour l’événement.

Image Un duel époustouflant

C'était maintenant au tours du cinquième groupe d'affronter le deuxième ayant déjà pris de l'ampleur en tant que favori par la foule suite aux premiers échanges déjà effectué par les guerriers. Le nouvel adversaire du rebelle n'était autre qu'un marina avec lesquelles, il pu avoir de bon contacts dans le passé grâce au guerrier des flots, Ulrich. Obelix s'avança avec enthousiasme vers son prochain adversaire marina. Le début des hostilités fut bien différent du premier, car les deux hommes se présentèrent tours à tours avant d’entamer leur duel épique. Astinos qui était l'adversaire du rebelle était des plus à craindre, il était l'un des plus expérimente au combat faisant de lui un être admirable, mais à la fois crains. Il fallait pour le rebelle qui reste sur ses gardes et tenir la distance devant ce genre d'individu. Heureusement la corpulence d'Obelix profitait à ce dernier dans les échanges de lutte ou pour bloquer une quelconque attaque qu'on pouvait lui porter au court des différents combats. Mais était-ce assez pour repousser Astinos et le maintenir à l'écart ? Le rebelle ne perdit pas plus de temps à la réflexion et explosa son cosmos du mieux qu'il le pouvait laissant une aura de couleur pourpre se napper sur le sol de l'arène semblant former des vagues de plus en plus forte due à l'augmentation exponentielle de ce dernier qui commençait peu à peu à se mélanger avec le cosmos du marina. Le combat ne se fut pas seulement entres les deux hommes, mais aussi par leur cosmos qui semblait vouloir prendre le dessus sur l'autre. Tantôt le cosmos devenait lumineux, tantôt il devenait sombre jusqu'à ce que le cosmos d'Obelix engloba l'ensemble du cosmos adverse pour ne laisser qu'une nappe pourpre laissant un présage plutôt défavorable à sa nouvelle victime. Le marina ne fit pas pour autant impressionné et une aura blanche et très lumineuse commençait à s'intensifier autours de son corps lui donnant comme une sorte de bouclier sur son corps. Vêtu seulement d'habit ordinaire et d'épaulière ou seulement d'un casque pour certain, les guerriers n'avait aucune défense envers les coups qui leur étaient porté. Seul le cosmos et la maîtrise du guerrier pouvait esquiver les attaques. Sans cela, il était facile pour un guerrier d'anéantir un homme n'ayant pas développé assez ses dons. Alors que le rebelle était maintenant à son paroxysme, il s’abattit tel un ours sur le marina lui portant des coups par millier, mais aucun d'eux ne semblait faire effet sur Astinos. Celui-ci profitait d'une technique parfaite pouvant absorbé les coups portés sans même devoir bouger. Cette technique bien que surprenante avait aussi la fâcheuse tendance d'éblouir Obelix par son blanc éclatant qui ruisselait autours du corps de son assaillant. C'était maintenant au tours du marina d'agir et pour ce faire, face à tel adversaire qu'était le rebelle, il ne fallait évidemment l'achever sans même prendre de gants. Astinos fit plusieurs techniques qui entaillaient l'espace, laissant une traînée blanche derrière elle, apportant plusieurs entailles sur le corps même du rebelle sans que le marina ait eux besoin de le toucher directement. Encore confiant, Obelix se remit debout tant bien que mal immaculé de sang avant d'être achevé une bonne fois pour toute par une technique similaire, mais plus puissante. Le rebelle se retrouva une nouvelle fois entaillé, mutilé sur son corps alors que le marina se trouvait à quelques mètres de sa pauvre victime. Le corps médical venu rapidement sur place pour assister Obelix en dehors de l'arène.. Il avait perdu le deuxième tours face au cinquième groupe.

Image Une brebis égarée

Le prochain tours allait commencé et c'était maintenant une spectresse qui se présenta devant le rebelle. Ce qui semblait des plus étranges, c'est que cette dernière donnait vraiment l'impression d'être perdu. On pouvait dire en la voyant qu'elle se demandait où elle était tombé et où elle pouvait bien se retrouver.. Obelix s'approcha de la spectresse assez calme, car sa prestance faisait doucement sourire le rebelle qui se demandait si cette femme était réellement son adversaire.. Alors que Selinia continua de chercher son chemin, Obelix ouvra les hostilités en sautant sur son adversaire tel un tigre sur sa proie ne laissant aucune chance de contre en ce début d'affrontement. Après l'avoir plaqué au sol, il la releva à l'aide d'une seule main et repris ses positions faisant un signe de la main laissant comprendre à sa victime d'attaquer à son tours. Selinia s'était mise à se concentrer fortement suite au coup bas qu'elle venait de recevoir de la part du rebelle. Une brise d'air se fit ressentir suivi pas une sorte de torrent soufflant le sable environnant plus la cosmos de la spectresse augmentait. Obelix fit de même et c'était maintenant à son tours de se préparer pour réceptionner la futur attaque de son adversaire. Le mélange des deux cosmos produisait des étincelles, mais le rebelle avait clairement le dessus en terme de puissance cosmique. Le rebelle esquiva les coups de son adversaire sans trop de mal, c'était presque instinctif, mais les coups adverses était tellement lent qu'Obelix pouvait très bien cibler les lacunes des attaques qui lui étaient portées. Malgré tout, la spectresse ne lâcha rien de son hargne et reprit ses concentrations afin d'augmenter sa puissance et ainsi infliger des attaques plus dévastatrice.. Obelix écarta l'attaque du revers de sa main et s’essaya sur le sable attendant une véritable attaque qui pourrait éventuellement parvenir à devoir se mouvoir pour s’écarter de sa position actuelle. Énervée par l'air supérieur du rebelle, la spectresse se décida enfin de mener une attaque plus sérieuse. Elle commença à enchaîner plusieurs coups physique à l'aide de ses points où elle s'était plutôt concentrer son cosmos pour donner plus d'impact à ses coups portées. Cette stratégie avait l'air de fonctionner sur le rebelle qui dû se lever et encaisser quelques coups de poings dans le buffet avant d'en bloquer quelques-uns. Plus la spectresse attaquait le rebelle, plus ses coups augmentaient laissant du mal à Obelix de prévenir les attaques fatale de celle qui ne l'était pas. En effet, l'illusion était une méthode qu'utilisait Selinia pour vaincre ses ennemis. Malheureusement la vitesse de cette dernière donna du mal au rebelle qui était cette fois-ci complètement soumis par une petite femme à l'air fragile. Avait-il sous estimé son adversaire parce qu'elle était une femme ? En tout cas, Obelix n'aimait pas du tout l'apparence de la spectresse qui pour lui l'a trouvait encore plus moche que le clan dont elle faisait partie. Obelix en avait pratiquement de la tristesse de voir une femme frêle, pouvant même surprendre par sa technique servir une divinité qui n'en avait que faire de sa personne. Il était évident que la spectresse avait ses raisons pour avoir suivi cette voix, mais Obelix avait du mal à en comprendre le sens. Le rebelle réussi à éviter plusieurs coups malgré qu'il n'arriver plus à cibler les attaquer et parvint à en bloquer qui lui permis de stopper l'assaut de Selinia. Obelix frappe la spectresse d'un revers de la main dont Selinia ne s'attendait pas du tout à recevoir. Le rebelle chargea très brutalement Selinia sur son épaule avant de l'écraser à même le sol de tout son poids.

Image Un duel fraternel

Obelix porta un casque cachant son visage depuis le début du tournoi pour ne pas se faire reconnaître par d'éventuel spectre, mais la corpulence de ce dernier ne trompa pas son nouvel adversaire qui était nul autre que son frère ennemi Ulrich. Ce dernier prononça le nom d'Obelix en arrivant dans l'arène afin de la saluer. Obelix salua Ulrich à son tours et se mit en position pour faire une nouvel fois face au marina rencontré dernière au sanctuaire de Delphes dans les rangs ennemis. Malgré leurs différences, pas mal de chose les liais, non pas seulement Thrace qui était la nouvelle demeure du rebelle, mais aussi les échanges qu'ils avaient pu se faire à plusieurs reprise en peu de temps. Les deux hommes ne se connaissaient pourtant pas plus que ça, mais quelque chose arrivait tout de même à les garder en confiance l'un envers l'autres. Le duel débuta par une série de coups de poings infligé par Ulrich entourée d'une aura cosmique des plus agressive. Ce dernier ayant perdu le dernier duel à Delphes avait maintenant quelque chose à se prouver. Il fallait qu'il montre au rebelle de quoi était fait un marina. Le combat fit rage et aucun des deux ne laissait un instant de répit à l'autre, les coups partaient si rapidement que les spectateurs en avaient de mal à suivre ce qu'il se produisait réellement durant cet affrontement. Un coup en haut, un coup en bas, une esquive à gauche suivi d'une parade à droite et d'une contre attaque bien portée.. Voilà comment se déroulait le combat entres le marina et le rebelle depuis leurs premiers échanges. Ulrich frappa le sol à l'aide de son poings chargé de cosmos qui produisit une sorte d'explosion au sol faisant voler la terre vers le ciel et faisant perdre tout sens d'équilibre à Obelix qui chuta au sol tel un boulet roulant sur lui-même. "Je vois que tu as progressé depuis notre dernière rencontre, quelle est cette tactique étrange, mais si efficace que tu utilises contre-moi ?" Le marina lui expliqua durant le duel qu'il pu profiter de l'enseignement de son maître pour parfaire sa technique au combat en frappant plusieurs fois la victime économisant ainsi son endurance.. Ce que contrairement à Ulrich, le rebelle avait beaucoup de mal à faire. Obelix se retrouva vite épuisé par les échanges et la vitesse du marina qui ne cessait de bouger par-ci, par-là sans jamais s'arrêter un instant. Il en devenait pratiquement impossible pour le rebelle de parvenir à toucher le marina continuant à se mouvoir et esquiver les coups qui lui était porté. Obelix commença doucement à s'impatienter et en avoir marre de la tournure que prenais ce combat. Purement en désavantage tactique, Obelix n'avait plus le choix que de lâcher toute sa puissance en une seule fois. Le vieillard du Nékyomantéion lui avait pourtant autrefois conseillé de ne pas utiliser cette méthode, car il pouvait en garder de grave séquelle. Même si Obelix ne l'avait encore jamais fait auparavant, il fallait qu'il mette à exécution sa stratégie. Accomplissant son devoir, le cosmos du rebelle forma une gigantesque sphère laissant une énergie cosmique s'enflammer autours du corps du rebelle laissant un mauvais présage au marina qui comprit que la fin était plus proche. Obelix disparu soudainement pour réapparaître son poings enfuie dans l'abdomen de sa victime le laissant recracher un jet de sang atterrissant sur le sable fin de l'arène. Ulrich se retrouva les deux genoux au sol peinant à reprendre sa respiration. De se coté Obelix chuta sur le seul de fatigue après avoir épuisé tout ce qui lui restait d’énergie pour pouvoir vaincre son frère ennemi. Le corps médical s'était amené sur les lieux afin d'embarquer les deux hommes semblant être épuisé après cette divertissante rencontre donnant pas mal de rebondissement aux spectateurs qui en avait tous bien eux pour leur bourse ficelée.

Image Le prestige final

Ayant cumulé des points sur les rencontres précédente, deux groupes avait eu la promesse d'aller en final. Obelix n'arrivait pas à en croire ses yeux.. Lui qui pour sa première participation dans une discipline sportive avait l'honneur de tenir une place de choix suivant son beau parcours. Les combattants se rassemblaient tous auprès d'un organisateur qui donnait suite aux jeux olympique en citant les nouvelles règles en court pour cette grande finale. Chacun des deux groupes restant devait s'affronter en un contre un dans une grande arène muré où se trouvaient quelques bassins et statue en l'honneur d'Ulysse. Le spectacle était surprenant, la foule hurlait d'impatience pour le signe de départ donnant lieux à un combat acharnée entres les deux groupes en lise. Obelix devait retrouver Astinos pour ce dernier combat.. Il fallu que le rebelle se prépare mentalement avant de l'affronter, car il s'agissait de l'unique combattant à lui avoir fait poser genoux à terre. Tous se mettaient en place tenant une posture défensif avant le signale donné par l'organisateur qui une fois donné à laissé place un combat général des plus épiques vu jusqu'à l'or dans les organisations des jeux. Obelix salua Astinos en lui souhaitant un bon combat avant de prendre les devants et exploser son cosmos comme il ne l'avait pas encore fait durant les rencontres précédente. Son cosmos brûla d'un rouge éclatant laissant des arcs noir se former à travers sa puissance qui laissa son adversaire bouché-bée devant un tel spectacle.. Comment aurait-il pu savoir qu'Obelix avait caché son jeu ? .. Astinos explosa à son tours son cosmos sans demi-mesure, mélangeant l'aura dorée du marina et l'aura rouge du rebelle qui semblait se repousser sans cesse, comme si l'une voulait avaler l'autre. Le cosmos des deux assaillants était tellement grande que les personnes aux alentours avaient l'impression de peser plusieurs tonnes. Les combats en court étaient tellement fabuleux et fort en divertissement que les spectateurs en restèrent bouche-bée et immobile sans qu'il en ait eux le choix. Obelix profita de son potentiel pour pouvoir finir le combat une bonne fois pour toute, ce qu'il fait en portant une attaque cosmique dévastatrice sur Astinos laissant des traces de brûlure sur les parois qui entourant le zone de combat. Obelix avait pu parvenir à prendre sa revanche sur Astinos qui avait gagné contre lui quelques jours auparavant ! Les cornes se fit entendre dans toute l'enceinte pour annoncer la fin des jeux Olympique. La final était terminé et le groupe d'Obelix termina à la deuxième place n'étant le seul vainqueur de ce dernier tours face à l'autre groupe. Les organisateurs ont appelé les trois premiers groupe afin de leur remettre à chacun les récompenses en guise de l'honneur et du courage dont ils ont pu faire preuve tout au long des Jeux-olympique. Les finalistes passèrent une rambarde avec un arc en plein cintre où ils pouvaient voir plusieurs armures toutes scintillante qui leur étaient présenté en arc de cercle l'une à coté des autres. Le troisième groupe laissèrent donc la place au deux premiers qui étaient appelé chacun leur tour par le grand organisateur. "Mh, un peu de calme s'il vous plait ! Je vais vous appeler un par un afin de vous remettre vos récompenses à chacun de vous. Place au troisième groupe !" Le troisième groupe furent récompensé et quittèrent la zone rapidement accompagné de deux gardes vers la sortie de l'enceinte. Ce fut ensuite au tours du deuxième groupe à être récompensé. "Obelix ! Reçoit en guise de récompense l'armure du Lotus." Obelix prit la box qui comportait son armure et s'écarta afin de laisser place à Galford qui était le premier appelé du premier groupe. C'est après avoir chacun reçu sa propre récompense, que les guerriers se dirigèrent vers la sortie pour retourner chacun à leur occupation respective. Obelix resta seul quelques instant et tira sur le manche de sa box afin de revêtir l'armure du Lotus. L'armure ayant un coloris neutre, devint rouge au fur et à mesure du temps qu'obelix la portait sur lui. Accablé par se spectacle, le rebelle enleva son armure et reprit la box sur son dos pour s'en aller au cap ténare, l'entrée des enfers avec son cadeau fraîchement recueilli tel un trésor à protéger. Il fit une marque de respect envers Astinos qui parti de son coté avant que le rebelle embarque seul dans une embarcation de fortune pour une traversé de plusieurs jours avant d'arriver à l'endroit voulu. "Félicitation à Astinos, malgré notre combat, tu as pu profiter de la victoire des tiens pour te tenir à la première place de ces jeux Olympiques. Je suis un peu déçu du résultat, mais je me conforte en me disant que je pourrai aller plus loin la prochaine fois ! Bon retour à la maison."
C'est ainsi que se terminèrent les jeux olympique et que pour la première fois de son existence, Obelix sorti finaliste d'un grand tournoi.

Image
ImageImage
Dernière édition par Sov3liss le ven. nov. 24, 2017 10:11 pm, édité 2 fois.
Image Formateur Spectrale - Corsaire du Nékyomantéion
Avatar de l’utilisateur
Sov3liss
Guerrier Mythique
Messages : 3595
Inscription : sam. janv. 02, 2016 8:09 pm

Re: Obelix : Un Avenir incertain

Messagepar Sov3liss » ven. nov. 24, 2017 10:07 pm

Image
La guerre des lithiques.

Pour une meilleur entrée en matière et de lecture, veuillez cliquer sur ce lien #4
:arrow: https://www.youtube.com/watch?v=FT8nG9hv168

Image Recueillement

Obelix qui avait fraîchement obtenu l'armure du Lotus rouge en arrivant en final des jeux-olympiques, était parti se recueillir dans un temple afin de partager quelques instant avec sa femme qu'il faisait vivre à travers sa mémoire et son cœur en ne cessant d'abandonner le souvenir de leur amour fusionnel. Après quelques jours de prière et de larme alors que le rebelle dormait au pied de l'autel, il fut jeté hors du temple par la milice. Ayant son cœur déchiré, il ne voyait aucune offence de par ce geste et salua les gardes avant de s'en aller sans demander son reste.. Les cinq hommes regardaient le rebelle s'en aller et prirent position devant le temple afin de chasser les vagabonds qui cherchaient un endroit pour se couvrir du froid. C'est ainsi que fut vu Obelix lorsqu'il avait été aperçu par ces derniers.. Le lotus rouge, voulait juste honorer la mémoire de sa tendre femme défunte et remercia le ciel d'avoir encore le courage et l'envie de vivre. Il avait toujours le désir de se venger des spectres et surtout d'Hadès qui l'avait trompé, mais cela faisait partie du passé et Obelix oublia peu à peu cette idée de confrontation avec le dieu de la mort lui-même. Il savait que tôt ou tard, il retrouverait son épouse dans ce monde ou dans l'autre, mais son absence était trop pesante pour le rebelle qui derrière un grand corps robuste et musclé, cachait un cœur et des sentiments encore plus grand. Le lotus rouge parti au port d’Athènes et donna quelques pièces de cuivre au capitaine d'un navire pour pouvoir faire une traversée jusqu'au terres rebelles espérant ainsi se trouver un endroit tranquille pour se reposer et laver les démons qui l'habitaient. Soudain, sans crier gare, un portail s'ouvrit devant Obelix qui n'eut d'autres choix que de le traverser. Une fois passé de l'autre coté, le rebelle arriva sur une plage qui ressemblait à première vue au Cap Sounion. Arrivé sur place, car il était bien arrivé à cet endroit là, vit un combat acharné entres un spectre et un marina semblant vouloir s’entre tuer. Ne voulant pas prendre parti ni pour l'un ni pour l'autre, il se fraya un chemin entres les rochers afin de ne pas se faire voir par les deux individus qui étaient de toute façon bien trop occupé pour faire attention à autre chose qu'à leur duel. Alors que Obelix s'enfonça dans la cité sans que personne ne l'interpelle, il vit un petit groupe de rebelle accompagné d'un homme à la chevelure dorée ou plutôt blond dans une coin reculé et discret. Il s'approcha du groupe, car il y avait une femme du nom de Shamkat qu'il avait pu croiser autrefois. Le jeune garçon à la chevelure dorée tenait un discours assez clair sur la prochaine mission de l'assistance. Cependant, le rebelle senti une présence non-loin de lui, comme si quelqu'un regardait par dessus son épaule.. Cette étrange sensation lui fut poser une question à l'adolescent.. "Je t'ai écouté parler un instant et je devine que tu es un nouveau messager de Déité.. Mais où se trouve l'homme de Pildow ?" Il ne fallu pas très longtemps, le temps d'un instant pour que Pildow fasse son apparition. Peut-être que la sensation de se sentir constamment observé ainsi que le portail qui s'est ouvert soudainement devant lui venait d'une et unique personne, l'homme de Pildow avec lequel il s'était lié d'amitié après leur premier échange dirigeant le rebelle sur sa première mission. Alors que ce dernier termina son dialogue, il donna à chaque rebelle, une pierre où était graver des symboles, des runes permettant aux adeptes de Déité de pouvoir se déplacer plus facilement en ouvrant un portail afin de se rendre à un endroit voulu. Plus particulièrement dans chaque cité divine rassemblant les guerriers de chaque divinité. Obelix observa son ami, il avait besoin de se confier à quelqu'un. "Tu as vu juste, j'avais mes pensées ailleurs Pildow, mais cette nouvelle mission tombe à pique.. J'ai besoin de penser à autre chose et d'ailleurs, il faudra qu'on prenne une fois le temps de discuter un peu dans le but de mieux se connaître et que je puisse en même temps en savoir plus sur la divinité que tu suis aveuglément. Obelix pressa la pierre donné plutôt par l'homme singe et se concentra sur l'endroit même où il voulait se rendre.. A vrai dire, il le pensait tellement fort que toute l'assistance pouvait deviner sa destination sans même qu'il ait besoin de dire quoi que ce soit.. L'endroit où le rebelle se rendit aussi tôt après ouvert son premier portail était les enfers.. Les autres cités divine ne l'intéressait pas vraiment en cet instant, seul la vengeance était le maître mot du rebelle lui permettant en quelques sortes de pouvoir laver la tromperie qu'il avait pu subir dans le passé avant même qu'il devienne l'homme qu'il était aujourd'hui.

Image Mort & désolation

Arrivé à l'entrée des enfers, le rebelle emprunta le long chemin menant au cœur même de la cité.. C'est suivant une aptitude hors du commun et une parfaite connaissance des lieux pour pouvoir s'aventurer sans danger jusque là, mais Obelix ne me manquait pas d'audace et encore moins de courage. Une clarté parmi la grande obscurité permis au lotus rouge de voir le bout du "tunnel" avant d'arriver à la rencontre de deux Spectres qui ne savaient visiblement pas ce qu'il allait leur arriver. Obelix esquiva un sourire et fit aussi-tôt appel à Cambrien pour l'un et Ordovicien pour l'autre.. Curieux de voir ce que pouvait donner un tel pouvoir offert de la part de la Déesse Déité. Cambrien fit face à Selinia et c'est à l'aide de pouvoir télépathique qu'il parvient à maintenir la spectresse sous son emprise l'a gardant immobile durant le temps qu'il s'en approchait. De son coté, Ordovicien faisait face à un Spectre voulant simplement faire son job.. Cependant les deux élémentaires n'étaient pas là pour rire et c'est ce qu'ils firent comprendre à ces deux gardiens des enfers en menant un premier assaut fracassant démontrant toute la puissance qu'ils avaient en-eux ! Obelix dicta les ordres à l'un et l'autre afin de les aider sur leur positionnement, ce qui réussi avec brio pour Ordovicien qui contrôla entièrement la zone de combat renfermant le pauvre spectre prisonnier de son sort ! L'élémentaire interrompu l'un après l'autre, tout les sens d'Orcros le laissant dans un état végétatif sur les braises encore chaude de la zone de combat. Ordovicien prit ensuite place au coté d'Obelix attendant un ordre quelconque pour se mouvoir. Cambrien avait quant à lui plus de mal contre son adversaire qui dans un élan de courage, explosa son cosmos à son paroxysme avant de trancher son adversaire en deux sur un éclat de lumière le laissant sur sa fin. Le lotus rouge n'en croyait pas ses yeux et vit son élémentaire Cambrien en lambeau au pied de la Spectresse épuisée qui s'écroula de tout son long sur le sol. Le lotus rouge devait désormais fuir au plus vite afin de ne pas être aperçu par la malice des enfers avant qui pourrait compromettre les agissements du rebelle envers eux.. Obelix savait très bien que la plupart des spectres étaient parti en mission sur les terres rebelles pour combattre Anzou et ses comparses. Le rebelle pouvait ainsi être plus tranquille pour manœuvrer dans l'ombre et préparer un plan d'attaque. L'élémentaire vaincu disparu sous une pluie d'étoile cosmique montant vers le ciel. Il était temps pour Obelix et son allié de s'en aller à l'aide de la pierre de Rune donné plutôt par l'homme de Piltdown afin de faire gagner du temps aux sans dieux sur le voyage et ainsi semer le chaos au quatre coins de la Grèce antique. Le lotus prit la pierre dans sa main droite et avait juste à penser au lieu où il voulait se rendre pour y arriver à l'aide d'un portail qui s'ouvrait juste devant lui. C'est par cette manœuvre fort pratique que le rebelle alla donner un peu d'activité aux marinas dans le sanctuaire sous-marin. Le Cap Sounion allait pouvoir profiter d'une visite surprise qui n'en était pas vraiment une au vue de la cause que le rebelle servait. Il fallait bien dire qu'à cet instant, un seul nom lui venait en tête.. Ce nom n'était nul autre que le marina de Poséidon Astinos de Tirésias qui avait gagner les jeux Olympiques sous sa barbe.. Arrivée sur les lieux, Obelix du Lotus vit une grande ligne défensive devant le temple et un marina devant chaque pilier soutenant les Océans.. Même s'il se trouvait très loin et qu'on ne pouvait pas tout bien distingué, il fallait bien le penser pour cause du nombre qu'ils étaient en cet instant plutôt chaotique.. Il semblait que les marinas de Poséidon aient été prévenu de la menace qui pesait sur eux tout comme les autres clans d'ailleurs, mais Obelix ignorait encore qu'ils avaient été mis au parfum aussi vite..

Image Le Prince des océans

.... Astinos et Ektalion vs Obelix et Ordovicien

Image L'étreinte des chevaliers

.... Aegnor et Mablung vs Devonien et Carbonifer

Image L'Ombre qui précède la mort

.... Lugano vs Obelix

Image Mort d'Esprit

.... L'homme de Piltdown

Image Exécution & Rébellion

.... Shamkat vs Obelix

Image Une rencontre effrayante

.... L'homme de Piltdown/Pierre

Image
ImageImageImage
Image Formateur Spectrale - Corsaire du Nékyomantéion

Revenir vers « [BG] Les Rebelles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités