Koloss

Présentation du Seigneur des Enfers et de ses Spectres.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles d'Hadès

Avatar de l’utilisateur
Koloss
Élève
Messages : 1
Inscription : sam. juil. 28, 2012 7:29 pm

Koloss

Messagepar Koloss » mer. août 01, 2012 1:03 am

Il est grand et fort... Ce que je veux être.
Tous les matins au port, en attendant qu'on veuille bien lui donner du boulot, l'enfant rêvassait devant le géant de bronze. Tout le monde pouvait le voir mais plus personne n'était étonné de sa présence, il était le seul à l'observer, à essayer de comprendre comment pouvait-il tenir debout; comment il se tenait là, jambes écartés, prêt à affronter les tempêtes les plus titanesques.
Il ne savait pas qui il était, car on ne dit rien aux gamins des rues de Rhodes. Et il s'en moquait à vrai dire, tout comme s'il en était toujours moqué de savoir son propre prénom, ce qu'il voulait c'était être aussi grand que la statue.
Dans son monde, c'est toujours le plus grand et le plus fort qui gagne et malheureusement il n'était ni l'un ni l'autre. Être aussi grand pourrait bien me faciliter la vie.
Quant il devait se défendre, il jouait de malice pour s'en sortir mais lorsqu'il était dos au mur, seule une rage enfouie en lui subsistait mais il demeurait impuissant. Récemment lorsqu'il se mettait en colère, sa force intérieure finissait par faire briller ses yeux d'un feu bleu étincelant. Ce qui effrayait juste assez ses adversaires pour lui permettre de prendre la fuite en cas de pépin. Rien de grand là-dedans, juste une bête de foire...
On finit par l'appeler Foteinós, le lumineux, car au fil des semaines ses yeux conservaient de plus en plus de leur éclat. Mais il finit par être dénoncé par l'un de ses compagnons de misère pour sorcellerie, sans doute dans l'espoir d'obtenir une quelconque récompense.

On le jeta dans une cellule de prison en attendant de le juger. Il dût attendre 5 longs jours sans manger ni boire, à dormir dans une pièce juste assez grande pour qu'il s'y allonge pour dormir. Il faisait noir aussi bien de jour que de nuit, enfin presque. Ses yeux brillaient toujours.
Au bout du cinquième jour, Foteinós ne pouvait plus bouger, épuisé, au bord du gouffre. Il ferma les yeux comme pour inviter la Mort à venir le chercher.
Mais elle ne vint pas... Ou peut-être ?
L'on finit par ouvrir la porte. Un homme (ou une femme ?) lui donna à boire, le fit asseoir sur une chaise et patienta le temps que l'enfant regagne un peu de force.

"As-tu vu la Mort ? lui dit l'inconnu. C'était assurément un homme, la voix était grave et forte. Le reste il ne pouvait dire car il ne voyait rien, un voile blanc masquait sa vue. Au départ il pensait que c'était le choc de la lumière du jour mais en voyait les quelques reflets bleues dans cette lumière, il comprit que c'était ses yeux qui l'éblouissait plus que jamais. Les journées sans manger l'avait vidé de toute force et pourtant son feu intérieur était plus fort que jamais. Que m'arrive-t-il ?
- Euh... Non, répondit-il après un instant de réflexion inutile étant donné sa réponse. Qu'aurais-je du répondre ?
- Pourtant tu as bien failli la croiser si tu n'avais pas eu cette force en toi.
Son ton était sans émotion, seul son accent était révélateur. Il n'est pas d'ici, pas de Rhodes.
Il entendit que l'homme se rapprochait de lui, sans doute s'agenouiller pour se mettre à sa hauteur.
- Je suis comme le géant, je défie la Mort, dit le jeune homme comme pour s'impressionner lui-même.
- Cette statue là-dehors ? Non elle ne peut. Personne ne défie la Mort, on l'embrasse comme on embrasse son destin. Mais je peux t'aider à être aussi fort qu'un géant.
Il sentit l'homme se relever.
- Tu as une puissance en toi, peu d'hommes et de femmes en ont une pareille. Ton corps n'est pas à la hauteur de cette destinée qui t'attend, je peux t'aider à le travailler, je peux préparer ton esprit à accéder à ce pouvoir. Mais pour cela, il faudra que tu acceptes ce que tu es.
Il n'avait jamais entendu un pareil accent, ni même une voix si profonde. Comme si la force de 1000 hommes poussaient en choeur chaque mots qu'il prononçait.
Le garçon parvint à lui répondre après quelques gorgées d'eau.
- Qu'est-ce que je suis ?
Avec la même intonation, la voix lui répondit :
- Toi seul le sait, écris-le, dit-il tout en lui tendant dans les mains ce qui semblerait être un parchemin et une plume encrée. "Donne moi ton nom et nous pourrons partir au fleuve d'Achéron pour commencer ton entrainement."
Il ne savait quoi écrire. Un nom ? pourquoi faire ? on ne nomme pas un gamin comme moi, je ne fais rien, je ne sais rien...
L'homme renchérit :
- Il me faut un nom ou tu verras l'Achéron d'une manière bien moins plaisante.
Alors il se mit à écrire. Pas le nom que lui avait donné sa mère car il le connaissait pas, ni son surnom, Foteinós, car il ne désignait qu'une partie de lui, ce qui faisait de lui juste un gamin avec des yeux bizarres.
Ce qu'il écrivit, il ne saurait comment l'épeler correctement, mais il en savait la signification. Ce mot était une promesse, un défi envers lui-même, un destin qu'il veut accomplir.
Ce que je veux être...

KOLOSS
Phélios
Héros
Messages : 850
Inscription : mer. juil. 28, 2010 4:14 pm
Localisation : Un feu, un brasier...je suis là.

Re: Koloss

Messagepar Phélios » sam. août 04, 2012 6:38 am

Hell oh Koloss et bienvenue sur le forum :D

Un joli 1er jet de BG que voilà. On va voir ce qu'on peut faire pour l'améliorer.

Dèjà, niveau mise en page y'a quelques petites choses. Pas obligé d'aller à la ligne après chaque phrase. Faire des paragraphes de 3-4 lignes est mieux structuré. Ensuite, pense à mettre les pensées à la ligne par contre et entre des * C'est pareil que les paroles, il faut les distinguer du texte sauf si tu mets [il pensait que...].

Niveau histoire c'est pas mal, ne pas trop insister sur les yeux, le surnaturel doit rester discret. Donc des yeux luisants par moment ok mais du feu dans les yeux 24h/24 c'est too much. On voudrait pas que tu finisses la tête en feu genre ghostrider quand ton perso aura 18 ans :lol: On est des humains encore pour la base. Il faudrait également rajouté une partie entrainement / allégeance à Hadès pour que tu deviennes Spectre car là, tu pourrais faire partie de n'importe quel Clan. Hors les Spectres doivent être fidèles à Hadès et sa ligne de conduite.

Voilà, je te laisse corriger et on en rediscute :wink:
Les Enfers sont miens...

Revenir à « Les Spectres d'Hadès »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité