Olympie 2.0, l’Oracle Astaesh

Présentation du Roi de l'Olympe et de ses Anges.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles de Zeus

Avatar de l’utilisateur
Astaesh
Oracle de Zeus
Messages : 257
Inscription : mer. sept. 25, 2019 12:30 pm

Olympie 2.0, l’Oracle Astaesh

Messagepar Astaesh » dim. oct. 06, 2019 2:06 pm

Astaesh profitait de la quiétude des Champs Elysées, il avait enfin eu droit au repos bien mérité. Il avait servi du mieux possible Sa Majesté Hadès et il avait reçu sa récompense, une éternité au Paradis.
Astaesh se promenait sur les bords du fleuve Léthé, un doux vent lui amenait le parfum délicat des fleurs. Plus loin, sous un olivier, un poète envoûtait son auditoire de ses chants. Astaesh pouvait voir de là où il se trouvait un groupe de jeunes gens s’exercer à la lutte.

Comme toujours, tout allait pour le mieux en ce lieu impossible.

Un groupe de papillons colorés passa devant son visage, cette vision fugace laissa place à une autre qui fit instinctivement frissonner l’ancien serviteur de Sa Majesté. Une silhouette drapée de noir à la forme floue et inconstante lévitait dans sa direction.

Personne ne savait qui ils étaient et encore moins ce qu’ils étaient, à part peut-être les dieux eux-mêmes. On les appelait « Les Messagers », on les voyait rarement, ils n’intervenaient jamais, sauf dans le monde souterrain pour délivrer les messages importants.

Astaesh se demanda ce qui allait encore lui tomber dessus quand la créature arriva à sa hauteur.

« Seigneur Astaesh.

Il n’y a plus de « Seigneur » Astaesh .

Excusez-moi de vous contredire, mais ce titre vient de vous être rendu.

Et par qui ? »

Par Sa Majesté Hadès et le Dieu des dieux. »

À l’évocation des deux frères, Astaesh déglutit.

« Que peut-il y avoir de si grave pour requérir l’attention de deux si puissants Olympiens ? »

Le Messager s’approcha un peu plus.

« Je vais vous montrer. »

L’entité leva un bras et de sa manche sortit une main squelettique. De cette main, elle lui toucha le front. Une intense douleur vrilla le cerveau d’Astaesh puis elle laissa place à une vision.
Une immense armée de barbares déferlait sur les lignes constituées de chevaliers, de marinas et de spectres. Le rapport de force était écrasant et jouait en faveurs des barbares. Il vit les Achéens se battre avec courage, mais leurs hauts faits ne pouvaient rétablir l’équilibre. Chaque envahisseur tué laissait sa place à deux autres et, un à un, les guerriers des dieux tombaient, tant et si bien que bientôt plus personne ne s’opposait aux pillards. Il vit les cités hellènes brûler, leurs habitants fuyaient devant la rage de leurs agresseurs. Le chaos était insoutenable. Enfin, la vision s’estompa. Astaesh pleurait.

« Cela sera ?

Cela ne doit pas être.

Les Anges… Les Anges n’étaient pas dans la vision.

C’est l’objet de votre mission, Seigneur Astaesh. L’armée d’Olympie devra être là.

Je ne comprends pas. »

L’armée des Anges n’est plus, Seigneur Astaesh, votre tâche est de la reconstituer. Le grand Zeus lui-même l’a demandé à Sa Majesté et il vous a proposé.

Mais pourquoi ne pas choisir un serviteur de Zeus ?

Zeus n'a plus qu'un seul serviteur dévoué à Olympie, mais il est un peu, disons, particulier. Il se trouve dans le grand temple et il ne peut en sortir. Zeus a donc demandé à son frère de lui trouver quelqu’un qui pourra débloquer cette situation et restaurer Sa puissance sur terre et c’est votre nom que le souverain des Enfers a prononcé. À présent, vous êtes un serviteur de Zeus, Sa Majesté l’a ordonné. Vous devrez tout faire pour rendre sa gloire à la citadelle d’Olympie et servir au mieux le Maître des cieux, même si cela va à l’encontre des intérêts de Sa Majesté. La vision, Seigneur Astaesh, la vision ne doit pas être. Vous êtes l’Oracle de Zeus à compter de cet instant, servez-le au mieux de vos capacités, vous devez réussir. »

La vue d’Astaesh devint floue jusqu’à sombrer dans les ténèbres.

Astaesh se réveilla au milieu d’une imposante structure. Il avait toute sa vigueur, comme aux Champs Elysées. L’architecture et le décorum ne lui laissa aucun doute, il était dans la cour de la citadelle d’Olympie. Le lieu semblait désert, mais une énergie étrange semblait venir du temple. Sans Hésiter, Astaesh s'avança vers les grandes portes du Temple.

[Suite dans "Engueyrrand, Général RP"]

Revenir à « Les Anges de Zeus »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité