[Validé] Failon, une nouvelle destinee

Présentation du Seigneur des Enfers et de ses Spectres.

Modérateurs : Maîtres de jeu, Oracles d'Hadès

Failon
Guerrier
Messages : 434
Inscription : sam. mai 07, 2005 1:43 pm
Localisation : tu sens deja mon souffle chaud glisser sur ta nuque ... ; )

[Validé] Failon, une nouvelle destinee

Messagepar Failon » sam. févr. 20, 2010 7:41 am

L’obscurité de l’inconscience, voilà bien longtemps que je ne m’étais retrouvé face à la mort. Pestilenz … voilà un prodigieux guerrier contre qui ma rage, ma foie en ma force ainsi qu’en mes idéaux n’ont rien pu faire. Moi qui arborait si fièrement le surplis dont le seigneur Hadès m’avait fait dont, voilà que maintenant ma hargne et ma fierté laissent place à une honte et amertume grandissante chaque seconde du fait d’avoir été faible…

Que dois-je faire maintenant ? Devenir plus fort c’est une certitude, mais comment ?
Malgré mon corps meurtrit par les terribles coups de mon adversaire, pire encore, mon esprit était confus, incapable de faire renaitre le guerrier fier et confiant que j’étais il y a encore peu…

Toute ma vie fut consacrée à fouler les terres Grecques pour combattre et protéger ce qu’il m’est cher, mais durant toutes ces campagnes menées, j’eu vent de nombreuses légendes comptant la gloire d’armées toutes aussi féroces et loyales que la notre. Qui sont ces hommes et ces femmes, quelle est l origine de leurs convictions et de leurs forces ?

Il y a bien des choses en ce monde qui me sont inconnues, comme me le répétait mon père « le savoir est une arme, la quête de ce que tu ne connais pas doit être un jour ou l autre menée si tu veux devenir plus fort ».

Ma confiance et ma rage étaient jusqu’à maintenant des moteurs suffisant pour alimenter ma force, mais il semble qu’ils ont maintenant trouvé leur limite, la preuve en ma récente faiblesse. Mon esprit est submergé par le doute, et ce n’est pas dans le doute que je pourrai servir correctement mon clan.

Assis, peinant à respirer à cause de mes cotes cassées, sentant mon corps bruler sous la douleur des hématomes, je cherche à trouver refuge dans ce qui est maintenant mon prolongement :mon Surplis. A mon image, celui-ci est fissuré, brisé à certains endroits à cause de ma faiblesse, j’en suis profondément désolé … je ne me sens plus digne de l arborer.

L’amertume et la peine grandissantes en moi firent couler cette larme de honte qui vint glisser le long de mon avant bras, parcourant mon surplis pour finalement se loger dans la paume de ma main.

D une lumière pale se forma la silhouette d’une vielle dame au teint blanc, qui se dressa sous mes yeux humides pour me glisser ces quelques mots :
« Qui est ce poltron qui se tient devant moi s’apitoyant sur sa faiblesse, tu es bien loin de celui à qui j’ai prêté ma force … sèche donc tes yeux, oublies la douleur et crois en ta force et celles des tiens, de tes idéaux, de ton seigneur. Prend la route qui te semble être la bonne, une vie ne vaut pas la peine d être vécue dans le regret. Fait moi renaitre, je te suivrai aussi longtemps que tu croiras en moi, mais surtout en toi ».Ces sur ces dernières paroles que la vielle dame au teint pale réintégra mon surplis.

Je n’ai jamais été lâche, je n’ai jamais fuit, jamais détourné le regard devant la difficulté, mais je sentais que le moment été maintenant venu pour mon surplis, mon glaive, et moi, de prendre un chemin différents que celui des verdoyantes plaines du Péloponnèse, de l’océan azuré du cap Tenare, et des sommets nuageux du mont Olympe.

Jamais je ne serai déserteur, je dois donc demander audience auprès des hautes instances du clan, demander une permission qui me permettra de mener à bien ma quête de savoir. C’est alors que je me levai, puis entamai d un pas déterminer la marche me menant aux Oracles.

Arrivé devant le temple, je m’agenouillai pour ensuite prendre la parole : « chers Oracles, voilà une lettre que je vous demande de remettre au général des armées d’Hadès, quand à son contenu, permettez moi de vous en expliquer la substance en ce lieu … » c’est alors que j’expliquai aux oracles les motivations nourrissant mon envie de quitter la Grèce.

Je finis alors sur cette note : « Je pense vous avoir expliqué les tenants et les aboutissants de ma requête, je vous laisse juge de sa pertinence ainsi que le soin d’en débattre, permettez moi maintenant de prendre congé, je me tiens à votre disposition… »


HRP je ne trouve plus ma BG :) HRP off
Image
La maitrise du temps est la maitrise du jeu ...
Fais des bannières pour ceux qui n'en veulent ^^

Revenir à « Les Spectres d'Hadès »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités