[VALIDE]BG de Étana.

Présentation de la Protectrice de la Terre et de ses Chevaliers.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles d'Athéna

Avatar de l’utilisateur
Étana
Guerrier
Messages : 199
Inscription : ven. mars 19, 2010 10:55 pm

[VALIDE]BG de Étana.

Messagepar Étana » dim. mai 02, 2010 5:36 pm

Image
C'est l'histoire d'un enfant qui court seul dans une ville en flamme. Il ne connait pas son nom. Il a perdu son âme. Il est épuisé d'avoir trop pleuré. Blessé, il suit la lumière du soleil couchant. Il se rappelle les bras chaleureux et immenses de ses parents.
La loi des hommes lui a fait perdre ses chemins.
Il devrait se soigner mais peu l'importe. Il continue.
Le ciel s'obscurcit.

Des mots, rien que des mots...

Il passe devant une pierre sur laquelle il apprenait à se battre.
C'est autour de ces ruines, dans les ruelles sombres maintenant, qu'il espère trouver ce qu'il cherche finalement : l'amour. Mais de cet amour, on lui a privé.

Dans la nuit apaisante, les étoiles semblent le blottir d'un souvenir amer. Il a décidé de ne plus laisser son cœur gémir.

Des mots... Toujours les mêmes mots qui sonnent faux à ses oreilles...

Pourquoi court-il ?
Il se dit :

- Où sont ceux qui porte mon sang ? De quel côté part le soleil puissant, quand vient la nuit ?



L'histoire de cet enfant commence avec un rêve ou un message, quand les étoiles le protégeaient, la nuit, alors que son cœur lui amenait des larmes.

On lui a dit ces mots, que ses parents ne voulaient plus de lui, qu'il était orphelin.

La nuit, dans la ville de Kish, il pleurait. Il voulait comprendre.
Alors qu'il était en plein sommeil, il vit la guerre, le sang et des morts. Il couru dans son rêve et arriva devant un bâtiment. Le soleil apporta ses rayons à l'intérieur. Il entra et vit un landau avec un homme et une femme à coté. Soudain, la porte s'ouvre violemment et un soldat entre. L'homme se retourne brusquement,. Le soldat lance une attaque sombre qui fait basculer l'homme contre le mur où le sang se met à naître. Il se prépare ensuite à envoyer une nouvelle attaque pour finir son adversaire, mais la femme s'interpose. Elle et l'homme sont envoyés au-delà du mur qui s'effondre. Le soldat est rappelé par le chef de son armée avant de pourvoir vérifier si le couple est bien morts. Il ne s'aperçoit pas de la présence du bébé et s'en va.
L'enfant s'avance en rêve vers le landau et reconnait le petit médaillon qu'il porte toujours au cou... Le soldat ne pouvait pas voir le bébé à cause d'une statue d'Athéna qui le cachait.
Il sort de la maison et regarde le soleil qui semble lui montrer autre chose. L'armée du soldat s'engouffre sous la terre et il comprend qu'il s'agit de spectres. Une lance jetée au sol fait se recouvrir la terre où les spectres se sont engouffrés. Après quoi, il voit la statue d'Athéna qui reprend sa lance.
Il se réveille... Image
Alors, il comprend le rêve. C'est à la fois un souvenir et un message. Il se souvient de quelques détails. Il comprend qu'en fait, ses parents ou dû être tués par une armée de spectres, mais qu'il a été sauvé par la bienveillance d'Athéna.

En effet, la cité de Kish, à Sumer, où habite notre jeune garçon de 11 ans, avait autrefois été l'objet de la guerre. Un roi, tyran et sanguinaire, avait conquis le pays de Sumer par la violence.
Des spectres avaient tués des hommes et des femmes de Kish. Voyant la grande ville affaiblie, le roi sanguinaire en avait profité pour la conquérir. Depuis, les hommes étaient envoyés comme mercenaires forcés à la guerre. Les femmes devaient satisfaire le tyran et préparer la nourriture imposée par les taxes en nature et en espèce. Les enfants n'avaient pas d'autres perspective de l'avenir. La plupart étaient orphelins et mis dans des établissements dirigées par les plus vieilles femmes. Là, ils apprenaient l'histoire de leur cité et de Ourouk, la ville du roi, dont Kish étaient le vassal.



L'après-midi même, il aperçoit un attroupement. Le roi est au milieu de la place. Il parle :

- Je suis venu moi-même pour vous annoncer une grande nouvelle. J'ai autrefois vaincu votre ville. Je vous ai asservi pour mon plaisir et pour mon pouvoir. Je vous ai imposer de me donner de nombreux attributs.
J'ai changé. Je ne suis plus le tyran que vous deviez craindre. Tout cela est terminé. Je vous annonce que votre ville sera désormais une ville libre, une véritable cité-état indépendante ! Mais cela signifie aussi que vous allez devoir trouver un représentant. Il devra être fort, mais aussi juste et sage.
En attendant que vous trouviez une telle personne, et puisqu'il n'y a, ici, plus que des vieux, des femmes ou des enfants, je vous promet que vous aurez ma paix et ma bénédiction. J'ai fait libérer les prisonniers. Parmi eux, je nommerai un seigneur. Mais pour trouver votre représentant, les enfants devront s'entrainer à être forts. Ils devront connaître les préceptes des chevaliers d'Athéna. Quand, enfin, les enfants seront assez forts, ils devront se rendre au sanctuaire et trouver la Voie qui mène à la demeure d'Athéna. S'ils parviennent jusque là, ils seront dignes de gouverner.
C'est un ami et les chevaliers d'Athéna qui m'ont montré la voie de la sagesse. Je demande donc que vos enfants apprennent ses préceptes et que chaque habitants adore cette déesse.
Mais je ne veux pas vous l'imposer, ni de faire ce que je vient de dire. Je vous propose seulement cette solution.
Vous êtes libres, maintenant. Mais avant de choisir ma proposition ou non, regardez ce qu'un chevalier est capable de faire.

Le roi étendit ses bras en l'air. une sorte de bulle l'entoura de haut en bas. Le roi expliqua :
- Les chevaliers d'Athéna peuvent percer la terre avec leur pied. Ils peuvent fendre l'air rien qu'avec leur poing. Ils peuvent aussi inverser le courant de l'eau de leur corps, et produire un bouclier comme celui-ci. Si les chevaliers peuvent faire cela, c'est pour protéger la veuve et l'orphelin. Un roi aussi puissant qu'un chevalier pourra mieux vous protéger.

Quand le roi parla d'orphelin, les yeux de l'enfant s'illuminèrent.
Mais après l'allégresse de la liberté ainsi annoncée, le peuple de Kish refusa la solution du roi. Ils avaient peur que ce soit un nouveau piège pour prendre les enfants qui restaient.
Ils nommèrent un conseil, mais restèrent en paix avec le roi.

L'enfant, lui, au contraire, voulait apprendre à devenir chevalier.
Le rêve qu'il avait fait et la venue de ce roi ne pouvait être qu'un signe, un message.
On lui avait appris brièvement qui étaient les guerriers des autres contrées et des autres pays. Mais il désirait en savoir plus. Il s'instruisit au travers des livres.

Un jour, le roi revint pour tenter une nouvelle fois de convaincre les gens de Kish de venir aux côtés des chevaliers. L'enfant s'entrainait sur un cailloux en tentant de le casser. Parfois, il faisait comme s'il était un chevalier.
Image
Le roi surgit, comme s'il avait sentit la présence du garçon. Il n'était guère plus grand que le jeune orphelin. Le jeune garçon s'arrêta et sembla ébloui par le soleil.

Le roi s'approcha :

- Quel est ton nom ?
- Étana. Juste un prénom. Je n'ai pas de nom. Répondit l'enfant.
Le roi se rendit compte qu'Étana ne l'avait sans doute pas reconnu et se présenta.

- Je suis Guilgamesh.
Alors Étana le regarda et comprit qui il était. Son visage s'éclaira. Il lui dit qu'il souhaitait devenir chevalier.
Guilgamesh lui raconta ensuite tout ce qu'il savait de la déesse par sa mère et ce qu'il avait ensuite apprit en devenant apprenti.

- J'ai lu des tas de choses sur les chevaliers. Je sais pourquoi ils se battent. Je veux me battre comme eux !
Guilgamesh resta quelques jours avec lui. Avant de partir, il lui apprit comment s'entrainer physiquement et psychologiquement. Il lui conseilla de persévérer, que, s'il parvenait à briser ce cailloux, il n'aurait qu'à suivre le soleil, quand il se couche, pour rejoindre Athènes et le sanctuaire. Là, s'entrainent ceux qui peuvent espérer avoir une armure d'Athéna, celle qui sont dessinées dans les étoiles.



Étana réussit enfin, un jour, à casser une pierre avec son poing. Son cosmos était naissant. Il en parla à l'orphelinat, disant aux femmes qui s'en occupaient qu'il voulait partir à Athènes pour trouver le sanctuaire. Mais on l'enferma et on le frappa.

Au loin, un peuple vivait en ermite. Sans raison apparente, ils attaquèrent la ville de Kish, la mettant à feu et à sang. Personne n'était assez fort pour les arrêter.

L'enfant pu s'enfuir dans les ruines de sa ville.

Plus tard, il frappa aux portes, mais personne ne lui ouvrit.
Image
Il n'avait qu'un désir : se rendre à Athènes, quérir le roi qui devait s'y trouver, et traverser cette Voie sacrée qui menait au sanctuaire d'Athéna, afin de devenir un chevalier de la déesse de la guerre et de la paix !



Ainsi commence l'histoire de ce garçon qui courrait dans une ville déserte. Il ne connait pas son nom. Juste un prénom : Étana.
Où sont ceux qui porte son sang ?...
Dernière modification par Étana le ven. mai 07, 2010 2:15 pm, modifié 2 fois.
Métis
Guerrier
Messages : 335
Inscription : lun. oct. 26, 2009 7:40 pm

Messagepar Métis » dim. mai 02, 2010 11:17 pm

Je me disait bien que le style d'écriture me disait quelque chose. En plus des images ajoutés au BG qui sont bien mais qui laisse soupçonner quelqu'un de déjà inscrit. J'ai eu le doute jusqu'à lire le nom de guilgamesh lol.

Par contre ton histoire même si elle est jolie manque un peu de description de ton personnage. On ne sait rien sur lui ni d'où il vient, ce qu'il fait quel age il a et surtout l'histoire du roi qui rend une contrée a ses paysans :? :? :? j'y crois moyen !!
Ce serait beau mais trop gros :D

Ton garçon doit déjà avoir suivit des entrainement psy et physique avant d'arriver à la voie sacrée. Lorsque tu devient apprenti chevalier tu possède déjà l'étoffe d'un héros.
Avatar de l’utilisateur
Étana
Guerrier
Messages : 199
Inscription : ven. mars 19, 2010 10:55 pm

Messagepar Étana » lun. mai 03, 2010 7:25 pm

Chhhut !
Encore un qui s'est fait avoir.
:)

Bon, je ne voulait pas trop parler de Guilgamesh, car il a déjà son histoire. Ce que je peux faire, c'est signifier que Guilgamesh est déjà apprenti et qu'il se rend aux villes qu'il a conquises dans le passé pour expier ses fautes et pour les libérer de son ancienne tyrannie.
Je pensais seulement qu'il y aurait un RP, là-dessus, par Guilgamesh.
Car Kish est une ville de Sumer qui a eu la même importance que Ourouk. C'est d'ailleurs Ourouk qui a pris la suprématie que Kish avait, autrefois. Je peux aussi l'indiquer ainsi.

Qu'en penses-tu ?

Pour l'entrainement, je me doutais que ce serait à revoir. Je te dirai quand j'aurai fait une nouvelle édition, revue et corrigé.
Métis
Guerrier
Messages : 335
Inscription : lun. oct. 26, 2009 7:40 pm

Messagepar Métis » lun. mai 03, 2010 11:58 pm

;)

j'attends avec impatience !

pense juste à ne pas t'embrouiller les pinceau avec tes persos car ça me semble un peu compliquer lol
Avatar de l’utilisateur
Étana
Guerrier
Messages : 199
Inscription : ven. mars 19, 2010 10:55 pm

Messagepar Étana » ven. mai 07, 2010 2:12 pm

J'ai édité le texte. Je te recopie les changement pour t'éviter de tout avoir à relire. J'ai mis en gras ce qui était édité.
Alors, il comprend le rêve. C'est à la fois un souvenir et un message. Il se souvient de quelques détails. Il comprend qu'en fait, ses parents ou dû être tués par une armée de spectres, mais qu'il a été sauvé par la bienveillance d'Athéna.

En effet, la cité de Kish, à Sumer, où habite notre jeune garçon de 11 ans, avait autrefois été l'objet de la guerre. Un roi, tyran et sanguinaire, avait conquis le pays de Sumer par la violence.
Des spectres avaient tués des hommes et des femmes de Kish. Voyant la grande ville affaiblie, le roi sanguinaire en avait profité pour la conquérir. Depuis, les hommes étaient envoyés comme mercenaires forcés à la guerre. Les femmes devaient satisfaire le tyran et préparer la nourriture imposée par les taxes en nature et en espèce. Les enfants n'avaient pas d'autres perspective de l'avenir. La plupart étaient orphelins et mis dans des établissements dirigées par les plus vieilles femmes. Là, ils apprenaient l'histoire de leur cité et de Ourouk, la ville du roi, dont Kish étaient le vassal.




L'après-midi même, il aperçoit un attroupement. Le roi est au milieu de la place. Il parle :

- Je suis venu moi-même pour vous annoncer une grande nouvelle. J'ai autrefois vaincu votre ville. Je vous ai asservi pour mon plaisir et pour mon pouvoir. Je vous ai imposer de me donner de nombreux attributs.
J'ai changé. Je ne suis plus le tyran que vous deviez craindre. Tout cela est terminé. Je vous annonce que votre ville sera désormais une ville libre, une véritable cité-état indépendante ! Mais cela signifie aussi que vous allez devoir trouver un représentant. Il devra être fort, mais aussi juste et sage.
En attendant que vous trouviez une telle personne, et puisqu'il n'y a, ici, plus que des vieux, des femmes ou des enfants, je vous promet que vous aurez ma paix et ma bénédiction. J'ai fait libérer les prisonniers. Parmi eux, je nommerai un seigneur. Mais pour trouver votre représentant, les enfants devront s'entrainer à être forts. Ils devront connaître les préceptes des chevaliers d'Athéna. Quand, enfin, les enfants seront assez forts, ils devront se rendre au sanctuaire et trouver la Voie qui mène à la demeure d'Athéna. S'ils parviennent jusque là, ils seront dignes de gouverner.
C'est un ami et les chevaliers d'Athéna qui m'ont montré la voie de la sagesse. Je demande donc que vos enfants apprennent ses préceptes et que chaque habitants adore cette déesse.
Mais je ne veux pas vous l'imposer
, ni de faire ce que je vient de dire. Je vous propose seulement cette solution.
Vous êtes libres, maintenant. Mais avant de choisir ma proposition ou non, regardez ce qu'un chevalier est capable de faire.

Le roi étendit ses bras en l'air. une sorte de bulle l'entoura de haut en bas. Le roi expliqua :
- Les chevaliers d'Athéna peuvent percer la terre avec leur pied. Ils peuvent fendre l'air rien qu'avec leur poing. Ils peuvent aussi inverser le courant de l'eau de leur corps, et produire un bouclier comme celui-ci. Si les chevaliers peuvent faire cela, c'est pour protéger la veuve et l'orphelin. Un roi aussi puissant qu'un chevalier pourra mieux vous protéger.

Quand le roi parla d'orphelin, les yeux de l'enfant s'illuminèrent.
Mais après l'allégresse de la liberté ainsi annoncée, le peuple de Kish refusa la solution du roi. Ils avaient peur que ce soit un nouveau piège pour prendre les enfants qui restaient.
Ils nommèrent un conseil, mais restèrent en paix avec le roi.

L'enfant, lui, au contraire, voulait apprendre à devenir chevalier.
Le rêve qu'il avait fait et la venue de ce roi ne pouvait être qu'un signe, un message.
On lui avait appris brièvement qui étaient les guerriers des autres contrées et des autres pays. Mais il désirait en savoir plus. Il s'instruisit au travers des livres.

Un jour, le roi revint pour tenter une nouvelle fois de convaincre les gens de Kish de venir aux côtés des chevaliers. L'enfant s'entrainait sur un cailloux en tentant de le casser. Parfois, il faisait comme s'il était un chevalier.
Image
Le roi surgit, comme s'il avait sentit la présence du garçon. Il n'était guère plus grand que le jeune orphelin. Le jeune garçon s'arrêta et sembla ébloui par le soleil.

Le roi s'approcha :

- Quel est ton nom ?
- Étana. Juste un prénom. Je n'ai pas de nom. Répondit l'enfant.
Le roi se rendit compte qu'Étana ne l'avait sans doute pas reconnu et se présenta.

- Je suis Guilgamesh.
Alors Étana le regarda et comprit qui il était. Son visage s'éclaira. Il lui dit qu'il souhaitait devenir chevalier.
Guilgamesh lui raconta ensuite tout ce qu'il savait de la déesse par sa mère et ce qu'il avait ensuite apprit en devenant apprenti.

- J'ai lu des tas de choses sur les chevaliers. Je sais pourquoi ils se battent. Je veux me battre comme eux !
Guilgamesh resta quelques jours avec lui. Avant de partir, il lui apprit comment s'entrainer physiquement et psychologiquement.
Il lui conseilla de persévérer, que, s'il parvenait à briser ce cailloux, il n'aurait qu'à suivre le soleil, quand il se couche, pour rejoindre Athènes et le sanctuaire. Là, s'entrainent ceux qui peuvent espérer avoir une armure d'Athéna, celle qui sont dessinées dans les étoiles.



Étana réussit enfin, un jour, à casser une pierre avec son poing. Son cosmos était naissant. Il en parla à l'orphelinat, disant aux femmes qui s'en occupaient qu'il voulait partir à Athènes pour trouver le sanctuaire. Mais on l'enferma et on le frappa.
Métis
Guerrier
Messages : 335
Inscription : lun. oct. 26, 2009 7:40 pm

Messagepar Métis » sam. mai 08, 2010 10:20 pm

je regarde ça demain soir ;)
Avatar de l’utilisateur
Étana
Guerrier
Messages : 199
Inscription : ven. mars 19, 2010 10:55 pm

Messagepar Étana » dim. mai 09, 2010 1:17 am

Je patiente, t'inquiète pas. N'hésite pas si c'est pas assez clair ou s'il manque d'autres choses.
Métis
Guerrier
Messages : 335
Inscription : lun. oct. 26, 2009 7:40 pm

Messagepar Métis » jeu. mai 13, 2010 1:30 pm

oui désolé je t'ai un peu zapé.

je m'y met rapidement ;)
Avatar de l’utilisateur
Étana
Guerrier
Messages : 199
Inscription : ven. mars 19, 2010 10:55 pm

Messagepar Étana » lun. mai 17, 2010 9:26 pm

Bon, je veux bien attendre encore un peu. Le RP clan d'abord !
Avatar de l’utilisateur
Étana
Guerrier
Messages : 199
Inscription : ven. mars 19, 2010 10:55 pm

Messagepar Étana » lun. mai 24, 2010 2:13 pm

Salut, c'est le monsieur en blouse blanche. Petite piqûre de rappel...
Métis, où en es-tu ?
Sinon, quelqu'un pourrait-il me donner des nouvelles ?

Revenir à « Les Chevaliers d'Athéna »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité